OTELO SAVAIRO DE CARVALHO

Otelo Savairo Carvalho le stratège de la chute de la dernière dictature en Europe.

https://www.youtube.com/watch?v=_s28vLDHVJk

Il était 1 h. du matin, le 25 avril 1974, quand une radio portugaise diffusait une chanson interdite de José Afonso: « Grandola Vila Morena ».

Et le Portugal bascule dans la démocratie.

6DBFT4TT2YXZC4BLIS36ZLC33Y.jpg

A Grândola, dans la region de l'Alentejo a été inauguré en 2012 un monument dédié à la chanson de José Afonso. (Jose Manuel Ribeiro / Reuters)

Le 25 avril 1974, peu après minuit, les auditeurs de l'émission «Limite», sur les ondes de Radio Renascença, n'en crurent pas leurs oreilles : c'est Grândola Vila Morena, une chanson interdite, que diffusait la station de l'Eglise catholique portugaise. Dans les casernes, quelques centaines de militants du MFA (Mouvement des forces armées) attendaient ce signal pour grimper sur les jeeps et dans les chars d'assaut et rouler vers le centre de Lisbonne. Quand le jour s'est levé, quarante et un ans de dictature avaient pris fin : les Lisboètes dansaient dans les rues, embrassaient les militaires démocrates et leur tendaient des œillets rouges.

in Libération

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.