TUNING ET MOULES MARINIERES

Après la veste en cuir vieilli dans la fosse à purin, le jeans lacéré aux cuisses et déchiré aux genoux, la motocyclette aux moules.

 

tuning

Certains d'entre nous dépensent des fortunes en tuning pour rendre leurs motocyclettes plus attrayantes, et cela parfois en oubliant de faire vraiment original. Une méthode  simple consiste à plonger votre engin dans les eaux d'un canal proche de votre domicile. Il n'est pas nécessaire de demander l'autorisation aux VNF ( Voies Navigables de France) si c'est pour un usage personnel ; une autorisation assortie d'une taxe est cependant nécessaire si vous êtes un professionnel régulièrement inscrit au Registre du commerce et de sociétés.

En moins d'un mois, vous verrez se déposer sur votre motocyclette d'étranges concrétions, du plus bel effet. En retirant régulièrement l'engin, vous pourrez suivre l'évolution et le développement de ces dépôts et bien entendu interrompre le processus à tout instant selon votre goût. Les inévitables traces de vase peuvent se laver à grande eau, de préférence sans détergent. Evitez le nettoyage haute-pression qui attaquerait et fragiliserait les dépôts tant recherchés.

Ce sont les anodontes ou moules d'eau douce qui colonisent les motocyclettes, tout à fait indépendamment de leurs marques. Comestibles (je parle des anodontes) comme leurs cousines maritimes, elles n'en ont toutefois pas la saveur, même préparées à la sauce marinière. De là à aller à la Pêche aux moules moules moules..., en utilisant sa moto, il y a un pas toutefois !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.