RDC : J'ACCUSE Tshilombo de l'assassinat de Georges Mulongo avocat général !

À la présidence usurpée de Tshilombo, François Beya conseiller et sicaire d'Angwalima Tshintuntu Tshifueba, a une équipe criminelle pour des éliminations ciblées. Les exécutants sont des agents de la garde républicaine de Tshilombo formés en Égypte. Le juge Yangi Ovungu et l'avocat général Georges Mulongo ont été assassinés.

RDC : J'ACCUSE Tshilombo de l'assassinat de Georges Mulongo avocat général de la République !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

ob-fac283-freddy-mulongo-george-mulongo-11

J'ACCUSE Tshilombo de l'assassinat de Georges Mulongo avocat général de la République. En effet, à sa présidence usurpée, François Beya conseiller en sécurité et sicaire au service de Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, a mis en place, une équipe des criminels patentés. Elle est composée des éléments de la garde républicaine appelés des Égyptiens. Ils ont été formés en Égypte. Ces criminels exécutants font des crimes ciblés, sous la responsabilité et commandement de François Beya, tortionnaire patenté sous Mobutu, M'zée Laurent-Désiré Kabila, Alias Kabila et maintenant au service du frère de tribu, Tshilombo.

edmhgwgx0aezf9u

Qu'est-ce qui a fait que Georges Mulongo, avocat général de la République a été assassiné le 11 août dernier, dans un assassinat maquillé en accident de circulation ? Pas n'importe où sur le boulevard triomphal, l'un des artères sécurisés de la capitale, puisqu'il passe devant le palais du peuple qui abrite le parlement Congolais-Assemblée nationale et Sénat.

La personne que Georges Mulongo a déposé sur l'avenue Saïo non loin du Centre Kimbanguiste est-elle conspiratrice ? Pourquoi Nathalie Mastaki, la juge du TGI de N'djili a-t-elle tenu d'être déposée à Kasa-Vubu, elle qui habite la commune de Bandalungwa ?

C'est alors que deux jeeps dont une Toyota Fomer ont commencer à le poursuivre. Arrivée sur le boulevard triomphal, l'une a cogner sa Mercedes par derrière, l'autre s'est placée à l'aile gauche de la Limousine pour mieux le coincer et pendant ce temps, le camion remorque  sans feux arrières ni plaques minéralogique s'est mis à reculer et a cogné la Mercedes. Un Égyptien est descendu de la Jeep, a pincé le nez et fermé la bouche de Georges Mulongo, tout en appuyant fort sur son plexus au niveau du ventre. La technique est forte, efficace et sans trace pour l'hémorragie interne. Les deux jeeps des Égyptiens, la garde républicaine, ont démarré en trombe et disparu. Quant au camion remorque en panne s'est mis en fuite. Les Wewa avaient réussi à le stopper au niveau de la station d'essence de la cité de la Voix du peuple ( Radio Télévision Nationale Congolaise). 

D'où sont venus des militaires qui ont dissuadé les Wewa et ont fait disparaître le camion remorque ? À qui appartient le camion fântome? Nos enquêteurs ont fouillé la prison de Makala et les cachots qui pullulent à Kinshasa, aucune trace d'un chauffeur de camion en état d'arrestation. En arrivant à l'hôpital du cinquantenaire, 45 minutes après l'accident provoqué, Georges Mulongo s'est vidé de son sang. 

Une semaine avant son assassinat maquillé en accident de circulation, un mandat de comparution de l'ancien Premier ministre Matata Ponyo était déposé à son bureau. Georges Mulongo qui n'aimait pas confondre précipitation et vitesse, qui refusait de travailler sous pression, a-t-il été pris de court ? Georges Mulongo avait refusé d'être instrumentalisé par des politiques. Car dans des réseaux sociaux pro-Tshilombo, les Talibans et Tribalo-Ethniques parlaient déjà de l'interpellation imminente de Matata Ponyo dans l'affaire Bukanga Lonzo. C'est comme si la justice doit courir derrière l'opinion publique. 

Projet agricole phare de la mandature de l'ancien Premier ministre Matata Ponyo, inauguré en grande pompe par Alias Kabila, Bukanga Lonzo est un projet mort-né, un fiasco à 80 millions de dollars. 

8 jours après le décès de Georges Mulongo, le 19 août, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba se rendait à 220 km à l'Est de Kinshasa sur le site de Bukanga Lonzo. Le constat est décevant : Échec total du projet. "Des épandeurs cloués au sol, des tracteurs neufs jamais utilisés dont les moteurs ont été dérobés au profit des navires privés, des tonnes d'engrais chimiques abandonnés"!

Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a nommé le procureur Georges Mulongo comme Avocat général. Il était compétent, rigoureux et notable Katangais. Tshilombo espèrait utilisait Georges Mulongo contre son allié qui lui a fait bénéficier la nomination électorale: Alias Kabila. Georges Mulongo n'a pas marché.

Tshilombo et son sicaire tortionnaire François Beya devront répondre de l'assassinat de Georges Mulongo. 

C'est la même équipe des Égyptiens de la présidence usurpée de Tshilombo qui a assassiné le juge président Yangi Ovungu de l'affaire projets 100 jours. En effet, Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Tshilombo, qui devant la barre à dit plus d'une quarantaine de fois, qu' il travaillait pour son chef... pour mieux le noyer davantage dans le braquage de la République, le juge Yangi Ovungu a été taper avec des semonces à la nuque. Le juge Yangi Ovungu n'est pas mort de crise cardiaque comme annonçait par le Général de police de la ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo.

Le régime d'imposture-usurpation de Tshilombo est assassin. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.