RDC: Bemba contraint d'accepter l'inacceptable pour la seconde fois !

Jean-Pierre Bemba n'a jamais compris que son seul vrai allié c'est le peuple congolais qui est le souverain primaire. Il n' a pas d'alliés politiques. Jean-Pierre Bemba devrait réécouter nos deux hymnes nationaux: Debout congolais et la Zaïroise, les deux ont été écrits écrient par le Révérend Père Simon-Pierre Boka, composé par Joseph Lutumba. Debout Congolais-1960 et la Zaïroise-1971.

RDC: Bemba contraint d'accepter l'inacceptable pour la seconde fois !

Par Freddy Mulongo, jeudi 6 septembre 2018   Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-bembajp

Jean-Pierre Bemba Gombo

Jean-Pierre Bemba n'a jamais compris que son seul vrai allié c'est le peuple congolais qui est le souverain primaire. Il n' a pas d'alliés politiques. La plupart ne sont que des politicailleurs ventristes et concurrents qui sont à la mangeoire du régime. Et ce n'est pas avec une élite congolaise corrompue qu'il arrivera un jour sur le trône. Il est désormais clair que le vrai dauphin d'Alias Joseph Kabila c'est Vital Kamerhe Lwa Kanyiginyi Nkingi du UNC. Emmanuel Ramazani Shadary n'est qu'un fretin putatif ! Tant que les politicailleurs congolais vont légitimer le régime d'imposture et d'occupation par des élections "boutiquées", ils n'auront que leurs yeux pour pleurer. Tant que les politiciens congolais ne comprendront pas que la diaspora constitue l'une des provinces de la République démocratique du Congo et qu'elle droit au vote à l'instar des autres diasporas dans le monde, ils ne seront que le dindon de la farce d'un régime dictatorial qui sévit et exclu.

L'inique décision de la Cour Constitutionnelle est un coup de massue sur Jean-Pierre Bemba ! Tient-il toujours debout ou est-il déjà KO ? Le président du MLC, Jean-Pierre Bemba Gombo est-il malchanceux et homme seul ? Pourquoi son invalidation pose-t-elle plus problème que les autres candidats ? L'ancien vice-président du gouvernement de transition 1+4=0, est un poids lourd de la politique congolaise mais qui est malmené par un Kadogo-imposteur-sans papiers, qui est arrivé avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière. Le MLC est-il une coquille vide, sans penseurs ni stratèges ? A qui profite l'éjection de Jean Pierre Bemba par la Cour constitutionnelle ? Quels sont les plans B, C, D...Z depuis l'invalidation de la candidature de Bemba à la Corrompue Commission Électorale Nationale puis par l'inféodée Cour Constitutionnelle ? Que doit faire Bemba, soutenir un candidat commun de l'opposition ou boycotter les élections "boutiquées" d'Alias Joseph Kabila ? Jean-Pierre Bemba est mis KO par la Cour Constitutionnelle. A qui faire le recours ? Au peuple congolais souverain. C'est véritable lui qui peut le porter sur le trône. Mais pas dans une République démocratique du Congo occupée où des mafieux, imposteurs, criminels et autres bandits de grand chemin ont pris en otage toutes les institutions de la République.

freddy-mulongo-article64

Jean-Pierre Bemba n'est pas chanceux. La majorité des cadres de son parti le MLC ont traversé la rue et sont à la mangeoire du régime. Le MLC actuel, vivote, végète, tangue...sans vraiment du répondant face aux entourloupes du régime d'imposture. Où sont donc tous ces Kinois qui sont sortis dans la capitale congolaise pour accueillir Jean-Pierre Bemba à son retour à Kinshasa après dix ans à La Haye ? Pourquoi Eve Bazaïba et Edouard Mokolo ont-ils convaincu Jean-Pierre Bemba d'aller au sénat illégitime, sans mandat, pour qu'il récupère son siège de sénateur ? Comment le MLC avec Eve Bazaïba pouvait-il espérer gagner à la Cour Constitutionnelle pour Bemba ?

Jean-Pierre Bemba est victime de trop d'injustices à lui de savoir y répondre. Lors de l'élection Louis Michel 2006, le débat démocratique qui devrait l'opposer à Alias Joseph Kabila, a été annulé par "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, président de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM). En récompense de cette infamie, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a été nommé Rapporteur au Sénat...C'est d'ailleurs ce fourbe et roublard, qui a initié une loi d'impunité qui fera du barbu de Kingakati, le sénateur à vie, après 17 ans sur le trône du Congo. Après 10 ans de prison à La Haye, Jean-Pierre Bemba est rentré à Kinshasa le mercredi 1 Août 2018, accueilli par des kinois, il a passé la nuit à la belle étoile sur une chaise au GB, le régime l'a interdit d'accéder à la villa familiale car proche de la résidence présidentielle du barbu.

freddy-mulongo-article64-1jpg

Le peuple congolais sans armes est le souverain primaire. Allez aux élections "boutiquées" avec des machines à voter et 10 millions d'électeurs fictifs constituant une réserve pour Emmanuel Ramazani Shadary, c'est déjà perdu d'avance.

Encourager un candidat de l'opposition avec des machines à voter et 10 millions de faux électeurs pour Emmanuel Ramazni Shadary, c'est plié d'avance.

Ne pas aller aux élections, c'est accepter que des imposteurs illégitimes continuent à diriger le pays par défi. Quoi faire ? Il faut que le peuple congolais puisse refuser d'être considéré comme des "Moutons de Panurge" qui vont à l'abattoir sans crier. Le peuple congolais doit s'assumer et se prendre en charge.

Jean-Pierre Bemba n'a pas une équipe solide. Les libéraux Belges qui le soutiennent, ce sont les mêmes libéraux avec Louis Michel qui ont placé l'imposteur Alias Joseph Kabila sur le trône du Congo. Jean-Pierre Bemba doit trouver les clés du pouvoir seul. Il descend à Kinshasa, ne prend même pas la peine lui un fils du pays de rencontrer les chefs Téké Humbu. Et pourtant, l'imposteur-usurpateur Alias Joseph a sa ferme à Kingakati sur le plateau de Bateke. Lui-même et Olive Lembe sont des habitués de Kamba dans les terres de Simon Kimbangu. Ils y vont avec des présents pour être acceptés. Jean-Pierre Bemba est allé à Gemena pour s'incliner devant la tombe de son père Jeannot Bemba et membres de sa famille. Pas un mot sur des milliers de Congolais qui sont morts pendant les dix ans de son incarcération à La Haye, ni même une minute de silence pour eux et en leur mémoire ! Comment veut-on diriger le Congo si on n'a aucune considération pour ses compatriotes ?

Jean-Pierre Bemba devrait réécouter nos deux hymnes nationaux: Debout congolais et la Zaïroise, les deux ont été écrits écrient par le Révérend Père Simon-Pierre Boka, composé par Joseph Lutumba. Debout Congolais a été adopté l'année de l'indépendance du pays en 1960, tandis que la Zaïroise en 1971.

Dans les deux hymnes, le Révérend Père Simon-Père Boka nous parle de "Nos aïeux " !

Debout Congolais,

Unis par le sort

Unis dans l'effort pour l'indépendance.

Dressons nos fronts

Longtemps courbés

Et pour de bon

Prenons le plus bel élan,

Dans la paix

Ô peuple ardent

Par le labeur

Nous bâtirons Un pays plus beau qu'avant

Dans la paix

Citoyens

Entonnez

L'hymne sacré

De notre solidarité

Fièrement

Saluez

L'emblème d'or de notre souveraineté

Congo!

Don béni, Congo!

Des aïeux, Congo!

Ô pays, Congo!

Bien aimé, Congo!

Nous peuplerons ton sol

et nous assurerons ta grandeur

Trente juin, ô doux soleil

Trente juin, du trente juin

Jour sacré, soit le témoin,

Jour sacré, de l'immortel

Serment de liberté

Que nous léguons

À notre postérité

Pour toujours

La Zaïroise a été l’hymne national du Zaïre sous Mobutu. Il a été écrit par le prêtre jésuite Simon-Pierre Boka et composé par Joseph Lutumba en 1971.

Zaïrois dans la paix retrouvée,

Peuple uni, nous sommes Zaïrois

En avant fier et plein de dignité

Peuple grand, peuple libre à jamais

Tricolore, enflamme nous du feu sacré

Pour bâtir notre pays toujours plus beau

Autour d'un fleuve Majesté (2 X)

Tricolore au vent, ravive l'idéal

Qui nous relie aux aïeux, à nos enfants

Paix, justice et travail. (2 X)

 

C'est toujours le peuple qui est le bon allié. S'entourer des individus mangeurs à tous les râteliers est un risque pour Jean-Pierre Bemba qui est officiellement éliminé de la course à l'élection présidentielle.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.