Angwalimacratie: Des Snipers "Égyptiens" pour protéger Tshilombo à Goma!

Goma, c'est au Congo ! Pourquoi la garde républicaine surnommée des "Égyptiens" puis qu'ayant eu la formation en Egypte, se sont mis en Snipers sur des toits à Goma pour protéger Tshilombo ? Personne ne peut sauver Tshilombo à cause du chemin qu'il a emprunté de la traîtrise de la nation. Même les Thuriféraires, "Quado", "Coupagistes" et Journalistes Pré-Payés sont silencieux.

Angwalimacratie: Des Snipers "Egyptiens" pour protéger Tshilombo à Goma!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

freddy-mulongo-egyptiens

Président nommé, Monsieur 15%, imposteur-usurpateur et balkanisateur est arrivé hier à Goma, comme dans un terrain ennemi. Ses "Egyptiens", tous des Bena Mpuka-Luba Kasaïens ont quadrillé la ville province du nord-Kivu. La régime de Tshilombo, c'est la  médiocrité par excellence. Négationniste patenté, Tshilombo nie des crimes de sang, crimes contre l'humanité et crimes de génocide de nos compatriotes de l'Est de la République. 

freddy-mulongo-egyptiens-1
Il s'est permis même de placer des Snipers sur des toits des maisons. Incroyable ! On se croirait à Ramallah, Syrie, Irak  ou au Liban. Toute l'armada pour impressionner le peuple congolais qui l'a rejeté. Pourtant sommes à Goma, une ville martyre de la République démocratique du Congo.

Tshilombo a un problème de légitimité. Il est illégitime, c'est son talon d'Achille. 

freddy-mulongo-egyptiens-2

Ses accointances avec les ennemis du Congo n’arrangent rien.   "A Goma, plusieurs routes étaient barricadées par les manifestants qui réclamaient le retour de la paix à l’EST du pays, promesse faite par Félix Tshisekedi lors de la campagne électorale en 2018. Ces activistes n’ont fait que rappeler à Félix Tshisekedi ce qu’il avait promis lui-même aux enfants du Nord et Sud Kivu. Curieusement, malgré que la marche de LUCHA était pacifique, mais elle était réprimé férocement par la garde républicaine et la police".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.