Saint-Martin. Edouard Philippe à la rentrée scolaire d'une école d'Orléans !

Edouard Philippe, le Premier ministre a tenu parole. Il avait promis d'être à Saint-Martin pour la rentrée scolaire. Il a été dans une école d'un quartier populaire d'Orléans.

freddy-mulongo-ecole-saint-martin-4
Saint-Martin, avec ses 1m94 de taille, le Premier ministre Edouard Philippe s'est abaissé au niveau des enfants pour la rentrée scolaire

"L'enfant n'est pas un adulte en miniature...il est un adulte en devenir" disent les psychologues, pédagogues et éducateurs. L'enfant est l'avenir de Saint-Martin. Rien ne remplace l'éducation.

freddy-mulongo-ecole-saint-martin-5

Le Premier ministre, Edouard Philippe,  s’était engagé à être là pour cette rentrée particulière ! Il était présent dans une école du quartier populaire d’Orléans à Saint-Martin. « Cette école n’a pas trop souffert mais une partie du toit a été endommagée et des équipements ont été perdus », a expliqué le chef du gouvernement, accompagné du ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer et la ministre des Outre-Mer Annick Girardin.

freddy-mulongo-ecole-saint-martin
freddy-mulongo-ecole-saint-martin-2
freddy-mulongo-ecole-saint-martin-3
freddy-mulongo-ecole-saint-martin-7

Certaines écoles sont encore fermées car elles ont été totalement soufflées, mais les classes ont été redirigées dans les autres écoles », a expliqué Edouard Philippe.

Au total, selon le gouvernement, 18 établissements scolaires sur 21 (16 écoles et 5 lycées-collèges) ont été plus ou moins fortement détériorés par l'ouragan. La rentrée s'est toutefois déjà faite de manière progressive. Un quart des élèves a pu retourner à l'école trois semaines après Irma, d'autres écoles ont rouvert peu à peu. Lundi, «100% des élèves inscrits et présents dans l'île pourront être scolarisés», assure Michel Sanz. «C'était nécessaire. Il n'était pas possible d'avoir encore des enfants à la rue», souligne le délégué interministériel chargé de la reconstruction de Saint-Barth et Saint-Martin, Philippe Gustin.

freddy-mulongo-ecole-saint-martin-8
freddy-mulongo-ecole-saint-martin-9
freddy-mulongo-ecole-saint-martin-10

Conformément à l'objectif du gouvernement, tous les élèves reprenaient le chemin des classes ce lundi, même si quatre établissements restent impraticables et qu'un système de rotations matin/après-midi des élèves a dû être mis en place dans certaines écoles.

freddy-mulongo-ecole-saint-martin-11
freddy-mulongo-ecole-saint-martin-12
freddy-mulongo-ecole-saint-martin-13
freddy-mulongo-ecole-saint-martin-14

«C'est le principe de deux écoles en une. De 7H00 à midi, l'établissement recevra ses élèves et ses professeurs. Et de 12h30 à 17h30, ce sont les enfants et les enseignants d'un établissement voisin sinistré qui seront sur les lieux. Et ce, cinq jours par semaine», explique Michel Sanz, inspecteur d'académie et directeur académique adjoint de Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.