La Suisse et la diaspora congolaise: Collabos et Traîtres!

Léonard She Okitundu, un ancien opposant en Suisse, qui a trahi les idéaux et valeurs démocratiques qu'il défendait à l'époque. La Suisse est connue pour sa démocratie participative. Dommage que la diaspora congolaise qui y vive, se vautre dans ds futilités. Des Congolais vivant en Suisse sont devenus des Collabos d'un régime d'imposture, d'occupation et de prédation.

La Suisse et la diaspora congolaise: Collabos et Traîtres!

Par Freddy Mulongo, dimanche 6 mai 2018  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-lasuisse

La diaspora congolaise en Suisse a été à l'avant-garde, sous la dictature du Maréchal Mobutu Sese Seko, sous M'zée Laurent Désiré Kabila et encore sous l'imposteur de Kingakati, Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. Mais il y a eu beaucoup des traîtres et collabos...sans doute l'âge avançant la tentation de la mangeoire a été très forte. De l'opposition à la résistance, comme au bal des faux chauves, des collabos et traîtres se révèlent seuls...

C'est en 1982, en Suisse, qu'il y eut la Confédération des partis de l'opposition (CPD) avant de créer la plate-forme Union des partis de l'opposition. Il y avait une contestation de la direction du MNC avec François Lumumba et ses acolytes Kituka Munganaga et She Okitundu. Le Parti démocratique Congolais (PDC) s'était scindé en deux en 1983: PDC aile Léonard Mulopo, Kituka Munganga, Mi-Josée Mutombo contre le PDC aile Demofike, Eddy Angulu, Muhinda Fior et Mukamata Yenye. Leurs disputes et procès pour la paternité du nom PDC furent réglés en 1984, le tribunal ayant donné raison à la première aile. Le PDC aile Demofike changera de nom et deviendra : Alternative démocratique à l'Horizon (ADH). Mais déjà en 1983, pour prévenir contre les émiettement des politiciens-politicailleurs, une coordination des opposants a été mis en place à Lausanne. Son secrétariat exécutif a été confié au Dr. Musey, un indépendant qui pouvait départager des opposants rivaux. Et le Dr. Musey a été secondé par Léonard She Okitundu, Basile Luminuku et Léonard Mulopo. Et cette coordination basée à Genève de 1985 à 1988, se proclama "Gouvernement Zaïrois en exil" avec Léonard Mulopo, président; Muyinda Fiore (Premier ministre); des ministres: Angulu Mabengi auteur du livre "Les enfants de Mobutu et Papa Wemba", qui devint Ambassadeur de la RDC en France sous M'zée Laurent Désiré Kabila, Fidèle Sambasi, Mi-José Mutombo, Thomas Ntambu, Kasongo Kinieth...

Faux opposants vrais collabos : Léonard She Okitundu, Benoit-Christian Kambinga !

freddy-mulongo-leonardsheokitundu

A mourir de rire. Le Vuvuzélateur national et Pinocchio de la République: Lambert Mende Omalanga se clame "Lumumbiste" puisque Tetela. Même le plus corrompu de Tetela est Lumumbiste parce Patrice Emery Lumumba était Tetela. Mais qu'ont-ils de nationaliste comme le fut Lumumba ? Rien. Léonard She Okitundu est le plus grand collabo et traître que la diaspora congolaise Suisse n'ait jamais connu. Comment quelqu'un, en exil en Suisse en 1973, qui a débuté sa carrière chez SOS-Asile Vaud et dans le comité suisse pour la défense du droit d’asile, qui pendant quinze ans (1982 – 1997), est intervenu comme expert en droit international auprès des bureaux de consultation juridique de Caritas à Genève en Suisse, peut-il accepter l'inacceptable une fois rentrée au Congo ? Des Congolais déplacés, devenus des réfugiés dans leur propre pays ? Des femmes, hommes enfants violés ? Des Congolais tués, assassinés pour leur arracher leur terre trop riche et Léonard She Okitundu Ya She collabora avec des occupants !

La République démocratique du Congo est un enfer pour des droits de l'homme qui sont foulés aux pieds par celles-là qui devraient le garantir: les autorités congolaises. Qui a oublié que c'est Léonard She Okitundu qui a retiré la plainte de la RDC contre le Rwanda, pays agresseur? Le 23 juin 1999, le gouvernement congolais portait plainte devant la Cour internationale de Justice (CIJ) contre le Rwanda de Paul Kagame, Hitler Africain, suite à l’agression d’une partie de son territoire par la soldatesque rwandaises. Le 15 janvier 2001, la République démocratique du Congo, sur instigation de Louis Michel, via son Léonard She Okitundu, retirait ladite plainte. Le lendemain 16 janvier 2001, la terre entière apprenait par Louis Michel sur les médias internationaux que M'zée Laurent-Désiré Kabila était assassiné au Palais des marbres à Kinshasa. Depuis M'zée Laurent-Désiré Kabila à aujourd'hui, le collabo et traître est membre de tous les gouvernements d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. En 2006, She Okitundu Ya She Anaconda a loupé le perchoir du Sénat. La Tutsi power ayant préféré l'édenté de la Gare du Nord à Paris, Léonbitch Kengo Wa Dondo, un dinosaure Mobutiste revenu d'exil.

Mutakalisé à Londres par des patriotes-résistants congolais, Ya She Anaconda a récidivé avec un sextape sur le net qui circule au grand bonheur des dames !

freddy-mulongo-christiankambinga

Chargé d'Affaires à la mission permanente de la République démocratique du Congo auprès de l'ONU à Genève de 1999 à 2001, Christian Kambinga étonnait les autres diplomates africains. Au Conseil des droits de l'homme, il était défenseur du Rwanda, pays agresseur plutôt que la RDC, son pays d'origine. Un beau jour, il a pris ses cliques et claques a rejoint le mouvement rebelle criminel pro-rwandais le RCD-Goma. Dans le gouvernement 1+4=0, il a été nommé nommé vice-ministre de la Coopération par Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. Remplacé à ce poste par Banza Wa Mukalayi Sungu par le décret no 5/159 du 18 novembre 2005, portant réaménagement du gouvernement de la transition. Christian Kambinga a été empoisonné.

freddy-mulongo-mabumucrate-1

freddy-mulongo-ventriotes1

Son fils Germain Kambinga, ancien photocopieur à Royal-Gombé, est aussi traître et collabo. Galérien et crève la dalle, il est pire que les politicailleurs et enfarineurs professionnels. Germain Kambinga a oublié d'où il est venu. Il est devenu arrogant, imbu de lui-même avec un ego surdimensionné, cet autodidacte arriviste a toujours eu la prétention d'être plus intelligent que tous les Congolais. Il s'est autoproclamait le "Macron Congolais" avec quel résultat ? Il a tellement tourné sa veste qu'elle craque de tous côtés. Ancien conseiller de Jean-Pierre Bemba, Vice-président de la République de l'Ecofin de 2003-2006, Germain Kambinga a été nommé Porte-parole du MLC avant de trahir et de retourner sa veste. Il a été nommé Ministre de l'Industrie par Alias Joseph Kabila. Éjecté, il continue à rouler pour Jo Kabila. Sa plate forme alimentaire le "Ventre" est une appendice du régime d'imposture, d'occupation et de prédation. Tel père, tel fils !

Convention des Congolais de l'étranger, le nid des collabos

freddy-mulongo-cce

La Convention des Congolais de l'étranger en Suisse initiée par Bafwa Mulengay n'est qu'une mascarade. Une Convention des ethno-tribalistes est maquillée en Convention des Congolais de Suisse, cela est une escroquerie intellectuelle. A la Convention des Congolais de l'étranger, il y a beaucoup des profiteurs du malheur des congolais. Quatre familles ont comptés leurs amis et connaissances et ils ont toupet de s'appeler "Convention des congolais de l'étranger.

Les Conventionnistes du Lac Léman ont dernièrement invité Marie-Ange Mushobekwa, la fameuse Ministre des droits humains pour une conférence de presse à l'hôtel Intercontinental de Genève qui a avorté. Comment ont-ils fait pour inviter la ministre la Ministre d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale ? Il paraît que l'une des dames membres est la belle sœur d'Alexis Ntambwe Mwamba, ministre de la justice. C'est elle qui a joué à l’entremetteuse.

Les Conventionnistes du Lac Léman ont amené Noël Tshiani, le laquais Rwandais et faux candidat à l'élection présidentielle, au parlement Suisse à Berne. L'ont-ils déjà fait à un autre Congolais ? Non !

Hélas chez les conventionnistes du Lac Léman, il y a un mangeur à tous les râteliers, l'homme de tous les coups: Bafwa Mubengay Lwakale, un dinosaure ringard, grognard et piteux marionnettiste et tireur des ficelles !

freddy-mulongo-cce-1

A 64 ans, l'ethno-tribaliste Constantin Bafwa Mubengay est demeuré un fossoyeur, cascadeur, jongleur, situationniste et mangeur à tous les râtelier qu'il a toujours été. Il affectionne des coups bas et il adore demeurer dans l'ombre tout en tirant les ficelles. Bafwa Mubengay, l'homme qui agit dans l'ombre, a oublié que la République n'est pas un "Ligablo" mais un pays.

Le Congo est le seul bien en commun qu'ont tous les Congolais. Si un de nous excelle, nous devons tous applaudir mais si par contre certains veulent nous amener dans leurs magouilles contre la Nation, nous devons dire: Non !

On ne peut pas être dans une pirogue en pleine rivière et voir un des nôtres sortir sa perceuse pour trouer la pirogue, demeurer tranquille. Les fossoyeurs, fourbes, roublards, dribbleurs patentés et inconscients de la République doivent répondre de leurs actes. Et pourtant, à 64 ans, on doit pouvoir être une référence dans sa communauté, on devrait surtout commencer à regarder dans le rétroviseur pour partager aux jeunes générations, les valeurs et convictions, pour aimer et défendre le Congo, en oubliant d'aiguiller aux jeunes les écueils et pièges à éviter.

La République démocratique du Congo n'est pas un pays normal. Si les Congolais eux-mêmes ne font un effort, ce pays qui est un géant aux pieds d'argile, qui attire tous les vautours, charognards et prédateurs du monde entier va les échapper. Le Congo est en soin intensif, la mère-patrie est dans un coma avancé. La République a besoin de tous ses fils et filles à son chevet.

Comme son frère de tribu "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, roublard, fourbe, dribbleur patenté, grand requin et prédateur de la liberté de la presse, qui a muselé la presse congolaise et qui a privé 60 millions de Congolais d'un débat démocratique inscrit dans la Constitution pour se faire nommer Rapporteur au Sénat par alias Joseph Kabila, voilà qu'un dinosaure ringard et grognard Bafwa Mubengay Lwakale croit pouvoir nous titiller.

Dans un e-mail intercepté envoyé à ses frères tribalo-éthiques, il y a quatre ans, Bafwa Mulengay Lwakale, un individu sans épaisseur, pensait réduire notre travail et qualifiait Réveil FM International de "Média pamphlétaire". Ce tribalo-éthique se trompait, Réveil FM International est un "Média indépendant, libre et citoyen mais surtout un "Média Roquet" qui aime et sait mordre les mollets".

Faire de la provocation gratuite et fortuite, empêcher Réveil FM International de faire son travail en posant des questions sur ce qui se trame dans la communauté congolaise de Suisse, c'est accepter l'intranquillité. C'est le choix qu'a fait le tribalo-ethnique Bafwa Mubengay dont les fourberies et accointances avec l'ambassade de la RDC à Berne et les autorités illégitimes de Kinshasa ne datent pas d'aujourd'hui.

Bafwa Mubengay garde encore son vieux ordinateur des années 90 avec un logiciel extrêmement rouillé, il ne se rend même pas le monde a évolué, que Mobutu Sese Seko a été chassé du pouvoir en 1997, que les élections Louis Michel de 2006 ont placé à la tête du Congo, un imposteur et incapacitaire, que les fausses rebellions sont orchestrées par celui qui trône abusivement sur le Congo, que l’allégeance d'alias Joseph Kabila auprès des voisins agresseurs: Ougando-Burundo-Rwandais n'est plus à démonter, que la paupérisation des Congolais devient insupportable, que le énième tripatouillage de la Constitution pour maintenir alias Joseph Kabila coûte que coûte au pouvoir est en marche, nos populations chosifiées, affamées, clochardisées veulent autre chose que le régime tortionnaire actuel...

Marionnettiste patenté, Bafwa Mubengay aime tirer les ficelles. Il a concocté son programme tout seul et veut le faire avaliser à la Communauté. Il n'a invité que ses frères, cousins, neveux, nièces...Il a le culot de l'appeler "Convention des congolais de Suisse". A l'heure où la République démocratique du Congo se meurt et que les congolais originaires de toutes les 11 provinces doivent s'unir pour faire face aux enjeux du non Etat de droit, de la balkanisation, de l'illégitimité d'un régime qui dirige par défi, des assassinats programmés, arrestations arbitraires, diverses humiliations...Bafwa Mubengay a fait le choix de la coterie tribalo-ethnique.

Le changement est une démarche légitime. On ne peut pas être un pays avec autant des ressources demeurer l'un des pays les plus pauvres au monde. Le congolais vit avec 0,1 dollar par jour ! Bafwa Mulengay Lwakale est un "Marionnettiste patenté et tireur de ficelles hors pair" ! Le comble est qu'il est sournois, se cache et ne dit pas clairement c'est lui en complicité avec l'ambassade de la République démocratique du Congo qui est derrière les Conventionnistes du Lac Léman. C'est là la malhonnêteté.

Nous revenons sur nos trois questions qui n'ont jamais obtenu de réponse:

1. La République démocratique du Congo pour se reconstruire à besoin de tous ses fils et filles, originaires de toutes les provinces pour faire bloc. Car dit-on l'union fait la force. Un pays se construit ou se reconstruit avec tous ses enfants sans exclusion. Or les Conventionnistes du Lac Léman sont en majorité originaires du Grand Kasaï. Ils se sont auto-cooptés. Il faut sans doute parler le Tshiluba pour être un Conventionniste ! On ne peut pas boutiquer la "Convention" avec les"Bana Betu", "Tshintu Tshetu" en saupoudrant avec quelques affidés d'autres provinces. Ce n'est pas construire le Congo mais contribuer à sa destruction.

2. La Convention des congolais de l'étranger (CCE) a-t-elle remplacé la Fédération des Congolais de l'Etranger (FCE), belle initiative qui a fondu comme neige sous le soleil? Bafwa Mubengay a toujours clamé qu'il est parmi les initiateurs de la Fédération des Congolais de l'Etranger, n'a-t-il pas de compte à rendre à la communauté congolaise flouée ? Lorsque les animateurs sont allés faire allégeance au régime d'imposture de Kinshasa, comme tous les ventripotents, pour chercher des postes politiques, les Congolais n'ont-ils droit à aucune explication ? Circulez il n'y a rien à voir. Lorsque Tshiyembe Mwayila (FCE) et d'autres pataugent et se la coulent douce dans la mangeoire joséphiste et deviennent des thuriféraires du régime, les Congolais de l'Etranger n'ont toujours pas droit de parler ?

3. Pourquoi cette accointance avec l'ambassade de la RDC en Suisse ? Un régime illégitime qui règne par défi, pourquoi collaborer avec lui ?

En Suisse, il n'a pas que des collabos et traîtres. Il y a aussi des résistants-patriotes qui se battent pour un nouveau Congo. A Suivre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.