Climat : le système des Nations Unies appelle les Etats à agir concrètement !

Les chefs des différentes organisations formant le système des Nations Unies ont appelé jeudi les Etats membres à prendre des mesures concrètes en faveur du climat en vue du sommet que le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, organisera en septembre à New York.

Climat : le système des Nations Unies appelle les Etats à agir concrètement !

Par Freddy Mulongo, jeudi 9 mai 2019  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-antonioguterres-8

António Guterres, le Secrétaire général de l’ONU

Les chefs des différentes organisations formant le système des Nations Unies ont appelé jeudi les Etats membres à prendre des mesures concrètes en faveur du climat en vue du sommet que le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, organisera en septembre à New York.

1. Nous, les dirigeants des organisations du système des Nations Unies , un appel aux Etats membres à intensifier l' ambition et prendre des mesures concrètes pour limiter l' augmentation de la température mondiale à 1,5 ° C au- dessus des niveaux pré-industriels et d' adaptation aux effets du changement climatique , dans leurs efforts de remplir leurs obligations en matière de droits de l' homme, y compris le droit à la santé, le droit à la sécurité alimentaire, le droit au développement, les droits des peuples autochtones, les communautés locales, les migrants, les enfants, les personnes handicapées et les personnes en situation de vulnérabilité, ainsi que l' égalité des sexes, l' autonomisation des femmes, l' équité entre les générations, et le travail décent et une transition juste pour tous, comme indiqué dans l'Accord de Paris. Comme indiqué par le rapport spécial du GIEC sur le réchauffement climatique, limiter le réchauffement climatique à 1,5 ° C est nécessaire pour éviter des changements irréversibles. La réalisation de cet objectif exigera des changements à une échelle sans précédent à tous les niveaux, mais il est encore possible si nous agissons maintenant. Avec une grande urgence que nous appelons les États membres à venir à New York en Septembre avec des plans concrets, réalistes pour améliorer leurs contributions déterminées au niveau national d'ici 2020 et à l' appui à la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

 

JE. Atténuation

2. Nous demandons aux États membres de prendre des mesures urgentes pour limiter l' augmentation de la température mondiale à 1,5 ° C au- dessus des niveaux préindustriels, en reconnaissant que l' atténuation du changement climatique est un impératif moral, éthique et économique.

3. Le système des Nations Unies soutient les États membres à faire et à remplir leurs engagements au titre de l'Accord de Paris et 2030 Agenda pour le développement durable, notamment par le biais des contributions déterminées au niveau national et à long terme des stratégies de développement à faible émission de gaz à effet de serre, le renforcement des synergies, d' éviter les arbitrages et assurer la cohérence des politiques dans la mise en œuvre de l'agenda du développement durable.

4. Tout en reconnaissant les progrès et les décisions adoptées par les différentes organisations des Nations Unies , nous sommes déterminés à renforcer notre soutien en mobilisant le financement climatique à l' échelle en place, ce qui facilite le transfert de technologie et le renforcement des capacités, afin de permettre aux États membres d'augmenter l' ambition dans leurs contributions déterminées à l' échelle nationale pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 45 pour cent d'ici 2030 et atteindre l'objectif de zéro les émissions nettes en 2050; et parvenir à un développement durable co-avantages qui feront une différence dans la vie de tous les peuples.

II. Adaptation

5. Nous demandons aux États membres de veiller à ce que les mesures d'adaptation appropriées soient prises pour protéger les personnes, les moyens de subsistance et les écosystèmes, en particulier les personnes dans les régions les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques , y compris les personnes à risque par les déplacements forcés et la migration. Nous demandons instamment aux États membres d'identifier et de renforcer les capacités d' adaptation et de solutions dans les communautés et les écosystèmes vulnérables et consacrer les ressources disponibles maximum et le soutien à la réalisation progressive des droits économiques, sociaux et culturels de toutes les personnes à faire en sorte que personne ne soit laissé derrière.

6. Le système des Nations Unies soutient les États membres à poursuivre inclus, en fonction du risque du développement durable et de renforcer les actions à surveiller, prévenir et gérer les risques climatiques et aux catastrophes, notamment par la promotion des plans nationaux d'adaptation et l'élaboration de stratégies de réduction des risques de catastrophes nationales cohérentes.

7. Nous nous engageons à renforcer notre réactivité aux États membres doit réduire les effets néfastes des changements climatiques, y compris sur la stabilité des régions, des états, des villes et des collectivités, renforcer la résilience, intensifier les efforts pour assurer un accès sûr, propre, accessible et abordable potable l' eau et l' assainissement pour tous, la perte d'adresse et dommages par des catastrophes dues au climat et à améliorer la réactivité des systèmes de protection sociale aux événements climatiques. Nous sommes prêts à aider les pays en particulier les petits États insulaires en développement et les pays les moins développés à mettre en œuvre des actions concrètes pour renforcer l' adaptation et la résilience et nous encourageons les États membres à venir et mettre en valeur ces actions au Sommet.

III. La finance

8. Le financement climatique est essentiel pour une action à l'offrir échelle nécessaire pour lutter contre le changement climatique. Dans le cadre de la mobilisation accrue des ressources financières, les pays développés doivent répondre à l'objectif de mobiliser les gouvernements et le secteur privé pour atteindre l'objectif de 100 milliards de dollars par an d'ici 2020 pour soutenir l' action climatique dans les pays en développement et renforcer encore leurs efforts sur la mise à l' échelle -up ressources financières.

9. Nous insistons sur le fait que les États devraient maximiser l'impact positif du financement climatique en veillant à ce que le financement climatique est utilisé pour maximiser le changement transformationnel pour réduire les émissions et renforcer la résilience climatique systémique; est accessible et bénéficie d'être touchés le plus probable, y compris les femmes, les jeunes et les enfants; protège contre les impacts négatifs potentiels du financement climatique par la création et la mise en œuvre des droits environnementaux, sociaux et humains efficaces garanties; et garantit l' accès à un recours effectif en cas de préjudice.

10. Nous demandons aux États membres à créer des cadres politiques permettant de faciliter l' accès au financement public et privé et à mettre en œuvre et les politiques publiques à grande échelle à réorienter les flux vers le financement à faibles émissions et le développement résilient au changement climatique.

11. Nous nous engageons à renforcer cet effort de l' ensemble du système pour créer un environnement propice à l' investissement, l' action climatique dans la planification financière mainstream nationale pertinente et d' intégrer des instruments fondés sur le marché et durable encombrent à accroître les investissements du secteur privé responsable. Nous encourageons les États membres à partager leurs feuilles de route de financement du climat national, les approches viables et des histoires de réussite.

IV. Innovation

12. Nous demandons aux États membres de poursuivre des actions climatiques ambitieuses avec des opportunités d'innovations pour faire progresser le développement durable.

13. Le système des Nations Unies appuie le renforcement des capacités des États membres à développer et utiliser des données pertinentes et innovations technologiques pour trouver des solutions pour le climat et les défis du développement durable et la réduction des risques de catastrophes et la gestion, y compris l'utilisation des technologies nouvelles et émergentes, y compris l' information et de la communication technologies, des données et des outils. La quatrième révolution industrielle offre un potentiel énorme pour un changement de paradigme à des voies de développement résistantes aux changements climatiques à faibles émissions.

14. Cependant, l' innovation ne comporte pas seulement la technologie, mais aussi des approches de prospective, de nouveaux modèles d'affaires et des instruments financiers ainsi que la coopération et des partenariats novateurs, notamment le renforcement de la coopération régionale, qui sont essentiels pour assurer un milieu rapide et efficace à la transition à long terme une voie haute résilience développement à faible émission.

15. Nous nous engageons à renforcer ce soutien et à la création de partenariats innovants avec toutes les parties prenantes, y compris les universités, la communauté scientifique, les ONG, les enfants et les jeunes, les groupes et les entrepreneurs des femmes, les syndicats, le secteur privé et les collectivités locales, de tirer parti des actions concertées dans les domaines de l' atténuation du changement climatique / adaptation / Finance / technologie. Nous encourageons les États membres à partager leurs approches novatrices pour lutter contre le changement climatique avec d' autres pays au Sommet.

V. Le système des Nations Unies

16. Le système des Nations Unies est engagé à accroître son ambition de prendre des mesures concrètes pour lutter contre le changement climatique et d'intégrer de façon plus systématique des considérations de développement durable dans la façon dont nous fonctionnons. Se appuyant sur les efforts en cours, nous allons élaborer une stratégie de durabilité environnementale et sociale du système des Nations Unies 2020-2030, pour que le système des Nations Unies pratique les principes qu'il promeut et incarne systématiquement les objectifs de développement durable, abordant l'image complète de l' environnement et la durabilité sociale dans ses politiques, stratégies, programmes, projets, des installations et des opérations.

17. Nous nous engageons en particulier, de réduire nos impacts sur l' environnement par des actions ciblées sur les émissions de GES, la gestion des déchets, la pollution de l' air et de l' eau et la dégradation de la biodiversité. Nous avons l' intention d'aligner sur les recommandations du rapport du GIEC, et nous prendrons des mesures concrètes en matière de réduction de la demande d'énergie dans toutes les installations et les opérations, la transition vers les énergies renouvelables et l' amélioration de notre Voyage et la gestion des transports dans le domaine des émissions de GES, en particulier, et la neutralité climatique.

18. Nous allons adopter des approches de gestion environnementale fondées sur les principes de l' amélioration continue et sur l'intégration des considérations de développement durable sur l' ensemble de nos fonctions de gestion interne afin d' assurer que les possibilités d'amélioration sont saisies chaque fois que possible , y compris par l'application des garanties environnementales et sociales dans les projets et programmes . Construire sur l'initiative Greening the Blue nous allons haut de gamme et d' améliorer notre cadre de rapports de développement durable pour communiquer en toute transparence sur nos progrès, nos efforts et nos défis sur le voyage.

 

19. Lors du Sommet d' action climat du Secrétaire général en Septembre, nous présenterons nos efforts de l' ensemble du système en vue d' atteindre la neutralité climatique dans nos opérations internes d'ici 2020 et l' amélioration de la durabilité environnementale et sociale dans toutes les activités des Nations Unies.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.