Mensonges d'Etat contre Martin Fayulu, Président Élu du peuple congolais!

Président ÉLU du peuple congolais, Martin Fayulu est l'homme politique le plus populaire en République démocratique du Congo. Des comploteurs du nouveau régime de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu ont porté une plainte contre MAFA avec des accusations fallacieuses. Ses 62, 8% d'électeurs déterminés de l'accompagner à la police judiciaire.

Mensonges d'Etat contre Martin Fayulu, Président Élu du peuple congolais!

Par Freddy Mulongo, jeudi 9 mai 2019  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-fayulusoldatdupeuple-62

Paris, Martin Fayulu, le Président ÉLU du peuple congolais

Dans la nuit du 1 et 2 juin 2010, le corps de notre compatriote, Floribert Chebeya, l'icone des droits de l'homme a été retrouvé vers Mitendi dans la commune de Mont-Ngafula. Et Fidèle Bazana, son beau-frère et chauffeur, son corps n'a jamais été retrouvé jusqu'aujourd'hui. Bientôt neuf ans, que cette "Affaire d'État" n'a jamais été résolue. Floribert Chebeya fut assassiné à Kin Mazière, quartier général de la police nationale congolaise. John Numbi est toujours là. Après un petit temps de suspension, il est aujourd'hui l'inspecteur général des Fardc. Et Alias Kabila le commanditaire est partenaire, allié et c'est lui avec qui Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a fait le deal pour sa nomination électorale.

Avec 62, 8%, Martin Fayulu est le Président élu du peuple congolais, à qui deux margoulins mafieux: Alias Kabila et Félix Tshilombo Bizimungu ont volé l'élection. Dans cette République bananière, tout est possible. En quête permanente de légitimité qu'il n'a pas le VOLEUR de destin de tout un peuple, Félix Tshilombo Pétain est aux abois. Il va des flops en flops, des bourdes en bourdes...Poursuivi par Merti, Merti, Merti, Merta, un signe indien Tshilombo Dégage n'en peux plus. Son dircab, Vital Kamerhéon, sort de sa poche un Kasaïen dénommé Jean-Claude Ngoy Lufuluabo, membre son parti UNC et fonctionnaire impayé depuis des lustres avecsa veste fatiguée "Esila Makila", fabrique des fallacieuses accusations "Incitation à la haine tribale, massacre des Balubas, pillage, atteinte aux droits garantis, crime de génocide et crimes contre l'humanité" contre Le Président Élu: Martin Fayulu !

Des mensonges d'État contre le politicien le plus courageux, constant, intègre et infinement fin de la République démocratique du Congo. Avec une classe politique toxique et corrompue pris en otage par des Mabumucrates, politicailleurs ventriotes, profito-situationnistes, girouettes tournant au gré du vent, quêteurs de la Mangeoire et autres traverseurs de rue...Martin Fayulu apparaît comme un extra-terrestre. Pour chaque individu qui aspire à la politique doit respecter les principes, valeurs et règles démocratiques.

Au Rwanda, le régime dictatorial mensonger des extrémistes, avec Paul Kagame, Hitler africain a réussi à faire taire les Hutus (85%) le faisant passer pour des génocidaires. Même un hutu nourrisson est génocidaire. Le laboratoire des Tutsi-Power, qui a placé Félix Tshilombo Pétain Bizimungu à la tête de la RDC pour mieux continuer l'occupation rwandaise, pillage de nos ressources et esclavage du peuple congolais veut sauver Tshilombo Dégage dans son VOL du destin du peuple congolais.

Martin Fayulu, Président Élu du peuple ne s'appartient plus. Il est le Premier des Congolais et sa diaspora. La vérité des urnes est le passage obligé et démocratique pour le peuple, souverain primaire. Le peuple mérite respect de son choix. Martin Fayulu MAFA est le choix du peuple congolais.

Ballados, Angwalima, Bouddha, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est au service des Tutsi-Power. Il a vendu la RDC pour son éphémère pouvoir qu'il n'a même pas. Voleur du destin, Voleur des voix, Voleur des rêves et Voleur d'espoirs de tout un peuple, pour être marionnette, pantin, président Quado comme le fameux Bizimungu Rwandais qui a mal fini, après avoir été utilisé par Paul Kagame.

 

Le peuple congolais n'est pas dupe, il est extrêmement vigilant. Toucher à Martin Fayulu, c'est embraser le Congo.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.