Le Patriarche Julien Ciakudia: " L'opération 1$ de l'Udps, c'est du Bindo-Nguma"

L'opération 1$ de l'Udps pour soutenir la candidature de Felix Tshisekedi fait jaser ! Le Patriarche Julien Ciakudia qui connait bien l'Udps réagit sans tabou. Pour lui, cette opération ressemble à l'opération Nguma de l'époque de la deuxième République de Mobutu.

Le Patriarche Julien Ciakudia: " Le 1$ réclame par l'Udps, c'est du Bindomania et Ngumania"

par Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-ciakudia-2jpg
Patriarche Julien Ciakudia, le De Gaulle congolais !

Depuis Londres où il réside en exil, le Patriarche Julien Ciakudia, qui parle sans tabou, bondit contre la campagne que vient de lancer Udps: 1$ pour soutenir la candidature de Felix Tshisekedi ! Le peuple congolais ne doit plus être enfariné par une classe politique corrompue et ventriote. D'où vient toute cette opulence: villas, grosses voitures qu'affichent les enfants de Tshisekedi aujourd'hui ?  Etienne Tshisekedi, le père, est mort pauvre comme l'a rappelé Valentin Mubake, l'ancien Secrétaire Général de l'Udps. Etienne Tshisekedi est toujours à la morgue en Belgique. Dans la tradition Luba, Felix Tshisekedi devrait d'abord enterrer son père. Il se précipite à être candidat de l'Udps  sans enterrer son défunt père ! Charismatique et très populaire, Etienne Tshisekedi avait gagné l'élection présidentielle de 2011, on ne l'a jamais dirigé la République démocratique du Congo. Felix Tshisekedi croit puisqu'il a été validé par la CENI, avec des machines à voter et 10 millions d'électeurs fictifs, lui va gagner l'éclection présidentielle du 23 décembre prochain ? Pourquoi ne tirons-nous des leçons à notre histoire ? Felix Tshisekedi voudrait-il simplement dire à ses amis et courtisans, qu'il était candidat à l'élection présidentielle au Congo ? 

freddy-mulongo-etienneyatshitshi

Le Patriarche Julien Ciakudia s'interroge: "L'Udps est-il un parti politique ou un moziki familial ? Comment un parti politique qui a plus de trente ans d'existence n'a pas un compte bancaire ?  Pourquoi l'Udps n'affiche-t-il pas le numéro de son compte bancaire afin que chaque compatriote congolais puisse le connaître. Il y a un précédent lors de l'élection de novembre 2011 où Etienne Tshisekedi était candidat. Pour soutenir l'imperium, des congolais de la diaspora avait cotisé pour soutenir cette action. L'Udps n'a jamais publié le montant perçu de l'imperium. Le rôle d'un parti politique n'est-ce pas aussi de la transparence ? Combien l'Udps avait récolté auprès de la diaspora pour aujourd'hui refaire la même chose ? Les Congolais sont-ils des Mpunda  qui doivent cracher, cracher et encore cracher pour un parti familial qui ne respecte pas le code de la transparence ?" 

freddy-mulongo-combattantsudps

Pour le Patriarche Julien Ciakudia: "la campagne actuelle de 1$ de l'Udps pour soutenir la candidature de Felix Tshisekedi n'est rien d'autre qu'une une opération de blanchissement d'argent. L'Udps a déjà obtenu de l'argent du régime lors des différentes négociations à Ibiza, Venise, Paris. L'opération 1$ est faite pour justifier et enfariner le peuple congolais mais surtout flouer la communauté internationale". 

L'histoire veut se répéter, souvenons-nous :   Au crépuscule de la Deuxième République de Mobutu, Bindo-Promotion sert des taux de rémunération qui varient  entre 500 et 800 % pour une renonciation à ses avoirs de 45 jours francs.  A l'époque, la Banque du Zaïre rémunère les bons du Trésor par des taux d’intérêt compris dans une fourchette de 34 à 45 %  par an.

Escroquerie financière et opération politique, l’opération Nguma est une assistance sociale organisée. Le principe des promotions a été fort simple : transformer les billets de banque, qui se trouvaient en circulation ou qui étaient thésaurisés, en monnaie scripturale dont la valeur réelle s’érode très rapidement dans le contexte de l’hyperinflation. Les promoteurs échangeaient immédiatement les dépôts reçus en devises étrangères pour spéculer sur les taux d’échange, et remettaient les billets de banque en circulation à l’intérieur du pays pour s’assurer des alliances politiques. 

La promotion Bindo offrait pour la majeure partie de la période, le terme de 45 jours ouvrables. Selon le promoteur, il y aurait deux programmes, Samedi fric et Cadeau surprise, dont seul le second semble connu du public. I1 comportait quatre options : Cadeau surprise, Super nzarché, Super fiche et Superbe maison cadeau surprise. Seuls Super fiche et Super marché semblent effectivement connus. Pour les deux, le dépôt minimum de 40 000 zaïres donnait à terme 200 000 zaïres. Le dépôt de 280 000 zaïres produisait à terme 2 500 000 zaïres. Une fiche était établie au nom de chaque déposant qui en obtenait une copie. A l’échéance du terme, il y avait deux formes de paiement, le versement en espèce pour Super fiche et le retrait en nature (appareils ménagers et électroniques) pour le Super marché. Dans la pratique, le bénéficiaire pouvait combiner les deux formes de paiement. 

La promotion Nguma, appelée d’abord Longindo, s’est installée exclusivement dans les établissements d’enseignement supérieur. En principe, seuls les étudiants étaient autorisés à y effectuer des dépôts. I1 semble aussi que les étudiants étaient en charge de l’organisation de la promotion dans chaque établissement ; dans certains cas on signale aussi la participation du personnel enseignant. Le dépôt minimum était de 3 000 zaïres, le terme de 3 jours. Le plafond de dépôts par institut était de 50 000 000 zaïres par jour ; celui du dépôt par personne et par jour aurait été de 500 000 zaïres. 

Une fois la confiance du public acquise, après quelques remboursements spectaculaires des dépôts au taux dépassant souvent l’équivalent de 8 000 % par an, les promoteurs se sont trouvés en possession d’une masse monétaire supérieure à celle dont disposait la Banque du Zaïre et les banques commerciales réunies.

Mais plusieurs couacs dont celui-ci: " J’ai vraiment perdu et je ne garde présentement aucun souvenir. Je n’ai qu’une montre. Tout ce que j’ai amassé est bloqué. Au total, j’ai 52 300 000 de zaïres que le Nguma n’a pas vomi " ! 

freddy-mulongo-fatshiceni

Demander à la population congolaise de cotiser 1$ pour soutenir la candidature de Felix Tshisekedi est une opération Bindo ou Nguma ! L'Udps est un Nguma qui ne vomit jamais. Ni reçu ni transparence !  Felix Tshisekedi a déjà reçu l'argent au près d'Alias Joseph Kabila, son opération 1$, c'est du foutage de gueule. Il n'a qu'à utiliser l'argent reçu du régime pour sa campagne. La population congolaise est miséreuse et misérable. 1$ c'est plusieurs Sakombi de fufu ! Comment Felix Tshisekedi a-t-il fait pour payer sa caution de 100 000 $ à la CENI ? Qu'il agisse pareille pour sa campagne ! Felix Tshisekedi doit laisser le peuple congolais tranquille. Il est l'un des accompagnateurs  du régime d'imposture et de prédation qui sévit en République démocratique du Congo !

S'il n'y avait élection au Congo, Felix Tshisekedi et l'Udps auront-ils le courage de restituer chaque dollar perçu pour sa campagne ?  En Occident, lorsqu'on perçoit l'argent du contribuable on est obligé de justifier son utilisation. Felix Tshisekedi a vécu en Belgique, ne sait-il pas la transparence est l'une des exigences que le citoyen réclame d'un parti politique ? 

Faire une opération Nguma qui ne vomit jamais dans un pays où les familles vivent avec 1$ par mois, est gravissime !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.