RDC: Tshilombo et Bemba deux fêtards, soiffards à 23h, en plein couvre à Kinshasa !

Tshilombo Tshintuntu est une calamité pour la RDC. Dans un pays où toute graine pousse, 27,3 millions de Congolais, soit une personne sur trois, dont près de sept millions de personnes aux prises avec des niveaux d'urgence de faim aiguë... selon deux organismes onusiens: la FAO et le PAM. Tshilombo et Bemba jouent au fêtard et soiffard en plein couvre feu imposé aux autres Congolais.

RDC:  Tshilombo et Bemba deux fêtards, soiffards à 23h, en plein couvre à Kinshasa !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-angwalima-bemba

Et pour nos compatriotes qui meurent chaque jour à l'Est du Congo , quel est le message ? Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et Jean Pierre Bemba qui festoient en plein couvre feu à Kinshasa, le message est claire: silence , indifférence et mépris ! 

La République démocratique du Congo se meurt de la famine. Une personne sur trois souffre de faim aiguë, alertent la FAO et le PAM. Selon deux organismes onusiens, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), 27,3 millions, soit une personne sur trois, dont près de sept millions de personnes aux prises avec des niveaux d'urgence de faim aiguë en République démocratique du Congo.

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Pendant qu'on égorge, on découpe à la machette, on viole, que la police bastonne et tue les manifestants à l'Est du pays, l'incorrigible soiffard chopine le champagne et s'empiffre des petits-fours paisiblement en attendant de s'envoler. L'utilité de l'inutile. À gerber !

Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est une calamité pour la RDC. Le faussaire et checkuleur s'en fout éperdument de la situation du peuple congolais. Quant au politicailleur-ventriote Jean-Pierre Bemba de Lamuka Aile Union Sacrée-Sucrée-Salée, il est autant profito-situationniste.

Il est 23h, l'aristocratie congolaise repue continue la fête pendant que le petit citoyen Congolais est enfermé de force dans sa maison au nom du couvre-feu de Tshilombo Tshintuntu.

Que les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewacrates ne viennent pas nous dire que le fameux fêtard de Tshilombo était bloqué à la fête, c'est pourquoi le soiffard avait une coupe de champagne en main.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.