6è Région du Rwanda: Félix Tshilombo reçoit le chef de l'armée rwandoccupation!

La République démocratique du Congo est-il la 6è province du Rwanda ? Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, président Quado et nommé se comporte comme s'il est au service de Tutsi-Power. De quel droit est-il obligé de recevoir, à la cité de l'Union africaine, le Général Patrick Nyamvumba, le chef d'état-major des Forces de défense du Rwanda-RDF ?

6è Région du Rwanda: Félix Tshilombo reçoit le chef de l'armée rwandaise d'occupation!

Par Freddy Mulongo, samedi 11 mai 2019  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-268

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu reçoit le chef de l'armée rwandaise d'occupation ! Que les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-ethniques ne nous racontent plus des histoires. Collabo et traître, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, président Quado et nommé, est au service de Tutsi-Power et agent de la consolidation de l'occupation rwandaise. Le faussaire joufflu, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu ignore l'histoire de la République démocratique du Congo. Passionné de l'école buissonnière, il a raté des opportunités pour apprendre. Monsieur 16% a été placé sur le trône du Congo pour parfaire l'occupation rwandaise. Sans remords pour nos 12 millions des morts, sans lecture du Rapport Mapping et d'autres rapports onusiens et des Ongs internationaux sur l'occupation rwandaise et massacres de notre peuple. Sans aucun recul, notre sans neurone patenté: autorise Rwandair à survoler le ciel congolais, dédouane le dictateur Rwandais Paul Kagame de ses crimes au Congo, en écrivant noir sur blac que les victimes congolaises l'étaient par effets collatéraux du génocide rwandais...

Tshilombo Dégage a reçu, à la cité de l'Union africaine, le Général Patrick Nyamvumba, le chef d'état-major des Forces de défense du Rwanda-RDF. "Nous sommes des voisins et en tant que voisins nous devrions renouveler nos engagements sur le plan de la coopération de manière à ce que nous puissions nous sécuriser mutuellement et améliorer les relations entre nos deux armées".

freddy-mulongo-nkunda

Depuis 2009, la RDC réclame l'extradition du criminel Laurent-Nkundabatware arrêté et caché au Rwanda

Depuis quand collabore-t-on avec une armée d'occupation. La République démocratique du Congo est sous-occupation. La soldatesque rwandaise qui tue, massacre, assassine des populations congolaises de Beni, Butembo,Lubero, kasika, Makobola, Mulenge...à l'Est de la RDC, c'est Patrick Nyamvumba qui commande les troupes rwandaises d'occupation.

Nos compatriotes qui errent, chassés de leurs terres, des Congolais devenus des réfugiés dans leur propre pays...c'est Patrick Nyamvumba !

Des militaires rwandais camouflés en bouvier dans le Kwilu-Kwango-Bandundu, c'est Patrick Nyamvumba qui coordonne ses troupes d'occupation.

C'est depuis Pourquoi Patrick Nyamvumba n'a-t-il ramené avec lui, le criminel rwandais Laurent Nkundabatwaré qui a semé morts et désolation sur le sol congolais avec son CNDP. Arrêté au Rwanda, en janvier 2009, Kinshasa a toujours réclamer son extradition.

Seul l'écervelé de la cité de l'Union africaine ignore que les Fardc sont infiltrés par des rwandais avec la fameuse brassage à l'application des résolutions du dialogue Inter-congolais de Sun-City. Ce matin, avec délectation, je lisais l'article de notre confrère Roger Bongos qui écrit: " Les 35 généraux, tous d'origine tutsie, œuvrent de l'intérieur des armées, des renseignements militaires pour transmettre toutes informations sensibles au Rwanda. Le but est également déstabiliser les forces de la Fardc, qu'elles soient moins efficaces et surtout sous les bottes des forces négatives". Il y a plus de 20 ans, les Fardc sont infiltrées par des rwandais nommés Généraux. D'ailleurs, une liste -à actualiser-circule encore sur les réseaux sociaux:

01. Général Jean BIVEGETE: Auditeur Général de l’armée (Haut magistrat militaire)

02. Général MASUNZU: Cmd Adjoint 10ème Région militaire/Bukavu

03. Général MALICK KIJEGE: Inspecteur Général de l’Armée (ex. G4-EMG) FARDC/KINSHASA

04. Général OBED RWIBASIRA: Cmd 5ème Région militaire à Kananga/Kasaï-Occidental

05. Général MUSTAPHA MUKIZA: Cmd Base militaire de KITONA (Bas-Congo)

06. Général Charles BISENGIMANA: Inspecteur Général Adjoint De La Police Nationale/Kinshasa

07 Général JEROME GAKWAVU: EMG/FARDC-Kinshasa 08 Général BOSCO NTAGANDA: Ancien Chef d’Etat Major du CNDP (Maintenant A la CPI, Lahaye, Hollande)

09. Général Laurent NKUNDA: Chef du CNDP devenu M23 ( maintenant au Rwanda)

10. Colonel BONANE: Cmd 4ème Brigade en Ituri

11. Général MAKENGA SULTANI: chef du M23 en rébellion au Nord-Kivu

12. Colonel KAMANZI François

13. Colonel MUNYARUGERERO Françoise: Cmd de la Police de l’enfance/Nord-Kivu

14. Colonel MUHINDO François: Cmd de la Brigade Delta à Kichanga/Masisi

15. Colonel François ZERO BRAVO: EMG-Armée mixée de NKUNDA, (81ème Brigade FARDC)

16. Colonel MUTEBUTSI Jules En exil au Rwanda après la rébellion de Bukavu, Juin 2004

17. Colonel ROHORIMBERE: Dispo/EMG-FARDC 18 Colonel GISHONDO ELIE: Dispo/EMG-FARDC

19. Colonel PADIRI Jonas: Cmd Brigade EQUO à Kimoka-Sake/Nord-Kivu

20. Colonel BOLINGO MATANE: 10ème Région Militaire/Bukavu

21. Colonel BIRORI Benjamin: Conseiller Militaire/Ruberwa (En Formation En Chine)

22. Colonel BISOGO Venant: Dispo/EMG-FARDC (en rébellion au Sud Kivu : G47)

23. Colonel WILSON: Cmd adjoint de la brigade ALPHA à NYANZALE-MWESO

24. Lt Colonel MUNYAKAZI: EMG-Armée Mixée de NKUNDA (83ème Brigade FARDC)

25. Lt Colonel Claude MUCHO ½: Cmd brigade Charly à Mushaki/Masisi

26. Lt Colonel INNOCENT Ex ½ : G4 AFDL/RCD aujourd’hui G4 E.M-Armée mixée de NKUNDA

27. Lt Colonel KABUNDI ½ : Cmd brigade EQUO à KIKOMA SAKE/Nord-Kivu

28. Lt Colonel BISAMAZA ½: Cmd brigade BRAVO/RUTSHURU au Nord-Kivu

29. Lt Colonel NIYIBIZI: Cmd du Br. de la Brigade EQUO/Nord-Kivu (Source: FARDC)

A l'entrée de l'Afdl, avec des Kadogos en bottes de jardinier et kalachnikovs en bandouilière, M'zée Laurent-Désiré Kabila avait commis la grosse erreur de nommer James Kabarebe comme chef d'état-major des armées de la RDC. Et pourtant le même James Kabarebe fut officier des renseignements en Ouganda avant 1994, chef d'état-major en RDC entre 1996 et 1998, puis ministre de la Défense du gouvernement rwandais, du dictateur Paul Kagamé, de 2010-2018. Il est le seul à avoir occupé successivement des hautes fonctions politico-militaires dans trois pays différents: Ouganda, RDC et Rwanda.

Tout commence le 2 août 1998. Les troupes du Rwanda et de l'Ouganda s'infiltrent à Goma et surtout à Baraka où quelque deux mille militaires ont débarqué par bateaux rapides. Pendant ce temps, les troupes ougandaises contrôlent les territoires de Beni et de Butembo. La naissance du monstre de l'occupation: RCD-Goma. Sur ordre de James Kabarebe, un pont aérien sera organisé jusqu'à Kitona dans le Kongo-Central. Dès le 4 août 1998, un avion cargo de la compagnie Congo Airlines (CAL) a été détourné à Goma par des militaires rwandais. James Kabarebe prendra place dans l'avion et atterrit sans coup férir à la base militaire de Kitona où 8000 soldats rwandais et ougandais se rejoindront aux soldats de l'ancienne armée zaïroise en rééducation. Le criminel James Kabarebe va donner l'ordre de saboter le barrage d'Inga, privant l'électricité à 12 millions des Kinois dans la capitale. A Kinshasa, des milliers de nourrissons prématurés et malades graves moururent dans des hôpitaux. Les produits de premières nécessités grimpèrent l'ascenseur. Les Kinois ont manqué d'eau, d'électricité et de nourriture. Et les médias internationaux se mirent à annoncer l'arrivée imminente des rebelles-criminels: ils à Matadi, Kimpese, Mbanza-Ngungu, Inkisi, Madimba, Kasangulu...Les Kinois organisèrent des mouvements de défense dans des quartiers. Ceux qui furent attrapé et cueilli comme des fruits mûrs l'ont regretté. Ils ne sont plus là pour témoigner.

 

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est entrain de monter à l'opinion nationale et internationale, qu'il est un PANTIN ! Il ne travaille pas pour le Congo ni pour le peuple congolais. Il a signé ses accords secrets pour sa nomination électorale, en volant l'élection de Martin Fayulu, vrai président élu, car il est au service de Tutsi-Power pour renforcer l'occupation rwandaise au Congo.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.