Denis Mukwege à Oslo: "C’est au nom du peuple congolais que j’accepte..."

Dr. Denis Mukegwe vient d'obtenir le Prix Nobel de la Paix. 7 ans auparavant, la diaspora congolaise de France organisait la marche mondiale, Paris-Bruxelles, contre les viols des femmes congolaises en République démocratique du Congo.

Denis Mukwege à Oslo: "C’est au nom du peuple congolais que j’accepte le prix Nobel de la paix"

Par Freddy Mulongo, mercredi 12 décembre 2018   Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-coupleroyaloslo

 

A l’hôtel de Ville d’Oslo, le roi Harald, la reine Sonja, le prince héritier Haakon et la princesse héritière Mette Marit de Norvège ont assisté à la remise du Prix Nobel de la Paix 2018 à Nadia Murad et Denis Mukwege. La famille royale norvégienne a été présente au prix Nobel de la Paix 2018. Il faut dire que c’est le jour même de la célébration du 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme par l’ONU que l’Académie Nobel a remis son Prix Nobel de la Paix 2018 au Congolais Denis Mukwege et à la Yazidi Nadia Murad Basee.

freddy-mulongo-coupleroyaloslo-66

Un standing ovation de la famille royale norvégienne présente, les applaudissements mêlés à l’explosion de joie collective dans la salle ont salué la distinction accordée au gynécologue congolais surnommé « l’Homme qui répare les femmes » et « l’ex-esclave sexuelle » des fanatiques de l’État islamique en Irak. Tous deux inscrits dans la prestigieuse catégorie des défenseurs des droits des opprimés à cause de leur combat pacifique.

freddy-mulongo-coupleroyaloslo-71

Devant le couple royal, il a indiqué que la lutte contre l’impunité peut briser la spirale des violences. A l’en croire, fermer les yeux devant ce drame, c’est être complice. "Le pays est systématiquement pillé avec la complicité des gens qui prétendent être nos dirigeants", a-t-il déclaré. Car, le peuple congolais est humilié depuis plus de deux décennies au vu et au su de la communauté internationale. Profitant de cette occasion, il a invité le peuple à construire l’avenir du pays.

freddy-mulongo-denis-mukwege-34

"Comment construire la paix sur des fosses communes, comment construire la paix sans justice et réconciliation, ayons le courage de révéler le nom de ceux qui ont commis des crimes" s’est interrogé Denis Mukwege dans son discours de circonstance devant la famille royale et tous les invités de marque. Ce qui ne l’a pas empêché de dénoncer que le « Mapping report » de l’ONU sur les exactions au Congo est toujours dans un tiroir à New York.

Prix Nobel, une victoire de la diaspora congolaise !

La mémoire fait souvent défaut. Et les historiens congolais ne jouent pas vraiment leur rôle. En tant que journaliste, il est important de rappeler des faits, de faire des croisements et recoupements sur un événement. Et à Réveil FM International, nous n'avons pas honte de le dire: Le Prix Nobel remis à Denis Mukwege est aussi le fruit de l'engagement de la diaspora congolaise contre le viol en RDC. C'est Roger Bongos qui a été l'inspirateur et chef d'orchestre de la grande marche Paris-Bruxelles 309 Km contre le viol des femmes congolaises! Organisée par l’Action des Journalistes de l’Espace Schengen (AJES)-Roger Bongos, Marie Iyongo, FreddyMulongo, en partenariat avec l’association Ni Putes Ni Soumises, cette marche mondiale contre les viols des Congolaises pour la justice avait traversé 14 villes de France et de Belgique avec pour objectif : briser un silence de 14 ans sur sur les violences sexuelles en République démocratique du Congo.

freddy-mulongo-marchecontrele-viol10

L'affiche de la marche mondiale contre le viol. STOP AUX VIOLS EN RDC ! 48 FEMMES VIOLÉES PAR HEURE ! Photo Réveil FM International, archives

La marche mondiale contre les viols en République démocratique du Congo avait débuté jeudi 30 juin 2011 à Paris. 14 jours de marche pour 14 années de silence. Chaque jour 1152 femmes sont violées en République démocratique du Congo dans l'indifférence générale. Pour dénoncer ce féminicide oublié des médias, une grande marche de plus de 309 km Paris à Bruxelles a été organisée pour sensibiliser l'opinion internationale au drame des femmes congolaises victimes de viols. L'un des objectifs était de remettre une plainte à la Cour Pénale Internationale, engageant cette dernière à faire naître un procès contre les génocidaires congolais.

La marche s'était divisé en 14 étapes dans des villes françaises et belges: Paris, Goussainville, Senlis, Compiègne, Noyon, Tergnier, Saint Quentin, Bohain en Vermandois, Solesmes, Valenciennes, Boussu, Mons, Soignies, Hal, Bruxelles et avait rassemblé jusqu'à 2000 personnes par palier. Elle a été menée par un cortège symbolique de femmes congolaises et de leaders d'opinion français et internationaux, et composée majoritairement par la diaspora congolaise et des jeunes des quartiers populaires.

 

freddy-mulongo-denis-mukwege-361

Des femmes congolaises de la diaspora ont marché de Paris à Bruxelles contre les viols au Congo. Photo Réveil FM International, archives

freddy-mulongo-denis-mukwege-371

Des femmes congolaises de la diaspora ont marché de Paris à Bruxelles contre les viols au Congo. Photo Réveil FM International, archives

freddy-mulongo-denis-mukwege-351

Des femmes congolaises de la diaspora ont marché de Paris à Bruxelles contre les viols au Congo. Photo Réveil FM International, archives

Une marche mondiale contre les viols en RD Congo a débuté jeudi 30 juin 2011 à Paris. Cette marche reliera Paris à Bruxelles, afin de remettre une plainte à la Cour Pénale Internationale, engageant cette dernière à faire naître un procès contre les génocidaires congolais.

Toujours en juin 2011, une belle initiative de l'association OBJECTIF CONGO, avec une chanson "Mama Congo" contre le viol. Dans cette vidéo on reconnait Sam Tshintu, Mimi Mavatiku, Olivier Tshimanga maestro en guitare et d'autres.

Grande marche de femmes combattantes de Paris-Bruxelles contre les viols au Congo © dodo delo

 

Mama Congo CLip HD © alinoman

Le 23 décembre 2013, Me Hamuli Rety a été reçu à l'Elysée avec les marraines par le président François Hollande pour plaider la cause des femmes violées et pour la création d'un Tribunal Pénal International pour la République démocratique du Congo et c'est notre confrère Roger Bongos d'Afrique Rédaction qui a couvert cette réception. Le Président François Hollande avait sur sa table plusieurs dossiers brûlants: le viol des femmes congolaises utilisé comme arme de guerre, l'assassinat de Floribert Chebeya, l’icône des droits de l'homme et Fidèle Bazana en République démocratique du Congo.

freddy-mulongo-bongorety

Paris, mercredi 16 juin 2011, Roger Bongos, Afrique Rédaction et Me Hamuli Rety au centre d'Accueil de la Presse Etrangère (CAPE) avant la marche Paris-Bruxelles 309 km contre le viol au Congo. Photo Réveil FM International, archives

freddy-mulongo-marieiyongo

 

Paris, mercredi 16 juin 2011, Sihem Habchi, présidente de Ni Putes, Ni Soumises: "ces massacres sont en train de déshumaniser l'Afrique. Il est temps de se mobiliser pour ses femmes et de porter plainte en leur nom". Marie Inyongo, présidente de l'AJES, "Il est temps de dire stop !". Photo Réveil FM International

On a toujours pas le résultat tout de suite, personne ne doit se décourager. Lorsque la diaspora congolaise de France faisait ce méga marche contre les viols des femmes congolaises en RDC, que des artistes engagés chantaient contre ce fléau érigé en arme de guerre, nous étions en juin 2011. Personne ne présageait à un résultat probant. 7 ans après, Denis Mukwege reçoit le prix le Nobel et le dédie à la population congolaise. Ce prix n'est pas celui de la joie mais plutôt des pleurs. Et dans cette réjouissance à Oslo, on aurait pris voir toutes ces personnes de la diaspora qui battent les pavés parisiens pour manifester contre le régime d'imposture de Kinshasa. Plusieurs visages inconnus, mais rien de grave, c'est le Congo qui a été à l'honneur à Oslo.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.