RDC: Dialogue de Tshilombo, imposteur et usurpateur, un vrai piège à cons !

Crises enchevêtrées, hold-up électoraux, tricheries, fraudes, corruptions généralisées, vols, enrichissements illicites, népotisme, tribalisme...autant des maux que souffrent la RDC, avec Tshilombo l'imposteur et usurpateur. Malgré son union sacrée-sucrée, la présidence usurpée de Tshilombo peine. Le bénéficiaire de la nomination électorale pense au dialogue pour glisser et griller Fayulu.

RDC: Dialogue de Tshilombo, imposteur et usurpateur, un vrai piège à cons !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-affabulocrate-1-1

Faussaire, fraudeur et Tricheur, Tshilombo a échoué, la nuit où il s'est rendu à Kingakati, pour faire un deal et bénéficier d'une nomination électorale. Monsieur 15% a enfariné le peuple congolais. Sa présidence usurpée est une parenthèse de notre histoire. Etant la continuité du régime d'Alias Kabila, nous sommes toujours dans la 4ème république. La République démocratique du Congo est toujours sous occupation Ougando-Burundo-Rwandaise. 

Tshilombo espère glisser en 2023 avec l'aide de Martin Fayulu en organisant un farfelu de dialogue. Ce piège à cons ne sera possible que si Fayulu consent à porter des béquilles à Tshilombo. Aller au dialogue avec un imposteur et usurpateur, c'est légitimer le régime d'occupation de Tshilombo, qui est la continuité de celui d'Alias Kabila.

Martin Fayulu est victime d'un punch électoral en décembre 2018, après les frauduleuses élections du 28 novembre 2011 et celles du hold-up électoral du 30 juillet 2006. Les Réformes institutionnelles qui lui tiennent à cœur ne doivent pas devenir un piège pour Fayulu et risque de donner des béquilles à Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, voleur de destin du peuple congolais.

Le peuple congolais veut sa libération contre l'occupation. Si Tshilombo espère enfariner Martin Fayulu dans un pseudo-dialogue pour glisser en 2023, qu'il sache que le peuple n'est pas dupe. « Devant l’ouragan de l’Histoire, un fruit mûr ou pas mûr finit par tomber. » Ceci sont les mots de feu le maréchal Mobutu. Lui-même a été emporté par l'ouragan de l'histoire...Tshilombo n'a rien appris de l'histoire. Monsieur distributeur automatique des promesses farfelues n'a plus aucun allié, il sera seul face au peuple, qu'il a volé, méprisé, paupérisée et clochardisée.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.