RDC: Le pacte Alias Kabila - Félix Tshilombo au dessus de la Constitution !

Dans chaque pays, c'est la Constitution qui est la boussole. Ce ne sont pas ni des pactes encore moins des accords secrets qui régissent un pays. En République démocratique du Congo, des mafieux individus font des pactes, ils signent des accords en catimini sur le dos du peuple congolais et se croient tout permis.

freddy-mulongo-faussairetshilombo-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans chaque pays, c'est la Constitution qui est la boussole. Ce ne sont pas ni des pactes encore moins des accords secrets qui régissent un pays. En République démocratique du Congo, des mafieux individus font des pactes, ils signent des accords en catimini sur le dos du peuple congolais et se croient tout permis.

Le peuple congolais est-il allé à l'élection pour que Alias Kabila fasse un pacte avec Félix Pétain Bizimungu Tshilombo. Le FCC est clair: "Nous t'avons nommé. Tais-toi". Tshilombo pour se mentir à lui-même : "Je suis là pour déboulonner le système dictatorial qui ÉTAIT en place".

Inculte, sans culture politique, habitué aux Checkulas en Belgique, Félix Pétain Bizimungu Tshilombo est un fabriqué politique. Angwalima, Fakwa est la cause de la cause. Son deal est un pacte qu'il a signé pour sa NOMINATION ÉLECTORALE. La Constitution est foulée aux pieds par des politicailleurs véreux et corrompus. 

freddy-mulongo-faussairetshilombo-1

La République démocratique du Congo a trois présidents de fait.

Le premier.  Martin Fayulu est  le Président réellement élu mais non proclamé et non investi par des institutions: CENI et Cour constitutionnelle) caporalisées par la Kabilie. Il est donc en incapacité d’exercer son pouvoir.

Le deuxième. Félix Pétain Bizimungu Tshilombo est un petit président proclamé, président Quado mais non élu. Marionnette et pantin, il a  bénéficié de la nomination électorale à travers un deal avec le barbu de Kingakati. Son pouvoir est clairement limité par le deal secret, contracté sur le dos du peuple. Il a juste un pouvoir apparent, marcher sur le tapis rouge.

Le troisième. Alias Kabila, c'est lui le président effectif. Ni élu, ni proclamé. Vomi par le peuple. Il garde cependant l’effectivité du pouvoir. Il est l’omnipotent: détenteur de tous les pouvoirs; exécutif, législatif, judiciaire, sécuritaire... il délègue une partie de ses pouvoirs, à qui il veut.

A la publication du gouvernement de 65 ministres, on verra que Félix Pétain Bizimungu Tshilombo n'a aucun pouvoir. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.