Franck Diongo, racaille politique et courbettes au faussaire Félix Tshilombo Pétain!

Si Franck Diongo est un Lumumbiste, il doit toujours être du côté du peuple. Il doit arrêter avec l'opportunisme politique. S'il espère être nommé par le Faussaire joufflu, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, qu'il le dise. Qu'il sache aussi son imposteur-usurpateur d'ami n'a aucun pouvoir, ne décide de rien, le pantin se fait téléguider par Alias Kabila.

RDC: Franck Diongo, racaille politique et courbettes au faussaire Félix Tshilombo Pétain!

Par Freddy Mulongo, lundi 15 avril 2019  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-diongo

Ex-prisonnier, Franck Diongo est devenu le thuriféraire de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu

La classe politique congolaise est toxique. Fourbes, roublards, ventriotes, politicailleurs, girouettes, mangeristes, mangecrates, mabumucrates écument cette fameuse classe politique, à la recherche des facilités. Ces inciviques se parent des immunités pour mieux tondre le peuple congolais qu'ils sont censés défendre et protéger. Les prisonniers politiques que nous réclamons à hue et à dia leur libération, une fois dehors ont été frappé de syndrome de Stockholm. Dieu seul sait comment à Réveil FM International, nous avons soutenu cet homme. Franck Diongo a-t-il laissé toute sa tête à la prison de Makala ? Pourquoi devient-il thuriféraire de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, un checkuleur faussaire, collabo, traître, imposteur, usurpateur...C'est lors de son discours d'investiture que Félix Tshilombo Pétain Bizimungu devait proclamer la libération des prisonniers politiques. Pourquoi la société civile devrait-elle faire pression sur l'écervelé pour lui réclamer cette libération qui allait de soi ?

"Courageux et patriote", Franck Diongo l'a été avant son emprisonnement à la prison de Makala par le régime sanguinaire d'occupation, d'imposture et de prédation d'Alias Kabila. Depuis qu'il est sorti de là, l'ancien opposant est devenu Thuriféraire de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu. Franck Diongo n'ignore pas que celui qu'il encense est faussaire. Monsieur 16 % a usé de sa fourberie et roublardise pour contourner le peuple congolais souverain primaire. Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a fait un deal pour sa nomination électorale. Il est illégitime, imposteur et usurpateur. Une nomination électorale n'est pas une élection.

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a le mépris de notre peuple. Il est allé à Kigali faire son de collaborationniste s'inclinant devant le mémorial rwandais, alors ce vassal de Paul Kagamé, ne s'est jamais incliné pour nos 12 millions des morts, nos centaines de fosses communes et nos martyrs. C'est cet individu, voleur des voix que Franck Diongo ose déclare: "Celui qui combat Fatshi travaille pour Kabila" ! N'est-ce pas Tshilombo Pétain qui est le masque et bouclier d'Alias Kabila ? Franck Diongo ne voit-il pas que c'est Alias Kabila qui dirige encore la RDC et que Félix Tshilombo Pétain n'a que le fauteuil présidentiel ? Sans pouvoirs, Tshilombo Pétain est un président Quado ! Au cours de la messe des rameaux célébrée, hier dimanche au stade Tata Raphaël à Kinshasa, le Cardinal Fridolin Ambongo, visionnaire et prophétique a dit ceci : "chers jeunes, placez votre espérance en Dieu et non sur les politiciens de notre pays qui ne cherchent que leurs intérêts" (...) Pour clore son homélie, le Cardinal Fridolin Ambongo a ajouté une louche dans l'éveil de la conscience des jeunes. Il a convié spécialement les jeunes kinois à combattre partout les fléaux de tribalisme, de corruption, de tricherie et de mensonge que les adultes de notre pays ont tendance à ériger en mode de vie.

Notre avenir dépend de la jeunesse congolaise. Une jeunesse engagée et intelligente qui doit relever des défis pour que la RDC continue à vivre et exister. Alors que notre peuple a fait le choix du dégagisme. Voilà que Félix Tshilombo Pétain Bizimungu le couillonne pour le fauteuil présidentiel qu'il n'a pas mérité. Voleur des voix, voleur des rêves et voleur d'espoirs, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu croit par son vol éradiquer la lutte que le peuple congolais et sa diaspora ont enclenché pour la libération. Sur whatsapp on retrouve déjà :

Le Corbeau et le Renard (version Kingakati, écrit par René le vrai zaïrois)

FATSHI ET KABILA

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.