RDC: Affreux Général Iyongo n'ose plus menacer la journaliste Tatiana Osango!

Menacer une journaliste est une faute professionnelle grave. Pourquoi l'affreux Général Iyongo de la Force Navale Congolaise se permet-il de menacer la journaliste patriote Tatinana Osango ? En plus de la crevaison de quatre pneus de son véhicule, elle doit signer une déposition niant les faits alors que son chauffeur a été placé au gnouf pendant trois jours !

RDC: Affreux Général Iyongo n'ose plus menacer  la journaliste Tatiana Osango!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

freddy-mulongo-tatiana-osango

Etat de droit ? La République démocratique du Congo peine à être vraiment un pays démocratique. Un Général l'est par rapport à ses troupes. Or le Général Iyongo de la Force Navale Congolaise fait sa loi sur des civils dans la commune de Bandalungwa, à Kinshasa. Et la journaliste Tatiana Osango est l'une de ses victimes.  En effet, inconnu pour des hauts faits de guerre en RDC, le Général Iyongo gère par ses soldats, le parking de la Commune de Bandalungwa.  

Le Général Iyongo fait sa loi sur la rue  Msiri , qui se trouve dans le  sud de Bandalungwa est longue de 459 mètres, à proximité de la commune.  

Tout le monde paye ! Des militaires gardent des véhicules dans ce parking. La consœur Tatiana Osango, habituée du parking,  a eu la mauvaise surprise de voir la crevaison de quatre pneus de son véhicule et l'arrestation arbitraire de son chauffeur jeté au gnouf pendant trois jours. 

Mieux le Général Iyongo exige à la journaliste d'aller faire une déposition contre elle-même, à la commune de Bandalungwa. Il n' y a jamais eu de crevaison de son véhicule, son chauffeur n'est pas arrêté...sinon menace ce général d'opérette, elle sera accusée qu'elle est journaliste de l'opposition. 

Pardieu. Un journaliste l'est par ses convictions. Est-ce que c'est le rôle d'un Général qui est un bon journaliste et qui ne l'est pas en République démocratique du Congo ? Le Général Iyongo gère un parking privé, est-ce que c'est que c'est dans le code éthique des Forces Armées de la RDC ?

Le véhicule de Tatiana Osango est son instrument de travail en tant que journaliste. Crever ses quatre pneus, c'est l'empêcher de faire son travail donc une atteinte flagrante sur la liberté de la presse et d'information.

Les journalistes sont comme des chats, impossible de les garder tous ensemble. Ils n’obéissent jamais.  Ils ne peuvent être gérés comme des soldats aux ordres.  Le Général Iyongo doit cesser ses menaces sur la journaliste Tatiana Osango. Il est Général, à la Force Navale Congolaise, pas sur le véhicule et la personne de Tatiana Osango dont son slogan est : "La presse au service de la Nation" !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.