Adolphe S Kilomba:"La liberté de la presse ne s'use que quand on ne s'en sert pas"!

Adolphe Sumaili Kilomba apprend que "La liberté de la presse ne s'use que quand on ne s'en sert pas" ! A Réveil FM International, nous prenons la peine d'user de notre liberté d'expression à toutes fins utiles. Tu te cru bon avec des menaces voilées apostropher notre média alors même que ton frère Noël Kilomba Ngozi Mala de la Cour Constitutionnelle en rejetant la requête de Martin Fayulu...

Adolphe Sumaili Kilomba:"La liberté de la presse ne s'use que quand on ne s'en sert pas" !

Par Freddy Mulongo, dimanche 17 février 2019   Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-adolphekilomba-2

Adolphe Sumaili Kilomba le frère de Noël Kilomba Ngozi Mala de la Cour Constitutionnelle

Cher Adolphe Sumaili Kilombo,

La liberté de la presse ne s'use que quand on ne s'en sert pas ! A Réveil FM International, nous prenons la peine d'user de notre liberté d'expression à toutes fins utiles. Frère du fameux juge godillot Noël Kilomba Ngozi Mala, de la corrompue cour constitutionnelle inféodée, bras armé du régime sanguinaire et terroriste d'Alias Kabila. Elle est aux ordres, elle est serviteur du régime d'imposture, d'occupation et de prédation d'Alias Kabila. Jeune aux dents acérées, prêt à tout dévorer, pour le pouvoir, la gloire et l'argent...Tu te cru bon avec des menaces voilées apostropher notre média alors même que ton frère Noël Kilomba Ngozi Mala et ses huit collègues de la Cour Constitutionnelle en rejetant la requête de Martin Fayulu le recomptage des voix, à 2h du matin, pendant que le peuple congolais dort, ont plongé notre pays dans une énième crise de légitimité. Ton frère Noël Kilombo Ngozi Mala et ses confrères godillots ont aussi rejeté la requête du pasteur Théodore Ngoy, sur le fait que les habitants de Beni-Butembo et Yumbi étaient autant congolais que les autres. Et que cette décision de la CENI de les faire voter en mars était une aberration. Comment Félix Tshilombo Bizimungu Wa Kanambe avec ses 16% peut-être le Président de la République d'un pays aux 80 millions d'habitants ? La légitimité du peuple congolais est au dessus de la légalité de tous les cours et tribunaux congolais. La souveraineté vient du peuple.

freddy-mulongo-noelkilomba-10-jpg-large

Juge bleu godillot Noël Kilombo Ngozi Mala, de la Cour Constitutionnelle inféodée

1. La justice élève une Nation dit-on. La justice constitue l’un des piliers du pacte citoyen et républicain de notre pays. Son impartialité, sa capacité à assurer un équilibre entre prévention, sanction, réparation et protection des libertés individuelles sont au cœur du bon fonctionnement de la société. Elle est un rempart qui protège les personnes, garantit les règles du vivre ensemble, les droits et donc les devoirs de chacun, les conditions d’une société apaisée et est une réponse à la légitime demande de sécurité des Congolais. Elle est l'un des piliers de la démocratie dans un pays. Tout le monde ressent, au moins confusément, l'importance du rôle de la justice dans la société et plus particulièrement dans un Etat de Droit. N'a-t-on pas coutume de dire que la justice est le dernier recours de l'individu ? Sans elle, les droits subjectifs accordés aux particuliers seraient constamment violés. Ce serait, en d'autres termes, le règne de l'insécurité, de la violence et du désordre. II n'y aurait pas de développement possible. Pour qu'il en soit autrement, les citoyens doivent pouvoir saisir facilement la justice et celle-ci fonctionner de manière satisfaisante. La fonction juridictionnelle est devenue l'une des principales attributions de l'Etat moderne, car les lois empêchent que chaque individu se fasse justice et prenne « sa raison par ses mains ».

freddy-mulongo-adolphekilomba

Adolphe Sumaili Kilomba, soutien d' Emmanuel Shadari

2. Les Kilomba ne symbolisent pas la probité, l'équité et l'impartialité en République démocratique du Congo. Noël Kilombo qui frime aujourd'hui à la cour constitutionnelle est un ancien galérien du hier. Dans ta famille des arrivistes et parvenus, chaque Kilomba plonge dans une faculté de droit pour la recherche de la gloire, du pouvoir et de l'argent. Avec autant des juristes, la famille Kilomba devrait se préoccuper d'élever la République démocratique du Congo par la justice et non de la couler pour les besoins du ventre. Les juristes ventriotes Kilomba sont des loups lettrés qui tondent les moutons ignares. Ce qui intéresse la famille Kilomba, avoir des titres pompeux et être à la mangeoire d'un régime d'imposture, d'occupation et de prédation. Au lieu d'aider notre peuple, les Kilomba les déplumes. En plus, tu es un joséphiste qui ne se cache pas. Comment peux-tu soutenir Emmanuel Ramazani Shadary, faux dauphin de l'imposteur Alias Kabila ? L'ancien vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur aurait mérité le surnom de "Coup sur Coup" pour son rôle dans la répression d'une série de manifestations de l'opposition en 2017. La répression meurtrière lui vaut d'être sanctionné par l'Union européenne. L' implication d'Emmanuel Ramazani Shadary dans l'assassinat du Chef Kamwina Nsapu et des Kasaïens au Kasaï ne te dit absolument rien ? Comment as-tu osé ? Est-ce que c'est uniquement par coterie tutsi-rwandaise ? Voici ce que tu as écrit 16 décembre 2018:

Les 5 raisons du Prof. Dr. Adolphe Kilomba pour choisir Emmanuel Ramazani Shadary n°13.

1. Shadary est le compagnon de première heure de Mzee Laurent Désiré Kabila pour avoir été choisi successivement Vice-gouverneur et Gouverneur titulaire de la province du Maniema en 1997 à la prise de Kindu en 1997.

2. Intellectuel confirmé et avéré avec 5 distinctions en sciences politiques et administratives de l'Université de Lubumbashi et détenteur d'un DES de l'Université de Kinshasa et aujourd'hui chef des travaux dans la même université.

3. Expérimenté dans la gestion des affaires publiques pour avoir été successivement : Vice-gouverneur du Maniema, Gouverneur titulaire du Maniema jusqu'en 2001, député National de Kabambare en 2006 et réélu député National en 2011 toujours à Kabambare, Vice-premier ministre de l'intérieur pendant au moins 2 ans, Secrétaire permanent du PPRD et Président du Groupe parlementaire PPRD à l'Assemblée nationale.

4. Pas de passé de Seigneur de guerre

5. Géopolitique : premier Président de la République, originaire du Kivu, terre de départ de toutes les révolutions du Congo. Le temps pour le Kivu, terre de toutes les violences, d'avoir désormais un de ses dignes fils devenir Président du pays.

Prof. Dr. Kilomba Sumaili Adolphe-16 décembre 2018

3. La démocratie se définit comme Gouvernement du peuple par le peuple qui implique la reconnaissance que ce dernier est le vrai dépositaire du pouvoir. Le peuple exerce le pouvoir par l’intermédiaire de ses représentants élus à travers les partis politiques. Faut-il te croire ? L'alternance démocratique consiste à un changement de personnel opéré à la direction des institutions à travers les élections libres et transparentes. En démocratie, les élections constituent le mode par excellence d'accession au pouvoir. Ce pendant, l'alternance empêche le sclérose au niveau des fonctions dirigeantes, elle donne chance au renouvellement de la classe politique et d'accès des générations nouvelles aux fonctions dirigeantes. C'est du pipeau tout ça, si on vit hors sol. Le peuple n'est pas un mouton à tondre. Il faut aimer ce peuple et travailler pour lui.

freddy-mulongo-adolphekilomba-1

Adolphe Sumaili Kilomba (à droite), 3 novembre 2017 Kigali Airport au Rwanda!

N'est-ce pas pour tromper l'opinion que tu écris: "le plus grand défi que j'ai rencontré dans mon expérience personnelle était d'aider les gens à comprendre qu'ils peuvent résoudre leurs problèmes sans se poursuivre les uns les autres. En d'autres termes, les amener à ne pas s'intensifier, mais à négocier et à jouer un rôle de médiateur. L'Université a amélioré de manière significative mes capacités en matière de règlement des conflits en termes de négociation et de conciliation ainsi que d'arbitrage. J'ai mis au point une solution alternative au règlement des différends au lieu d'une décision qui était jusqu'à présent la méthode la plus développée dans la région des grands Lacs." Jeune, intelligent, tu dois aider ton pays à se relever plutôt que de le couler.

Le nom Kilomba est entaché avec l'inique décision de la Cour Constitutionnelle inféodée et corrompue. A toi de prouver Adolphe Sumaili Kilomba est différent de l'autre avec son bonnet bleu, sa toge bleu et ses gants blancs qui au lieu de lire le droit, défend le régime d'imposture, d'occupation et de prédation. La justice doit toujours élever une Nation. Les Kilomba doivent y contribuer !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.