Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3338 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 avr. 2020

Kamerheland: Picsou de la République, Kamerhe sort bientôt de Makala!

Picsou de la République, Vital Kamerhe le Tout-Puissant directeur de cabinet de Tshilombo sort très bientôt de la prison de Makala. Il a pardonné Tshilombo et tous les médisants. Il n'est pas animé par l'esprit de vengeance mais veut simplement jouir de son magot braqué à la République : 370 millions de dollars. Les jaloux et haineux vont maigrir.

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Kamerheland: Picsou de la République, Kamerhe sort bientôt de Makala!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

 Les Américains n'aiment pas que l'on joue avec leur monnaie : le dollar. Vital Kamerhe avait fait de la présidence usurpée de Tshilombo, l'épicentre du blanchissement des dollars. Comment Vital Kamerhe a pu sortir 37 millions de dollars,  en liquide, de la Rwabank ?  Comment un pays comme la République démocratique du Congo, peut a voir 27 banques commerciales étrangères, alors que le Congolais vit avec -1 dollar par jour ? 

C'est ici qu'il faut féliciter l'ambassadeur des Etats-Unis:  Mike Hammer  pour le travail de vigie. L'Administration Trump veille.

Picsou de la République, Vital Kamerhe le Tout-Puissant directeur de cabinet de Tshilombo sort très bientôt de la prison de Makala. Il a pardonné Tshilombo et tous les médisants. Il n'est pas animé par l'esprit de vengeance mais veut simplement jouir de son magot braqué à la République : 370 millions de dollars. Les jaloux et haineux vont maigrir.

Vital Kamerhe est serein. Il espère recouvrer sa liberté. Il est présumé innocent. En tant que directeur de cabinet de Tshilombo, Kamerhe ne pouvait pas agir seul. Tshilombo est aussi impliqué que lui. 

Cap pour le changement (Cach) est une fabrication des politicards. Cach n'a pas gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Tshilombo, Monsieur 15% est allé négocier avec Alias Kabila (FCC) nuitamment à Kingakati pour bénéficier de la nomination  électorale. Il a eu vol de l'élection du peuple congolais.

Alias Kabila qui est bien entouré a tendu un piège de "Singa Ya Matembele" à Tshilombo et Kamerhe. Durant six mois, les deux politicailleurs ont géré la RDC comme une épicerie de Mont-Ngafula. Ils ont saigné les caisses de l'Etat et se sont tous permis. Dans quel pays au monde, ceux qui sont élus tablent les résultats de leurs actions en "programme de 100 jours" ? Nulle part au monde. Alias Kabila les a poussé à la faute. Tshilombo et Kamerhe ont pillé la République. C'est pourquoi, il n'arrive pas à démissionner Kamerhe de son poste de directeur de cabinet !

Ceux qui crient "Fatshi Beton", "Etat de droit" n'ont rien compris de la politique. Tshilombo est entrain de perdre un à un de ses plus proches collaborateurs. le dernier à partir est son oncle et chef de la maison civile, enterré hier au cimetière Saint André Kaggwa à Kintambo. Quant à Vital Kamerhe, même s'il sort demain de la prison de Makala, il est éclaboussé à vie. L'opprobre en cas de reniement de sa signature  de l'engagement de l'accord de Genève le poursuit. La malédiction de Genève poursuit Tshilombo et Kamerhe.  En cas de non-respect de l'accord, les sept signataires s'étaient engagés à "mettre fin à leur carrière politique", de se soumettre aussi " à l'opprobre de la Nation et la sanction de ses pairs" ! Aujourd'hui Vital karmerhe est en disgrâce  et Angwalima tshilombo ne cesse d'enterrer ses proches parents  engagés à sa présidence usurpée!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — États-Unis
L’auteur britannique Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie était hospitalisé vendredi après avoir été poignardé, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua