RDC: Hugo Clément et son reportage sur la famine au Kasaï !

Avec tous ces Kasaïens apparatchiks du régime d'imposture qui sévit en République démocratique du Congo, il est regrettable que ce soit un journaliste Français qui fasse découvrir au monde, les 45.000 enfants Kasaïens qui meurent de faim ! Au Congo, une bouche qui mange ne parle pas. Les ventriotes à la mangeoire du régime d'Alias Joseph Kabila ont les oignons dans la bouche...

RDC: Hugo Clément et son reportage sur la famine au Kasaï !

Par Freddy Mulongo, mardi 17 juillet 2018   Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-hugoclement

Festival International du journalisme, Hugo Clément à l'atelier aux peupliers

Avec Hugo Clément, nous avions effectué plusieurs voyages officiels (VO), notre amitié est respectueuse et professionnelle. Le samedi 14 juillet, au Festival International du Journalisme, à Couthures-sur-Garonne, Hugo Clément est intervenu à 15h sur le thème: Les nouveaux médias réinventent-ils l'info ? A Kinshasa, en République démocratique du Congo, c'est Réveil FM qui a introduit et mis en exergue les infos de proximité. Je me souviens que les "Coupagistes" et "Thuriféraires", habitués à ne donner des paroles qu'aux ministres, étaient étonnés que nous ne donnions la parole qu'à ceux qui vivaient l'événement: habitants dans des quartiers sans électricité et eau courante; mamans vendeuses au marché, mamans maraîchères et mamans bipupula...Aujourd'hui, c'est la majorité des médias de Kinshasa qui font des infos de proximité.

freddy-mulongo-hugoclement-2

En France, il est rare de voir des reportages sur la République démocratique du Congo. Et portant la RDC est le plus grand pays francophone au monde ! Hugo Clément, journaliste au Kombini est-il entrain de révolutionner le journalisme en France ? A Réveil FM International, nous y croyons. L'essence du journalisme n'est-il pas la proximité avec ses lecteurs, auditeurs, téléspectateurs et internautes ? Le monde étant devenu un grand village avec l'internet et les réseaux sociaux...le monde. Après un passage au Petit Journal et à Quotidien, Hugo Clément est depuis janvier à Konbini où il réalise des reportages aux quatre coins du monde.

freddy-mulongo-hugoclement-1

Hugo Clément de Kombini a été au Kasaï

Kasaï : la famine silencieuse © Konbini

Avec le découpage administrative actuelle, la République démocratique du Congo est passée de 11 provinces à 26 provincettes. Le Kasaï a été touchée en 2016 par une guerre civile entre les Fardc, les "Bana Mura"-la garde prétorienne d'Alias Joseph kabila et les partisans du chef coutumier assassiné Kamwina Nsapu. Des affrontements ont eu lieu dans les villages qui se sont vidés de leur population. Ayant fui, la population s'est réfugiée dans la brousse, sans être secouru par les autorités provinciales.

Conséquence, les Kasïens qui vivent plusieurs années dans la brousse souffrent quasiment tous de la malnutrition. Les chiffres sont éloquents : environ 1,7 million de personnes sont touchées par la faim en République démocratique du Congo et parmi elles, 450.000 enfants sont en situation de malnutrition aiguë sévère.

Journaliste engagé, Hugo Clément a fait un appel de fonds: Déjà 24 700 ont fait un don. Au total 540 000€ pour qu'@ACF_France puisse aider les populations touchées par la famine au Kasaï !

Avec tous ces Kasaïens apparatchiks du régime d'imposture qui sévit en République démocratique du Congo, il est regrettable que ce soit un journaliste Français qui fasse découvrir au monde, les 45.000 enfants Kasaïens qui meurent de faim ! Au Congo, une bouche qui mange ne parle pas. Les ventriotes à la mangeoire du régime d'Alias Joseph Kabila ont les oignons dans la bouche, donc ils ne peuvent pas parler. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.