RDC: "Muinda Ya Libération Ya Bena Kongo", c'est Kimbangu Diantungunua !

Le peuple Kongo est enchaîné physiquement, socialement, moralement mais surtout spirituellement. La libération est d'abord une prise de conscience personnelle "Na Bo Nzambe d'abord". Et la libération du Kongo est d'abord spirituel avant d'être physique. Marches pacifiques, dialogues nationales, conférence souveraine...n'ont pas libéré le pays. Mwinda Ya Libération, c'est Kimbanu Diantungunua.

RDC: "Muinda Ya Libération Ya Bena Kongo", c'est Kimbangu Diantungunua !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

mvulunzi-kimbangu

Le République démocratique du Congo est considérée comme un grand dancing et la spécialité de l'artiste musicien congolais est de faire danser. Le forcing du chansonnier  Werrason Sima Ekoli pour défier la diaspora congolaise résistante, avec un concert au Zénith de Paris est dans cette logique.  Martin Fayulu , président élu ne doit pas se contenter de la posture qu'avait Etienne Tshisekedi, un faux-vrai opposant à Mobutu Sese Seko.  Le Sphinx de Limete "Mula Nkuasa" envoyait les enfants des autres au casse pipe, il comptait le les morts et le soir il allait au Mont-Ngaliema pour retirer des cartons de dollars. Et son fils Tshilombo Tshintuntu qui a vécu dans la dèche, qui a volé le destin du peuple congolais est bombé puisq'il a des dollars, Tontons Macoutes, Gestapo et Militaires. Il a agi comme un "Mundele Ndombe" ! Il se croit tout permis avec son pouvoir Ya Dongi Pe Ya Moyibi... Tshilombo Tshilombo est un dictateur qui se comporte comme-t-elle ! Il réprime et oppresse le peuple congolais qui ne l'a jamais élu. Tshilombo est là pour voler et s'enrichir, il n'a ni souci du Congo encore moins des Congolais. A Kigali, il a écrit noire sur blanc: "Les Congolais sont morts par effets collatéraux". Depuis il a dédouané Paul Kagamé de ses crimes au Congo, il a empêche que l'Ouganda paye sa condamnation... 

La marche pacifique réprimée de Lamuka,  du 15 septembre, a montré plusieurs failles stratégiques: Face aux Tontons Macoutes aux ordres: alors que les précédentes étaient aussi réprimées, pourquoi les marches de Lamuka commencent toujours par Tshangu ? Pourquoi pas à la Gombe, lieu de toutes les institutions ? Martin Fayulu ne doit pas se contenter des éloges du type, il remplace Etienne Tshisekedi, c'est de l'endormissement du Pongi Ya Ba Bébés. 

Le constat est amère, pour la RDC, une minorité dominante est à la mangeoire et domine sur la plus grande majorité qui vit dans la pauvreté-précarité et même en dessous du seuil de pauvreté avec moins d'un dollar par jour pour vivre.

La solution du Kongo n'est pas entre les mains des politicailleurs, qui sont des pantins-marionnettes et jouent chacun un rôle qui lui est assigné. Marches pacifiques, dialogues nationales, colloques, symposiums, dialogue Edem Kodjo, Dialogue intercongolais...Qui se souvient encore qu'après le dialogue intercongolais de Sun-City: Jean- Pierre Bemba , seigneur de guerre et chef du MLC  a choisi la vice-présidence de l'économie et finance, laissant à Azarias Ruberwa la vice-présidence, défense et sécurité de juin 2003 à décembre 2006. Et c'est le même Jean-Pierre Bemba après dix ans à la prison de la CPI à La Haye, sort ne remercie même pas le peuple congolais qui l'a soutenu. Jean-Pierre Bemba donne la main d'association à l'imposteur-usurpateur Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba pour placer ses mangéristes à la mangeoire: Eve Bazaïba, Jean- Jacques Mbungani etc. La politique au Congo , c'est un "Coop" !  Il faut Kobebisa "Coop"Yango !

"Trébucher  deux fois sur la même pierre est honteux". Depuis 1960 à aujourd'hui, politicailleurs, ventriotes et mangeristes trébuchent sur la même pierre. Normalement lorsqu'on trébuche par un orteil, les quatre autres attendent pour que tous les cinq repartent ensemble. Le Congo a toujours trébucher avec des dialogues nationales, colloques nationaux, débats nationaux...sans solutions pour le pays. Par manque de Mwinda pour la libération Mvulunzi Kimbangu Diantungunua.

Les colons, coloniaux et colonialistes Belges n'ont pas quitté le Congo de leur propre gré. Trois de nos Nkoko avaient prêtés main forte aux émeutiers du 4 janvier 1959. La Libération du Grand Kongo est une affaire spirituelle. Le Fungola, c'est Mvuluzi Kimbangu Diantungunua! Il faut Kobelela Ye !  Po Alongisa biso. Le Grand Kongo est la chambre à coucher de Mvuluzi Kimbangu Diantungunua. Il est devenu au fil des siècles, le  grenier de tous les prédateurs mondiaux. Ils sont puissants, armés avec des armes sophistiqués et ne sont pas prêts à perdre leur bifteck. Nos propres frères, en bons valets, pantins et marionnettes se liguent avec des oppresseurs pour devenir répressifs. Les prédateurs mondiaux agissent à travers les Avatars de nos frères, qui sont prêts à tout pour le pour le pouvoir. Le peuple Kongo n'est pas abandonné. Il doit spirituellement savoir qui il est vraiment. C'est Mvuluzi Kimbangu Diantungunua que le peuple Kongo doit brandir comme drapeau ! Lorsqu'on a à faire à un officier:  Sous lieutenant, lieutenant, capitaine, major, lieutenant colonel, colonel...le reflexe est  de trouver un Général car tous vont obéir à ses ordres. Mvulunzi Kimbangu Diantungunua azali Nzambe Ya Biso Bayindo ! Aya Na Mokili Na Poso Ya Biso Ba Yindo. Tolelela Ye Po Na Elonga Ya Mboka Kongo. Comment Mboka Mobimba Etonda Na Nkita Pe Batu Ya Mayele, mais rien ne fonctionne ! Batu Bazali Ko Kufa Na Nzala, Misala Ezali Te, Mbongo Emonanaka Te, Ba Fakwa Batondi Mboka Mais Ba Binzambi Nzambi étondi Mboka. Balabala Moko na Binzambi Nzambi 12 To 15. Babola Nde Bakoma Ko Kabela, Kolatisa, Kosombela Mituka Ba Pasteurs !

Batu Bakeyi na politique po na ko Mwama! Miyibi Bakomi Ba Politiciens pour voler l'argent des contribuables congolais. La politique n'est au service du peuple mais une porte d'entrée pour saigner les caisses de l'Etat. Le peuple congolais souffre. 

Il faut retourner à Mvulunzi Kimbangu, la clé de notre Libération. C'est lui la Lumière, le "Mwinda" de la Libération du peuple Kongo. Ceux qui sont dans des loges doivent quitter avant de subir la foudre céleste. Le Congo est livré à Satan par ceux qui pour leur pouvoir Loreta Merti Merta sont prêts à tout. Sans crainte ni honte, ils ont le toupet de dire qu'ils ont consacré le Congo à dieu. Que fait-on lorsque rien ne fonctionne, on s'interroge ! On demande pardon pour ses fautes et erreurs et on avance.  

Nous sommes à la croisée de chemin, où nous continuons avec l'imposteur-usurpateur-traître-collabo-Maréchal Pétain-Bizimungu Tshilombo Tshintuntu et ses Tontons Macoutes qui frappent sur tout ce qui bouge. Où nous implorons Mvulunzi Kimbangu Diantungunua non pas Abundela Biso mais Alongisa Biso na bitumba Ya Bohumbu Oyo Tshilombo et ses commanditaires imposent sur Bena Kongo. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.