RDC: Tshilombo, le Magellan Congolais, a quitté Kinshasa pour les USA-Japon-Russie !

Son dernier périple euro-américain avait duré 25 jours. Alors que la RDC est en deuil à cause du crash de l'Antonov Ex-72093, Tshilombo a quitté Kinshasa, hier soir, à bord de Mabundi Airways, pour les Etats-unis en visite privée. Il ira assister à l’intronisation de l’empereur Nahurito au Japon et mettra cap à Sotchi pour le sommet Russie-Afrique.Nos fins limiers parlent aussi du Portugal !

RDC: Tshilombo, le Magellan Congolais, a quitté Kinshasa pour les Etats-Unis, la Russie et le Japon !

Par Freddy Mulongo, jeudi 17 octobre 2019  Freddy Mulongo-Réveil FM International 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-319

Juin 2015, nous sommes plusieurs journalistes à couvrir le déplacement officiel de Manuel Valls, premier ministre en Colombie et Argentine en Amérique du Sud. Nous sommes à Bogota, le 26 juin 2015, nous apprenons par des confrères qu'"un attentat a été commis vendredi sur un site de gaz industriels en Isère, non loin de l'aéroport St-Exupéry près de Lyon. Un chef d'entreprise est mort décapité dans une attaque commise vendredi matin contre un site industriel de Saint-Quentin-Fallavier dans l'Isère, près de Lyon. L'homme dont le cadavre décapité a été retrouvé sur le site de l'entreprise serait le patron du suspect. Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect aurait pénétré sur le site dans une voiture au bénéfice d'une autorisation pour une livraison. Il a d'abord foncé sur des bonbonnes de gaz, provoquant une explosion dont il a réchappé. Il a alors tenté d'en provoquer une deuxième alors que des pompiers intervenaient pour le neutraliser. Dans la lutte, l'homme a été légèrement blessé. Les gendarmes ont découvert non loin de là le corps décapité du chef de l'entreprise, puis sa tête accrochée aux grillages de l'enceinte, entourée de drapeaux islamistes. Un couteau a également été retrouvé sur les lieux. Fraîchement arrivé dans la région lyonnaise en provenance de Pontarlier, le tueur présumé, 35 ans, avait fait l'objet d'une surveillance de 2006 à 2014 pour "radicalisation", mais n'avait pas de casier judiciaire. Il est décrit par ses voisins comme un "père de famille normal". Trois de ses proches ont été interpellés dans la journée". Le Premier ministre Manuel Valls, depuis l'Amérique du Sud, a ordonné une "vigilance renforcée" sur tous les sites sensibles de la région Rhône-Alpes, avant d'écourter lui aussi son voyage. C'est ça être un homme d'Etat !

Réveil-FM: Attentat en France, déclaration de Manuel Valls depuis Bogota © Freddy Mulongo

La République démocratique du Congo est en deuil ! Il y a une semaine, l'Antonov EX-72093, affrété par la présidence de la République de Goma pour Kinshasa, a crashé à Kolé dans le Sankuru. Le nombre des morts n'est toujours pas communiqué. Son chauffeur principal, ses gardes rapprochés et ses collaborateurs sont décédés. L'équipe gouvernementale qui s'est rendu à Kolé n'a pas encore rendu le résultat de ses enquêtes. Tshilombo n'a même pas décrété un deuil national ni mit les drapeaux en berne. Il fait comme si de rien n'était. Tshilombo joue à Duracel une pile qui e se décharge jamais.

A bord de Mabundi Airways, Tshilombo a quitté Kinshasa, hier soir pour les Etats-Unis en visite privée pour s'acheter un "avion blindé" pour se protéger contre ses amis-ennemis, avec qui il a fait un deal pour sa nomination électorale, contre le peuple congolais. Le troubadour-vadrouilleur Tshilombo ira assister à l’intronisation de l’empereur Nahurito au Japon (le président Emmanuel Macron se fera représenter par l'ancien président Nicolas Sarkozy. Et il mettra cap à Sotchi pour le sommet Russie-Afrique. Nos fins limiers parlent aussi du Portugal et Bénin, pays à visiter. Son dernier périple euro-américain avait duré 25 jours. Personne ne sait le nombre des jours que prendront celui-ci. C'est ridicule et soyons sérieux. Pour les Congolais, tous ces multiples voyages inutiles de Tshilombo cachent un profond malaise...il ne doit pas se sentir en sécurité en République démocratique du Congo. Tshilombo est tourmenté dans sa conscience, il n'a pas la paix du tout. Se moque-t-il des congolais ? A-t-il fait un deal avec Alias kabila pour sa nomination électorale, afin de découvrir le monde ou plutôt pour trouver des solutions à leurs problèmes ? A-t-il a volé l'élection de Martin Fayulu, président élu, pour se pavaner dans les airs ? Tshilombo est illégitime, il le sait . A-t-il volé le destin de tout peuple pour parcourir le monde, avec ses voyages inutiles et onéreux ?

Nulle personne ne sait comment va se terminer la présidence usurpée de Tshilombo.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.