Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3339 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 oct. 2021

Reims: "S'ils votent, on a gagné !" Des phrases fortes de Jean-Luc Mélenchon !

Le plus grand tribun de France, Jean-Luc Mélenchon excelle dans un discours mobilisateur à la Convention de l'Union Populaire à Reims. Devant 2.000 Insoumis, Mélenchon n'a parlé que de son programme pour un objectif Elysée 2022. Il a clôturé son discours avec Jean Jaurès sur la jeunesse. C'est Jean-Luc Mélenchon plein des convictions avec des phrases pleines d'humour qui s'est exprimé.

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Reims: "S'ils votent, on a gagné !" Des phrases fortes de Jean-Luc Mélenchon !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

"Comment se fait-il que si nos idées sont majoritaires, nous n'arrivons pas à l'être électoralement?" a-t-il questionné. "Le défi est là, il faut convaincre". Pour lui, "tout tient tient au fait que les milieux populaires s'en mêlent. S'ils votent, nous serons à la victoire!

Jean-Luc Mélenchon termine son discours à Reims par la citation  de Jean Jaurès en lançant un appel à la jeunesse: Oh ! Je ne demande pas aux jeunes gens de venir à nous par mode. Ceux que la mode nous a donnés, la mode nous les a repris. Qu'elle les garde. Ils vieilliront avec elle. Mais je demande à tous ceux qui prennent au sérieux la vie, si brève même pour eux, qui nous est donnée à tous, je leur demande: Qu'allez-vous faire de vos vingt ans ? Qu'allez-vous faire de vos cœurs ? Qu'allez-vous faire de vos cerveaux ?"

La Marseillaise résonne dans le parc des expositions, et vient conclure le meeting de Reims. Le candidat évoque les difficultés de la recherche en France: "Tout est gâché par la vie qu'on leur fait (aux chercheurs, ndlr). Des jeunes gens, qui achèvent des bac + &, /, 8 ou 10, et qu'on recrute au CNRS en commençant à 1400 euros, c'est-à-dire 200 euros au dessus du SMIC. C'est ça la grande nation française ? C'est comme ça qu'elle traite ses enfants les plus éduqués ? C'est une honte !"

Sur l'ISF et les "cadeaux fiscaux" : "La France n'a pas les moyens d'avoir de tels riches ! Et comme eux, ils arrivent à trouver des travailleurs moins chers, nous, on est capables de trouver des riches moins chers. En attendant, ils ont appauvri l'Etat de 100 milliards."

"Nous ferons du protectionnisme écologique". Jean-Luc Mélenchon souhaite interdire le glyphosate, herbicide qui fait débat depuis plusieurs années. "On ne permettra pas que rentrent en France les produits qui sont plein de glyphosate, par conséquent, les paysans n'auront pas de concurrence."

Retraites-Le candidat s'attaque aux précédents quinquennats: "Maintenant je vais vous parler des retraites. Ca va ? Vous êtes contents ? A bosser jusqu'à62 ans, merci qui ?Merci Monsieur Sarkozy ! 43 annuités, merci qui ? Mon ennemi c'est la finance: François Hollande ! Ca veut dire qu'un môme, fille ou garçon, qui a son premier boulot à 23 ans, c'est la moyenne, et bien il est au turbin jusqu'à 66 ans." Jean-Luc Mélenchon s'attaque au volet des retraites. Il propose de ramener l'âge de départ à 60 ans !

"Il faut travailler moins pour travailler tous", scande Jean-Luc Mélenchon en avançant une semaine de 4 jours à 32 heures.

"La centrale de Nogent-sur-Seine est la seule au monde située en amont d'une capitale. S'il y a un problème, il faudrait déplacer 11 millions de personnes !" 

"A six mois des élections, aucun autre candidat n'a de programme défini", affirme Jean-Luc Mélenchon. "Nous sommes les seuls à faire des propositions concrètes pour le pays". 

International : « La Russie et la Chine ne sont pas des ennemis. Si la France a des intérêts dans le monde, elle ne doit pas avoir d'ennemis. La France est une nation pacifique. Si vous m'élisez, nous cesserons les guerres ! »

A propos de l'intervention française au Mali: "C'est la guerre la plus chère depuis la guerre d'Algérie, avec 5 milliards dépensés par la France. Nous aurions mieux fait de donner cet argent au peuple malien, qui en aurait fait meilleur usage !" "Non le pays n'est à droite, le pays n'est pas dans l'égoïsme.Quand 9 Français sur 10 sont d'accord pour qu'il n'y ait pas de retraite en dessous du SMIC, le pays est partageux. Quand 8 Français sur 10 sont d'acord pour la gratuité des premiers mètres cube d'eau, ils ne demandent pas la religion de ceux qui vont boire ou se nettoyer avec ces premiers mètres cubes."

"Le 20 mars, nous ferons notre marche en hommage à la glorieuse commune de Paris" !

Après son discours, la salle du parc des expositions s'est vidée. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau