Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3339 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 oct. 2021

Reims: "S'ils votent, on a gagné !" Des phrases fortes de Jean-Luc Mélenchon !

Le plus grand tribun de France, Jean-Luc Mélenchon excelle dans un discours mobilisateur à la Convention de l'Union Populaire à Reims. Devant 2.000 Insoumis, Mélenchon n'a parlé que de son programme pour un objectif Elysée 2022. Il a clôturé son discours avec Jean Jaurès sur la jeunesse. C'est Jean-Luc Mélenchon plein des convictions avec des phrases pleines d'humour qui s'est exprimé.

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Reims: "S'ils votent, on a gagné !" Des phrases fortes de Jean-Luc Mélenchon !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

"Comment se fait-il que si nos idées sont majoritaires, nous n'arrivons pas à l'être électoralement?" a-t-il questionné. "Le défi est là, il faut convaincre". Pour lui, "tout tient tient au fait que les milieux populaires s'en mêlent. S'ils votent, nous serons à la victoire!

Jean-Luc Mélenchon termine son discours à Reims par la citation  de Jean Jaurès en lançant un appel à la jeunesse: Oh ! Je ne demande pas aux jeunes gens de venir à nous par mode. Ceux que la mode nous a donnés, la mode nous les a repris. Qu'elle les garde. Ils vieilliront avec elle. Mais je demande à tous ceux qui prennent au sérieux la vie, si brève même pour eux, qui nous est donnée à tous, je leur demande: Qu'allez-vous faire de vos vingt ans ? Qu'allez-vous faire de vos cœurs ? Qu'allez-vous faire de vos cerveaux ?"

La Marseillaise résonne dans le parc des expositions, et vient conclure le meeting de Reims. Le candidat évoque les difficultés de la recherche en France: "Tout est gâché par la vie qu'on leur fait (aux chercheurs, ndlr). Des jeunes gens, qui achèvent des bac + &, /, 8 ou 10, et qu'on recrute au CNRS en commençant à 1400 euros, c'est-à-dire 200 euros au dessus du SMIC. C'est ça la grande nation française ? C'est comme ça qu'elle traite ses enfants les plus éduqués ? C'est une honte !"

Sur l'ISF et les "cadeaux fiscaux" : "La France n'a pas les moyens d'avoir de tels riches ! Et comme eux, ils arrivent à trouver des travailleurs moins chers, nous, on est capables de trouver des riches moins chers. En attendant, ils ont appauvri l'Etat de 100 milliards."

"Nous ferons du protectionnisme écologique". Jean-Luc Mélenchon souhaite interdire le glyphosate, herbicide qui fait débat depuis plusieurs années. "On ne permettra pas que rentrent en France les produits qui sont plein de glyphosate, par conséquent, les paysans n'auront pas de concurrence."

Retraites-Le candidat s'attaque aux précédents quinquennats: "Maintenant je vais vous parler des retraites. Ca va ? Vous êtes contents ? A bosser jusqu'à62 ans, merci qui ?Merci Monsieur Sarkozy ! 43 annuités, merci qui ? Mon ennemi c'est la finance: François Hollande ! Ca veut dire qu'un môme, fille ou garçon, qui a son premier boulot à 23 ans, c'est la moyenne, et bien il est au turbin jusqu'à 66 ans." Jean-Luc Mélenchon s'attaque au volet des retraites. Il propose de ramener l'âge de départ à 60 ans !

"Il faut travailler moins pour travailler tous", scande Jean-Luc Mélenchon en avançant une semaine de 4 jours à 32 heures.

"La centrale de Nogent-sur-Seine est la seule au monde située en amont d'une capitale. S'il y a un problème, il faudrait déplacer 11 millions de personnes !" 

"A six mois des élections, aucun autre candidat n'a de programme défini", affirme Jean-Luc Mélenchon. "Nous sommes les seuls à faire des propositions concrètes pour le pays". 

International : « La Russie et la Chine ne sont pas des ennemis. Si la France a des intérêts dans le monde, elle ne doit pas avoir d'ennemis. La France est une nation pacifique. Si vous m'élisez, nous cesserons les guerres ! »

A propos de l'intervention française au Mali: "C'est la guerre la plus chère depuis la guerre d'Algérie, avec 5 milliards dépensés par la France. Nous aurions mieux fait de donner cet argent au peuple malien, qui en aurait fait meilleur usage !" "Non le pays n'est à droite, le pays n'est pas dans l'égoïsme.Quand 9 Français sur 10 sont d'accord pour qu'il n'y ait pas de retraite en dessous du SMIC, le pays est partageux. Quand 8 Français sur 10 sont d'acord pour la gratuité des premiers mètres cube d'eau, ils ne demandent pas la religion de ceux qui vont boire ou se nettoyer avec ces premiers mètres cubes."

"Le 20 mars, nous ferons notre marche en hommage à la glorieuse commune de Paris" !

Après son discours, la salle du parc des expositions s'est vidée. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Diplomatie
Moyen-Orient : le président réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss