RDC : Alias Kabila sans masque au Sénat !

Dribbleur-checkuleur, Tshilombo est un dribbleur patenté. Rouler dans la farine ses partenaires est sa seconde nature. Il enfarine tout le monde. Un homme aux promesses kilométriques sans aucune réalisation. Va-t-il arriver à rouler dans la farine Alias Kabila ? Ce dernier le tient à l'œil. Il le surveille et le marque à la culotte. Tshilombo doit respecter le deal !

RDC : Alias Kabila sans masque au Sénat !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

img-20200915-wa0019

En politique tout est symbole et tout est message. À l'heure du Covid-19, Alias Kabila à choisi de se présenter sans masque au Sénat. Le message est clair. Voyez moi bien ! Je viens dans la chambre basse du parlement en chair et os pour vous dire je suis la. Celui que je fais nommer, Tshilombo Monsieur 15% me va pas me dribbler. Il doit respecter le deal qu'il avait signé avec moi pour bénéficier d'une coupé électorale.

Tout le monde se souvient que le jour de la prestation de serment de Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, pour sa nomination électorale, Alias Kabila avait coupé sa barbe. Au Sénat, il venu avec sa barbe de Kingakati, pour simplement dire l'heure est grave.

Tshilombo veut dribbler Alias Kabila, il faut qu'il ait les reins solides. Alias Kabila n'est pas Denise Nyakeru à qui il peut faire un enfant au dos avec Gisèle Mpela !

Ceux qui par Ethno-tribaliste pérorent qu'Alias Kabila ne pourra jamais revenir n'ont rien compris. Tshilombo a pris les Congolais pour des cons. Il a volé le destin du peuple Congolais. Il est Tribaliste et divisionniste. Tshilombo est entrain de casser le pays. 

En décembre 2018, plus de 62% avait voté Martin Fayulu Madidi. Le président élu à aujourd'hui plus de 92%! 30% de Congolais se sont ajoutés au 62% du départ. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba n'a que 8% de la population qui le soutient. Les Bena Mpuka, Talibanrrs, Tribalo-Ethniques et Wewaïstes.

Il ne pourra gagner aucune élection présidentielle, à moins de revenir au camps de la patrie : Demander pardon au peuple pour son vol et ses égarements.

Alias Kabila veut récupérer le fauteuil présidentiel chauffé par son parapluie, masque et rempart : Angwalima Tshilombo ! Qui peut l'en empêcher ? La Constitution congolaise est muette. La CENI et la Cour Constitutionnelle sont sous ses bottes. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.