RDC : Deal cocufié, Tshilombo le dribbleur face à Alias Kabila froid calculateur !

La RDC va très, très et très mal. La venue pour la première fois d'Alias Kabila "sénateur à vie" au Sénat est un mauvais présage. En effet, après un odieux satanique deal entre Tshilombo et Alias Kabila, pour en fariné le peuple congolais, le premier à été nommé par le second. Il s'avère que Tshilombo veut dribbler Alias Kabila. Sera où ne sera-t-il pas candidat en 2023 ?

RDC: Deal cocufié, Tshilombo le dribbleur-checkuleur face Alias Kabila le froid calculateur ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

img-20200915-wa0019

En venant au Sénat pour la première depuis que "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, qui lui a concocté une loi d'impunité sur mesure et le fourbe-roublard sénateur corrompu et godillot, lui a même octroyé un salaire de 680.000 dollars par mois. Un salaire qui dépasse celui du président des États-Unis, de la France, de l'Allemagne...alors que le Congolais vit avec-1 dollar. Au Sénat, c'est un Alias Kabila "Sénateur à vie" d'après la fameuse loi de "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, qui entre dans l'arène politique tel un fauve : Moi Alias Kabila, je ne me ferai pas "dribbler" par Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, dribbleur-checkuleur patenté dont sa réputation est connu de tous.

"Monsieur 15% à été nommé par moi pseudo-président pour me chauffer le fauteuil présidentiel. En 2023, il ne sera pas candidat. Il a signé un deal avec moi. J'ai la majorité parlementaire (Assemblée nationale et Sénat), j'ai la majorité des gouverneurs provinciaux. J'ai dirigé le Congo durant 18 ans malgré mes faibles. Les universitaires Congolais courbent l'échine devant moi. Kingakati, un village du plateau des Bateke, j'en ai fait une ville avec mes crocodiles, lions et autres animaux sauvages". 

"Tout ce que je ne pouvais pas faire ou refuser de le faire, par peur de me faire sifflet par des Congolais, Moi le Rwandais, le dribbleur-checkuleur le fait sans ambages: il a ouvert l'ambassade du Rwanda à Kinshasa. Il a autorisé de survoler le ciel Congolais. Il a fait applaudir Paul Kagame, Hitler Noir et bourreau du peuple Congolais au Stade des Martyrs. Il a écrit dans le livre du mémorial que les 15 millions de victimes congolaises étaient morts par "Effets collatéraux" du génocide rwandais. En 18 ans de mon règne dictatorial, je n'ai jamais quitté le Congo plus de 48 voyages. Et lui le fils Tshisekedi en 1 an et 9 mois, il a déjà 198 voyages à son compteur aux frais de l'Etat. Il ne nomme que ses frères Baluba du Kasaï. Il instrumentalise la justice. Ses partisans insulté Jeanine Mabunda, présidente de l'assemblée nationale... ". 

Lorsqu'un entraîneur de football entre lui-même sur terrain, c'est que... 

Le peuple congolais est cocufié par deux dealers : Angwalima Tshilombo et Alias Kabila. Pour contourner le choix du peuple Congolais, deux politicailleurs se sont entendus: Tshilombo est nommé par Alias Kabila pour lui chauffer le fauteuil présidentiel. En 2023, le fameux fils Tshisekedi ne sera pas candidat. C'est son engagement prit à Kingakati avant sa nomination électorale. Dribbleur-checkuleur patenté, Angwalima Tshilombo voudrait dribller son nominateur Alias Kabila qui sort ses griffes en venant pour la première fois au Sénat.

img-20200916-wa0004

Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est un dribbleur-checkuleur patenté. Fauché comme un chiffonnier, du vivant de son père Étienne Tshisekedi, il s'est rapproché de Moïse Katumbi, pour lui soutirer des billets verts. Tshilombo a même vendu l'Udps à Moïse Katumbi contre espèces sonnantes et trébuchantes. C'est à George V, l'un des grands hôtels parisiens que le marchandage a eu lieu. Étaient présents : Tshilombo et Samy Badibanga (Udps), Moïse Katumbi et Salomon Kalonda Della.

Moïse Katumbi financera même la rencontre politique de Genval en Belgique.

Allié de l'Udps, une clause piège était inscrite dans le contrat Tshilombo-Katumbi. Ce dernier est candidat sera candidat en 2016, sauf empêchement de sa part : décès ou emprisonnement. Or l'empêchement de Moïse Katumbi à été administratif et politique. On l'a empêcher d'entrer au pays pour déposer se candidature. Salomon Kalonda à rappelé à Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba cet aspect des choses, refusant que Moïse Katumbi paye le financement de Tshilombo. Il faudra batailler fort pour Moïse Katumbi retourne au pays. Et Salomon Kalonda mettra plus de 4 mois, pour recouvrer son passeport et regagner le pays.

À Genève, le candidat de l'opposition était Martin Fayulu Madidi. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et Vital Kamerhe, qui deviendra son directeur de cabinet, vont renoncer à leurs deux signatures. Les deux Dupont-Dupond feront une piètre campagne présidentielle en 2018. C'est Martin Fayulu Madidi qui présenta son programme chiffré de 100 jours. Tshilombo et Kamerhe n'ont présenté aucun programme. D'ailleurs, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba fuira le débat démocratique entre candidats que réclamait à cor et cri Martin Fayulu.

Le vrai dauphin d'Alias Kabila, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba traite et collabo ira nuitamment à Kingakati négocier sa nomination électorale. Monsieur 15% ne voulait rien sauf marcher sur le tapis rouge. Martin Fayulu, Président Élu avec plus de 62% a toujours réclamé la vérité des urnes.

Maintenant que les langues se délient que Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et Alias Kabila sont des imposteurs-usurpateurs. Tshilombo, Monsieur 15% n'a jamais été élu par le peuple congolais.

Maintenant qu'Alias Kabila sait que Tshilombo n'a jamais tenu promesse. Lui, le froid calculateur sort des griffes. Que fera le dribbleur-checkuleur ? Va-t-il le déboulonner ? Merti Merta Merta ! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.