RDC: Rencontre de deux Fachos, Noël Tshiani, tribalo-Léon Lubicz Kengo, sénile!

Rencontre de deux Fachos : Noël Tshiani -Léonbitch Kengo à Kinshasa. Qu'est-ce que Léonbitch Kengo a apporté au Congo ? Rien ! L'apparatchik parasite a vécu toute sa vie au crochet de la République. Quant à Noël Tshiani avoir travaillé à la Banque Mondiale et candidat malheureux à la présidence de la République fait-il de lui un politique ?

RDC: Noël Tshiani-Léonbitch Kengo rencontre de deux Fachos, un tribalo et un sénile !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

fb-img-1632022621269

Cette photo est atavique. C'est comme si Jean-Marie Lepen qui n'aime pas les étrangers en France, traversait la rue, se rendait en banlieue et s'invitait dans une famille Algérienne pour y manger du couscous ! A Kinshasa, c'est plutôt la rencontre de deux Fachos extrémistes. Noël Tshiani se proclame de père et de mère congolais. Le quémandeur de la Banque Centrale Congolaise a échoué sur tous les plans. La direction de la banque a été donné à une femme. Mieux sa campagne pour soutenir l'imposteur-usurpateur Tshilombo Tshintuntu et écarter d'autres candidats à l'élection présidentielle de 2023 a lamentablement échoué. Tshilombo Tshintuntu, sa mère Marthe Kasalu Jibikila est Angolaise. Donc Tshilombo Tshintuntu qui trône par défi n'est pas de père ni de mère congolais. Ce n'est pas à un individu qui a travaillé à la Banque Mondiale, une institution mondiale qui casse des pays, avec ses mesures structurelles, qui peut avoir l'outrecuidance de devenir donneur des leçons de patriotisme.

C'est connu de tous que Léon Lubicz Kengo n'aime pas les Congolais, il n'est qu'un profiteur du Congo qui lui a tout donné !

Lorsque deux Fachos se rencontrent de quoi parlent-ils ? Noël Tshiani, le tribalo de père et de mère, lui qui a travaillé à la Banque Mondiale et bénéficié du Melting-pot américain. Rentrée au Congo, il devient Facho, lui qui n'a vécu toute sa vie que son ventre. A Ngandajika, chez lui, il n'a rien construit même pas une toilette en paille. Imbu de lui-même, hautin, Noël Tshiani se considère comme le plus intelligent au Congo. Vivre dans un hôtel ne lui pose aucune problème. Avoir été candidat à l'élection présidentielle de 2018,  Et Léonbitch Kengo wa Dondo, un Facho de la rigueur. Il a imposé la rigueur au Zaïre et lui percevait des commissions et %. Il a contribué à casser le Zaïre. En 1982, lorsqu'il est nommé Premier commissaire d'Etat, il fait appliquer le programme d’ajustement structurel élaboré par la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI). Le Zaïre est alors l’un des premiers pays d’Afrique à appliquer les accords de Bretton Woods. Quatre ans durant, le fameux chef du gouvernement devient l’incarnation de la rigueur, avec son lot de souffrances : réduction du nombre de fonctionnaires, coupes claires dans les budgets, privatisations. Son assainissement des finances de l’État débouche sur une priorité, qui n’est pas le social, mais le remboursement de la dette extérieure... le mafieux touche des dividendes. Sur le boulevard de Kinshasa, non loin de l'immeuble Sozacom, un bâtiment surnommé de la rigueur fait penser à l'individu.   Pour lutter contre l'avancée de l'AFDL, les Zaïrois se cotisés et plusieurs millions de dollars lui a été confiés pour acheter des armes et louer des mercenaires pour défendre le Zaïre. Le 13 mars 1997, Léon Kengo, qui dirige le cabinet de crise, déclare que Kisangani ne tombera pas ! Kisangani ne tombera jamais ! Kisangani est tombé, les rebelles conquièrent la ville deux jours après.  deux après ! Lui n’attend pas, comme le président-maréchal, qu’ils soient aux portes de la capitale pour faire ses valises. Il démissionne le 24 mars, rejoint la Belgique en avril. C'est de la Belgique qu'il déclare qu'il n'était Zaïrois mais au service d'un ami ami, Mobutu Sese Seko. Et lorsque le Maréchal Mobutu meurt au Maroc, six mois plus tard, Kengo Lubicz brille par absentéisme à ses obsèques. 

Après son exil, lorsque Paul Kagamé et le Tsutsi Power lui recommandent de rentrer en République démocratique du Congo, pour légitimer sournoisement le régime d'Alias Kabila, Kengo Lubicz dinosaure Mobutiste accepte.   lorsqu’il remet pour la première fois le pied à Kinshasa en 2003, son cortège est accueilli à coups de pierres sur une partie du trajet à Kinshasa. Il sera élu président du Sénat, grâce à Paul Kagamé et le réseau des Tutsi power. Par quelle magie Léon Lubicz pouvait-il devenir président avec une majorité parlementaire à Alias Kabila, si ce n'était par deal et négociation ?

Le 22 mai 1935, dans la province de l’Equateur, naît Léon Lubicz. Sa mère, Claire Mokandesi, est la fille d’une Rwandaise et d’un soldat congolais de la Force publique, l’armée coloniale qui s’est battue pendant les deux guerres mondiales. Le garçon au teint clair porte le prénom et le nom de son père, un médecin juif polonais recruté pour combattre les maladies tropicales. 

A 86 ans, Léonbitch Kengo wa Dondo, marche difficilement, n'a plus toute sa tête, ne peut plus prendre un avion...L'édenté de la gare du Nord à Paris est sénile. Léonbitch Kengo wa Dondo, parasite de l'Etat, il a vécu toute sa vie au crochet de la République et ses différentes institutions. L'individu ne connait même pas le prix du pain à Kinshasa. Même son slip, c'est l'Etat congolais, qui le lui a payé.

Toute sa vie, il n'a bénéficié que des nominations. Il n'a jamais gagné une seule élection au Congo. Président du Sénat, Léon Lubicz  Kengo wa Dondo s'était essayé à l'exercice démocratique. Il s'est présenté à l'élection présidentielle de novembre 2021, Kengo s'est ramassé une raclée. Avec son "union des forces pour le changement, il n'a obtenu que 898 362 voix, soit 4,95 %. 

Noël Tshiani et Léon Lubicz Kengo sont deux Fachos, ennemis du Kongo ! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.