RDC: Après le Palu de Gizenga, Udemo de Nzanga Mobutu, l'Udps est déjà morte !

La République démocratique du Congo a-t-il des hommes d'Etat valables ? Pourquoi la classe politique est vile, corruptible, corrompue et sans convictions ? N'avons-nous à affaire qu'à des girouettes, ventriotes, mangecrates, mangéristes et profito-situationnistes ? Tshilombo a roulé tout le monde dans la farine et fait d'Alias kabila, le partenaire de l'Udps.

RDC: Après le Palu de Gizenga, Udemo de Nzanga Mobutu, l'Udps est déjà morte !

Par Freddy Mulongo, samedi 19 octobre 2019  Freddy Mulongo-Réveil FM International 

freddy-mulongo-kabila-nzanga-gizenga

Cette photo, prise lors de l'élection Louis Michel 2006, est révélateur de ce qui mine la classe politique congolaise: opportunisme et ventriotisme. La République démocratique du Congo a-t-il des hommes d'Etat valables ? Pourquoi la classe politique est vile, corruptible, corrompue et sans convictions ? N'avons-nous à affaire qu'à des girouettes, ventriotes, mangecrates, mangéristes et profito-situationnistes ? Tshilombo a roulé tout le monde dans la farine et fait d'Alias Kabila, le partenaire de l'Udps. Le pouvoir pour le pouvoir, il a le titre fictif de président de la République et il marche sur le tapis. En réalité, il n'est qu'un président Quado et nommé. Il ne contrôle rien, ne dirige rien et n'a aucun pouvoir. Tshilombo est pantin et marionnette d'Alias Kabila. Faut-il être découragé et dégoûté de la classe politique congolaise corrompue à outrance et des Bena Mpuka Tribalo-ethniques, des moutons de Panurge qui défendent tout et n’importe quoi.

freddy-mulongo-antoine-gizenga-et-kabila

Arrivée au Congo, en 1997, dans la gibecière de l'Afdl, avec une kalachnikov en bandoulière et des bottes de jardinier comme Kadogo, Alias Kabila est un "Machiavélique" qui a tué politiquement des personnages politiques et partis politiques de la République démocratique du Congo. Certains écervelés disent même qu'il est un "génie" en politique. par son comportement d'éliminer un à un ses adversaires politiques ou d'en faire ses alliés. Depuis qu'il a été catapulté sur le trône du Congo, en janvier 2001, après l'assassinat de M'Zée Laurent-Désiré Kabila au palais de Marbre, à aujourd'hui, Alias Kabila a deux personnages-béquilles qui travaillent pour lui, au sein des gouvernements successifs et dans l'opposition: Azarias Ruberwa et Vital Kamerhé, qui travaillent pour lui contre le peuple congolais. Lors du gouvernement 1+4=0 de la transition après le dialogue inter-congolais de Sun-City, la RDC a connu quatre vice-présidents. Le premier d'entre eux était Azarias Ruberwa du mouvement rebelle-criminel (RCD) qui s'occupait de la Politique intérieure, Défense et Sécurité. Depuis 2006, que sa fonction n'existe plus à aujourd'hui, il a occupé le Ministère de la décentralisation. Qui vient de l'imposer comme ministre 'Etat dans le gouvernement Tshilombo ? Alias Kabila ! Quant à Vital Kamerhe, il est l'homme d'Alias Kabila ad vitam aeternam. Il a toujours servi Alias Kabila. Très infiltré dans l'opposition. C'est lui qui après la désignation de Martin Mayulu comme candidat de l'opposition à Genève, a ramené Tshilombo aux pieds d'Alias Kabila. Cette histoire de la base de Limeté qui est descendu dans la rue pour réfuter la candidature unique de l'opposition est une histoire bidonnée. Lors de la campagne présidentielle l'Ougandais Yoweri Museveni et le Rwandais Paul Kagamé, ont financé CACH de Tshilombo et Kamerhé, avec l'aval d'Alias Kabila.

freddy-mulongo-tshilombo-kamerhe

Pourquoi l'Union pour la démocratie et le progrès Social (Udps), comme le Palu et l'Udemo sont morts ? 37 ans de lutte, Tshilombo n'obtient que 15% ! Il doit faire un odieux deal, contre le peuple congolais, avec Alias Kabila, pour bénéficier d'une nomination électorale. Avec Tshilombo, 42 ministres sur 66 du gouvernement sont du FCC-Alias Kabila, 90% sénateurs sont du FCC-Alias Kabila, 20 gouverneurs sur 26 sont du FCC-Alias Kabila. Avec Tshilombo, l'Udps Kabilisée a accepté une fausse alternance. Alterné avec Alias Kabilia, c'est ça l'alternance de l'Udps. Tshilombo a tué le père Etienne Tshisekedi wa Mulumba et il a renvoyé au cimetière de l’histoire sa notoriété. La dépouille du père a servi d’enchère pour parvenir au pouvoir et pour négocier. C'est ce qu’il est devenu. Les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-ethniques se couvrent de honte en insultant les Congolais d'autres provinces pour protéger Tshilombo, un faussaire-fraudeur ! Les Compatriotes tribaux-Kasaïens se coalisent pour défendre leur incapacitaire de président. Ils oublient des fosses communes au Kasaï, l'assassinat du chef Kamwena Nsapu, de deux experts de l'ONU, des milliers des Kasaïens dans des brousses...

freddy-mulongo-nzanga-mobutu

Revenons à l’élection Louis Michel 2006. Au premier tour sur 31 candidats figurants et putatifs, Azarias Ruberwa, président du mouvement rebelle-criminel n'aura que 0,1 %. Pour barrer la route à Jean-Pierre Bemba, candidat du MlC, en lice face à Alias Kabila... Vital Kamerhe, directeur de campagne d'Alias va parvenir a débauché Antoine Gizenga, vieillard fatigué de 81 ans et candidat de Palu. Ayant obtenu 13 % des votes au premier tour, Gizenga est troisième de l'élection Louis Michel 2006 et se pose en arbitre du second tour entre Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba. Le 30 septembre 2006, Antoine Gizenga signe au Grand hôtel de Kinshasa un accord de coalition qui vise à faire élire le président Joseph Kabila au second tour de l'élection présidentielle prévue pour le 29 octobre. L'accord prévoit aussi l'attribution du poste de Premier ministre à un membre du Parti lumumbiste unifié-d'Antoine Gizenga. Après la victoire de Joseph Kabila à la présidentielle, il est nommé comme informateur chargé de trouver au sein de l'Assemblée nationale une coalition majoritaire. Le 30 décembre 2006, il est nommé Premier ministre par le président Joseph Kabila. Il prend la tête du nouveau gouvernement du pays le 5 février 2007, comprenant 59 membres. Ce gouvernement sera remanié, le 25 novembre 2007, produisant le second gouvernement Gizenga. Le 25 septembre 2008, Antoine Gizenga annonce sa démission du poste de Premier ministre. Il est remplacé le 10 octobre 2008 par Adolphe Muzito jusqu'alors ministre du Budget qui est d'ailleurs son dauphin politiquement parlant au sein du Palu. Ce dernier est mort de son alliance avec le PPRD. Rares sont les Congolais qui adhérent et prêtent du crédit à ce parti collabo.

Humiliation à l'extrême. Nous ne pensons pas Manda Mobutu, Konga Mobutu ou Kongolo Mobutu auraient accepté de travailler avec Alias Kabila. Humiliation à l'extrême. Joseph Nzanga Mobutu a été viré comme un mal propre par l'imposteur-usurpateur de l'époque. Sa décision de rejoindre Alias Kabila était incompréhensible de la part des membres de sa famille biologique autant que certains anciens collaborateurs de son père Mobutu Sese Seko étaient profondément troublé par son choix politique. Jeudi 10 mars 2011, par ordonnance présidentielle, Alias Kabila a révoqué François-Joseph Nzanga Mobutu Ngbangawe- Udemo, de ses fonctions de vice-Premier ministre chargé de l’Emploi, travail et la prévoyance sociale. Nzanga Mobutu a appris cette nouvelle dans l’avion qui le ramenait le même jour à Kinshasa au bout de quatre mois d’une absence que d’aucuns qualifient de «bouderie». C’est au mois de novembre 2006, que l’AMP concluait un accord de «partenariat politique» avec l’Udemo. En guise de «dot», les «démocrates mobutistes» ont apporté 9 députés nationaux et un sénateur. En février 2007, la première équipe gouvernementale dirigée par le Palu Antoine Gizenga est formée. L’Udemo obtient un ministère et un poste de vice-ministre. Nzanga Mobutu est titulaire du portefeuille de l'Agriculture avec rang de ministre d’Etat. Douze mois après, il devient vice-Premier ministre chargé des… «Besoins sociaux de base». C’est le début de la descente aux enfers dans la mesure où le parti Udemo va être dépossédé de son «vice-ministère».

Durant la seconde République, Etienne Tshisekedi, le Sphinx de Limeté , sur les médias du monde, avait désacralise le Grand Léopard, Mobutu, roi du Zaïre. L'Udps s'est beaucoup tribalisé. Il s'est vidé de tous ses cadres Non Kasaïens. l'Udps est aujourd'hui une coquille vide et sans avenir. Tshilombo a accepté que sa compagne Denise Nyakeru délaisse les orphelins de Kamwena Nsapu au Kasai pour aller adopter 200 orphelins rwandais; au lieu d’être l'avocat de son peuple, Tshilombo est devenu le serviteur du bourreau et exige à tue- tête la levée des sanctions contre la Kabilie; Tshilombo ignore nos 12 millions de morts pour aller s'incliner devant les victimes rwandaises; Tshilombo se cache sous le nom Tshisekedi. Angwalima est dangereux !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.