10 Questions à Christian Nyamabo Mpoyi, un jeune "Congolais Debout" !

Sans l'internet et les réseaux sociaux, Réveil FM International ne vous aurait jamais présenter ce brillant jeune homme congolais. Sans être dithyrambique, Christian Nyamabo Mpoyi est un brillantissime jeune patriote, qui a captivé notre attention. Ses réponses sont rapides sans faux-fuyant. Christian Nyamabo Mpoyi est l'un des jeunes lieutenants de Sidika Dokolo dans le mouvement "Congo Debout".

10 Questions à Christian Nyamabo Mpoyi, un jeune "Congolais Debout" !

Par Freddy Mulongo, vendredi 19 janvier 2018  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-christian-nyamabo-1

Christian Nyamabo Mpoyi, un "Congolais Debout"

Sans être dithyrambique, Christian Nyamabo Mpoyi est un brillantissime jeune patriote, qui a captivé notre attention. Ses réponses sont rapides sans faux-fuyant. Il ne s'est dérobé sur aucune, bien au contraire, il a été très à l'aise sur toutes les questions avec expertise sur les réalités de la République démocratique du Congo. Christian Nyamabo Mpoyi est l'un des jeunes lieutenants de Sidika Dokolo dans le mouvement "Congo Debout" à Londres en Grande-Bretagne. Ses réponses sont un régal, du petit lait comme dirait Roger Bongos d'Afrique Rédaction ! L'internet a vraiment changé nos habitudes. La relève avec un grand "R" est là, assurée, assumée, experte et décomplexée. Comment a-t-on pu avoir un taximan inculte sur le trône de la République démocratique du Congo durant 17 ans ? Un fayot "MOYIBICRATE", ancien dinosaure Mobutiste, apparatchik Joséphiste dans sa roublardise caractérielle et flatterie légendaire, était passé sur TV5, France 24, Africa 24 pour raconter des niaiseries et inepties que le Grand Congo manque des intellectuels. Pardieu, avec ses yeux rouges d'un sorcier envoûteur, le politicailleur-ventriote, qui avait sans doute abusé du Whisky avant d'aller sur le plateau, n'avait qu'un seul objectif sauver ses insatiables tubes digestives ! Depuis la déclaration du Cardinal Laurent Monsengo, archevêque de Kinshasa et la prédication du Révérend Pasteur François David Ekofo, les "médiocres", "cancres", "incapacitaires", nous savons dans quel camp ils sont !

freddy-mulongo-christian-nyamabo

Christian Nyamabo Mpoyi

Sans l'internet et les réseaux sociaux, Réveil FM International ne vous aurait jamais présenter ce brillant jeune homme congolais. Et dire que la République démocratique du Congo est privé de la fibre optique. Le ministre "MOYIBICRATE", jouissant de l'impunité, a préféré s'acheter un Manoir à Waterloo en Belgique, privant ainsi 80 millions de Congolais de la Fibre Optique. Que dire du code international 243 ? La RDC, à travers sa société nationale des télécommunications (SCPT), ait des difficultés à contenir la fraude autour de son code international 243 et dont le manque à gagner fait perdre au pays 12 millions de dollars américains chaque mois ? Le numérique a transformé notre façon de vivre et de communiquer. Il s’est surtout imposé en tant que secteur-clé dans la transformation du monde sur plusieurs plans (technologique, économique, culturel). C’est le pétrole du 21ème siècle. Il suffit, pour s’en convaincre, de voir ce que pèsent aujourd’hui les entreprises du numérique comme Microsoft, Google, Yahoo, Facebook, Apple, Nokia, Samsung, Amazon, etc. Elles sont cotées en centaines de milliards de dollars en bourse, au point de dépasser, en quelques années seulement, en chiffres d’affaires, les géants industriels du pétrole, de l’automobile et de l’aéronautique qui ont, à leur tour, dominé le 20ème siècle... Avec le numérique, est donc née une nouvelle façon de vivre, de travailler et de voir le monde. Et c’est en cela que le numérique est une révolution. Par son impact sur la société, le numérique fait penser à l’imprimerie née au 15ème siècle, grâce à l’Allemand Gutenberg qui, en 1448 à Mayence, en Allemagne, imprima son premier texte. L’Europe connut à partir de cette invention un véritable bouleversement intellectuel par sa capacité à transmettre le savoir à travers des textes et des livres imprimés. Ainsi, l’imprimerie permit-elle, dès le 16ème siècle, aux universités européennes, creuset du savoir, de se développer plus vite au détriment du monde arabe, et notamment de Bagdad qui, pourtant, hébergeait déjà à l’époque des éminents érudits en mathématiques (Al-Khwarismi, Abu Kamil …), en trigonométrie (Abu nar Mansur, Al Battani …) et en astronomie (Al-Batani, Abou-Wefa …). Ces derniers furent, de loin, plus calés que leurs collègues européens. Parce que le monde arabe n’avait pas adopté l’imprimerie à cause de son refus de toute figuration interdite par des principes religieux de l’Islam, l’Europe finit par prendre le dessus sur Bagdad et sur le monde arabe en matière de sciences. Comme ce fut le cas pour l’imprimerie au 16ème siècle, ceux qui auront fait le choix du numérique prendront, sans aucun doute, de l’avance sur ceux qui ne l’auront pas adopté.

freddy-mulongo-hopital-cinquantenaire-1

Révolution de la modernité: Hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa, éléphant blanc et escroquerie de mauvais goût !

1. Réveil FM International: Le samedi 22 mars 2014 , l'hôpital du cinquantenaire a été inauguré en grande pompe le proclamant comme le meilleur de la RDC. Le ministre de la Santé de l'époque, Félix Kabange Numbi, avait assuré que les tarifs des soins seraient accessibles à tous. «La consultation d’un médecin spécialiste dans ce bel hôpital, le meilleur d’Afrique Centrale et même de la région, sera à 20 000 francs congolais (22 dollars américains)… Et on paiera seulement 25 000 francs congolais pour voir le plus grand spécialiste qui sera dans cet hôpital»...Pourquoi ni les autorités ni les congolais se font soigner dans cet hôpital ?

 

Christian Nyamabo Mpoyi: Lors de cette inauguration en grande pompe par Mr. Felix Kabange Numbi il faut noter qu’il avait surtout omis de dire à la population que cet hôpital était en réalité un cache misère érigé en pleine capitale ayant d’autres objectifs plutôt que le rôle social présenté à la presse. Primo, le model PPP (partenariat public-privé)mis en place entre le gouvernement Congolais et le groupe Indien Padiyath Health Care n’allait jamais faire de cet hôpital un endroit ou la classe moyenne Congolaise sans compter ceux au plus bas niveau de l’échelle sociale pouvaient se permettre d’être soigner simplement parce que soit pour s’y faire il fallait que l’état subventionne le coût de traitement de la population soit le groupe Indien devrait s’aligner sur le prix utopique de 20.000 franc Congolais annoncé par Numbi. Les deux options étant imposées le ministre mentait aisément en proclamant cela.

freddy-mulongo-docta-indien

Dr. Hafeez Rahman Padiyath de l'Hôpital du Cinquantenaire

 

2. Réveil FM International: Pourquoi la République démocratique du Congo a payé à PADIYATH HEALTH CARE, le gérant de l'hôpital du cinquantenaire: $24 Millions (2014) $26 Millions (2015) $27 Millions (2016) s'agit-il d'un contrat léonin ? Pour quoi des sommes faramineuses pour un hôpital des privilégiés ? A qui profite ce contrat ?

 

Christian Nyamabo Mpoyi: Le model PPP est la cause de cette situation déplorable, notons que ce model est totalement décrié partout dans le monde faisant des ravages même dans les sociétés plus évoluées que la RDC prenons l’exemple du nouveau siège du ministère de La Défense Francais (l’hexagone Balard) 1080 milliards d’euros est le montant que l’état Francais doit rembourser aux firmes privées ayant construit ce nouveau siège il n’y a pas un autre mot que du gâchis pour décrire cette situation absurde! Revenons après cette exemple à notre bel hôpital du cinquantenaire, le Groupe Indien « Padiyath Health care » vient trouvé un hôpital déjà construit avec le financement du contrat Chinois c’est à dire, 100 Millions de dollars d’investissement Congolais déjà injecté sur le projet.

freddy-mulongo-hopital-cinquantenaire

Mais l’exploitation de l’hôpital se fait ainsi confiée au groupe Indien avec la promesse d’y faire venir de l’expertise internationale ce qui justifierait le paiement des sommes que vous mentionnez pour les 3 premières années pour permettre le recrutement de l’expertise qui manque peut-être au Congo alors que la Fondation Mutombo Dikembe arrive à bien faire tourner son hôpital à Masina avec de la main d’œuvre locale, certes le choix fut porté à l’excellence internationale pour l’hôpital du cinquantenaire mais comme tout contrat signé sous le model PPP; chaque centime investit par le groupe Indien est protégé par une close de rentabilité ce qui veux dire autrement que le privé gagne toujours et surtout ne perd rien même que le business fait flop ! Au lieu de faite venir ces experts internationaux à la place il y a quelques docteurs Indiens seulement. Ainsi on roule l’état Congolais en payant pour des experts fictifs des sommes faramineuses tout cela dans une naïveté qui porte à faire croire que les acteurs gouvernementaux Congolais en gagne quelque choses par rétro commission sinon pourquoi gaspiller ainsi les ressources du trésor public ?

freddy-mulongo-felix-kabange

Félix Kabange Numbi Mukwampa cité dans plusieurs dossiers de magouilles et détournements de fonds publics.

3. Pourquoi l'hôpital du cinquantenaire est géré par des indiens ? L'hôpital du cinquantenaire a coûté 100 millions de dollars. Il était sensé être 1 fleuron hospitalier en Afrique Centrale et endiguer les expatriations sanitaires. Aujourd'hui il ne sert quasi exclusivement que pour sa morgue, s'agit-il d'une blague ?

 

Christian Nyamabo Mpoyi: Cet hôpital ne sert que pour sa morgue aujourd’hui vous dîtes vrai, mais il ne sert pas qu’à cela! La population n’y gagne rien d’un côté et de l’autre côté quelques uns s’en servent comme pompe à fric. Le groupe Indien nous a été vendus comme ayant une expertise exquise fondée sur son expérience dans la gestion de 17 grands hôpitaux en Inde alors qu’en fait il s’agissait d’un mensonge grotesque; le groupe est loin d’être un groupe pus qu’ayant seulement un seul bureau basé à Dubai spécialisé non pas dans la gestion des grands hôpitaux mais plutôt un petit acteur parmi se les milliers de petites boites indiennes à Dubai spécialisées dans le domaine du tourisme sanitaire en d’autres termes du courtage sanitaire ou simplement de la commission des soins de santé tenu par son PDG le dr. Hazeeb Rahman Padiyath dans ces conditions je ne vois par quel miracle le groupe allait délivrer toutes les promesses du Ministre Kabange Numbi faute de manque d’expertise réelle. Les officiels Congolais sont soit complices tacitement dans cette blague de mauvais goût, soit l’indien a bien arrosé avant l’obtention du contrat.

 

freddy-mulongo-dorkas-makaya

Âgée de 18ans et élève en 6eme année littéraire à Righini dans la commune de Lemba, Dorcas Makaya a reçu une balle lors de la marche du 31 décembre dernier alors qu’elle allait acheter du pain pour sa tante. La jeune fille a reçu la balle au niveau de l’oreille et est ressortie au niveau de la bouche. Sa langue a été touchée et elle a perdu ses dents !

4. Réveil FM International: La jeune Dorkas Makaya qui a été blessé par des policiers-miliciens du régime a été envoyé en Afrique du Sud, le gouverneur de la Ville de Kinshasa, André Kimbuta également...ils sont nombreux. Les expatriations médicales des congolais malades sont toujours la règle, alors que cela devrait être une exception ...? Quels sont les avantages de se soigner au pays ? et les inconvénients à l'étranger ? Pour le commun de mortel se soigner à l'étranger signifie peut être avoir des bons soins et avoir beaucoup d'argent ...

 

Christian Nyamabo Mpoyi: Ces évacuations sanitaires vers l’extérieur de nos compatriotes ne se justifie pas après que des sommes faramineuses ont été injectées dans des projets mal conçus et très mal exécutés comme le cas de l’hôpital du cinquantenaire à Kinshasa! Le simple fait de voir même les nantis du régime à l’exemple du Gouverneur Kimbuta ne pas considérer se faire soigner dans cet hôpital témoigne du caractère médiocre de la gestion au quotidien de cette institution médicale qui n’a jamais vue venir les experts promis et qui fonctionne jusque-là avec les locaux accumulant des mois d’arriérés de salaire alors que la RDC verse des millions pour payer des docteurs fictifs supposés y travailler.

freddy-mulongo-dorkas-makaya-1

Marie-Ange Mushobekwa, la "Veuve Noire", Karachika de la République soutire des mots à une malade comateuse

Le contexte socio-économique de la population Congolaise actuel ne le permet même pas d’envisager l’option d’aller se faire soigner à l’étranger ! Seul un petit groupe d’usurpateurs et leurs familles peuvent encore prétendre à ce luxe qui normalement est un droit banal là où l’état existe.

freddy-mulongo-dorkas-makaya-2

Dorkas Makaya obligée par "la Veuve Noire", Marie Ange Mushobekwa, d'écrire une lettre de remerciement au gouvernement

J’ai vécu 6 ans en Inde puisque nous avons parler de ce pays ici, sachez que parmi cette minorité des Congolais qui parviennent à s’expatrier pour les soins médicaux beaucoup y laisse la vie à cause des simples complications notamment liées aux barrières linguistiques certains ses sont vu se faire retirer des organes sains à la place des organes malades, les autres encore sont carrément soumis à de l’exploitation financière puis qu’a l’étranger nos malades sont d’abord considérés comme des clients sur qui les hôpitaux se font d’énormes marges plutôt que comme des simples patients ce qui occasionne des abus regrettables notamment des interventions non nécessaires sur des patients traités comme du bétail riches.

freddy-mulongo-martyrs-3

Ce jeune Kinois à la bouche déchiquetée par des balles de la police-milice n'a jamais été évacué à l'étranger pour des soins

Ceux qui parviennent à se faire soigner à l’étranger quand ils sont chanceux et que rien de ces abus que je cite ne leurs arrivent une fois de retour au Congo ils participent à creuser davantage le fossé social existant entre les privilégiés du régime et de l’autre côté le commun des mortels qui lui ne peut aller ainsi bénéficier des soins adéquats chez les autres où les gouvernants ont sût mettre en place un climat propice aux affaires ayant permis la construction de ces hôpitaux contribuant ainsi à une répartition équitable des ressources de leurs pays selon une logique de justice sociale que la Kabilie continue de priver aux Congolais.

freddy-mulongo-fibre-optique

La fibre optique tousse, la mafia ne désarme pas en RDC !

5. Réveil FM International: Lorsqu'on appelle quelqu'un au pays, il vous répond qu'il n'a pas des méga sur son tél. La fibre optique n'est-elle pas la solution pour la RDC ? Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique avec l'argent de la fibre optique, pourquoi les congolais qui des victimes ne disent rien et réclament même pas ?

 

Christian Nyamabo Mpoyi: Vous savez cher Freddy Mulongo, la situation de nos compatriotes au Congo est lamentable dans la mesure ou le régime en place les maintiennent dans un état de total ignorance face à leurs droits. Vous savez l’homme est un animal social avec une échelle des besoins à satisfaire d’autres quotidiennement (besoins basiques) et d’autres à long termes. La Kabilie privé à nos frères et soeurs leurs besoins basiques comme manger, s’habiller décemment, s’éduquer et se faite soigner !

freddy-mulongo-fibre-optique-1

Fibre Optique, projet mort né en RDC

Dans ce contexte leurs capacités à réclamer les autres droits et besoins comme internet devient aléatoire c’est dans ce contexte que Kin Key Mulumba a su tirer avantage pour dilapider les deniers publics du projet fibre optique qui s’est fait des mains des entreprises chinoises constituées juste pour cette cause sans aucune expérience au préalable qui se faisait octroyer des contrats à coût de pots-de-vin remplissant ainsi le compte en banque du ministre sans scrupule ni état d’âme. Aussi il faut noter que dans un contexte de corruption généralisée qui part d’en haut, le pays ne s’est pas doté des vrais repères et exemples de justice pouvant dissuader des tels agissements donc le pire est encore à venir si rien n’est fait pour stopper la Kabilie en RDC.

freddy-mulongo-fibre-optique-2

La fibre optique en RDC a été très mal gérée au point ou techniquement il est plus question de refaire les installations complètement si nous voulons un jour prétendre a une connexion internet digne de la fibre optique, tandis que de l’autre nous apprenons que le Ministère en charge du dossier à l’époque en occurrence Mr. Kin Key Mulumba s’est serait acheter un manoir à Waterloo en Belgique dans un laps de temps coïncident à son passage en charge de ce projet. Tout porte à croire que la négligence du ministre à l’époque était en réalité motivée par d’autres intérêts notamment pécuniaires passant par des voies très peu recommandables pour ne pas nommément dire par la « Corruption » et les retro-commission qui sont des secrets de polichinelles concernant le mode de gestion des affaires de l’Etat par la Kabilie !

freddy-mulongo-fibre-optique-3

La fibre optique, le nouvel éléphant blanc en RDC

Dans un pays normalement constitué où l’Etat existe réellement Mr. Kin Key Mulumba ne se paierait pas le luxe de traduite les journalistes qui dénoncent différents détournements de l’argent public; mais serait traduit en justice pour enrichissement illicite et abus des biens sociaux de l’Etat. D’ailleurs le moment viendra ou ces manoirs achetés ici et là seront saisis et rétrocédés au trésor public Congolais simplement parce que ces voleurs auront tout le mal du monde à prouver comment ils les ont acquis !? Nous travaillons dans la récolte des preuves et suivons de près l’évolution des événements au pays avec des partenaires tels que « Public Eye » en Suisse et autres nous nous organiserons pour empêcher a ces usurpateurs de profiter pleinement des biens qui sont en réalité les fruits du pillage et du recèle des biens mal acquis. Qui pouvait imaginer qu’Obiang Ngema aller se séparer de ses appartements privés et voitures de luxe à Paris un jour !?

 

freddy-mulongo-khulubuse-zuma

Khulubuse Zuma, l'affairiste mafieux, neveu de Jacob Zuma, président sudafricain

6. Réveil FM International: Parlez-nous un peu de la magouille de l'exploitation du pétrole du Lac Albert dans un deal Jacob Zuma, son neveu Khulubuse Zuma et Alias Joseph Kabila ?

 

Christian Nyamabo Mpoyi: Le cas de l’exploitation du pétrole du lac Albert confiée à Fleurette groupe est un cas d’école classique des régimes kleptocratiques comme le cas aujourd’hui au Congo avec Kabila ainsi qu’en Afrique du Sud avec Jacob Zuma. Pour commencer notez que Fleurette Groupe est une succursale du géant minier Suisse « Glencore » associé au sulfureux Mr. Dan Gertler qui gère Fleurette Group sous la bannière de sa fondation Gertler Family Foundation (GFF) qui généreusement avait participé au financement de l’université Mapon sans trop entrer dans les détails la dessus!

freddy-mulongo-lac-albert

Pétrole du lac Albert : 3 milliards de barils de la RDC menacés! Alors que rien n’est fait côté congolais pour tirer les dividendes de cette « manne », l’Ouganda voisin vient de lancer les travaux de construction d’un pipe-line pour pomper unilatéralement cet or noir jusqu’en Tanzanie

Donc la RDC découvre le pétrole au Lac Albert plutôt que de faire en sorte que cette découverte contribue au bien être des Congolais Kabila décide de confier son exploitation à Dan Gertler qui s’associe à une autre société Sud Africaine cette fois-ci « CAPRIKAT LTD. » créée pour l’occasion par Jacob Zuma lui même tout en y plaçant sont neveu « KHULUBUSE » à sa tête ainsi Dan Gertler est supposé avoir apporter 75% des fonds nécessaires via sa société fictive « FOXWHELP LTD » et le neveu de Zuma lui le 25% restant via sa société CAPRIKAT LTD pour former ensemble FLEURETTE GROUPE j’avoue que jusque-là ça semble être un montage compliqué pour flouer le commun des mortels qui oserait aller essayer d’y voir clair !

freddy-mulongo-pillage-rdc

Ainsi le Fleurette Groupe constitué il ne reste qu’à lui attribué la licence d’exploitation pour le pétrole du Lac Albert, une petite visite officielle de Kabila en Afrique du Sud suffit pour que le contrat soit signé attribuant le pétrole Congolais à Fleurette Groupe qui a le droit de garder 85% du pétrole exploité pour son compte et seulement 15% pour l’état Congolais.

freddy-mulongo-kabila-zuma

Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale-Jacob Zuma

Ce qu’on ne dit pas ici est que l’état Congolais avec son 15% est le dindon de la farce puisque Zuma touche 25% via son neveu et le 40% restant revient à Kabila lui même qui se cache derrière son pare feu Dan Gertler !

 

freddy-mulongo-coltan-rdc

Jeune Congolais qui creuse du coltan !

7. Réveil FM International: Comprenez-vous que le Rwanda qui n'a pas le coltan dans son sous-sol soit le premier producteur de ce minerais sur le continent et puisse même avoir une bourse de coltan à Kigali ?

 

Christian Nyamabo Mpoyi: Le cas du Coltan est la sommation de plusieurs éléments mêlant des acteurs internationaux comme le couple Clinton et Tony Blair ainsi que des acteurs locaux comme Kagame et Kabila. C’est comme ça que le Rwanda se retrouve à la position du premier pays « exportateur » du Coltan au monde. J’insiste sur pays exportateur et non producteur parce que c’est la ou se situe la subtilité de cette mascarade !

freddy-mulongo-coltan-rdc-1

Le Coltan provient du Congo d’où il est produit « Exploité » passe par le Rwanda qui s’occupe de son exportation avec un plus value considérable en passant par la bourse de matière première propriété du gouvernement Rwandais en association avec une firme Anglaise propriété de Tony Blair qui joue le role d’expert et conseil sur les questions de politique sur les ressources naturelles au pays de Kagame.

freddy-mulongo-minerais-conflits-3

La responsabilité des généraux tantôt se disant Congolais tantôt Rwandais comme le général Akili Mundos, le général Abbas Kayonga (ancien chef du service anti pillage des ressources naturelles à l’Est du Congo) pèse pour beaucoup dans cette situation car sans le rôle que joue ces généraux; le Coltan Congolais ne se retrouverait pas au Rwanda ! Maintenant parlons de la responsabilité de Kabila lui même sensé être l’homme qui fait garantir par son action la non violation de notre territoire ainsi que de nos ressources cependant celui-ci reste complaisant face à cette situation qui laisse un goût de soupçon de complicité face aux ceux-là qui exploitent indûment le Congo.

freddy-mulongo-minerais-conflits-4-1

Je vais finir par le début de cette histoire qui n’a rien d’une accumulation des faits liés au hasard mais plutôt l’accomplissement d’un plan savamment imaginé par le couple Clinton alors à la maison blanche avec l’allié naturel des USA qui est l’Angleterre alors sous la direction de Tony Blair, ils ont permis et aider Kagame à créer cette situation de non État au Congo et ne se gêne pas a en tirer profit aujourd’hui notamment avec ce cas d’exploitation du Coltan.

 

freddy-mulongo-carburant

8. Réveil FM International: L'Angola pompe notre pétrole à Mwanda, la RDC ne dit rien. L'Angola a pris une partie de notre frontière à Kayemba dans la Bandundu, la RDC est aphone. L'Angola expulse 2000 Kasaïens par jour, la RDC est frileuse. Pourquoi cette attitude d'écrasement de la RDC face à l'Angola? A cause de sa puissance militaire dans la sous-région ?

Christian Nyamabo Mpoyi: A cause de sa puissance dans la sa globalité pourquoi je dis puissance globale parce qu’elle englobe la force de frappe militaire Angolaise mais pas seulement, aussi sa puissance économique, diplomatique (SADC) ceci associé aux multiples déficiences de leadership observables au Congo. Les États ne sont pas des organisations philanthropiques c’est comme on dit en Lingala « O Kweyi Batiki Yo ! » qui baisse son pantalon se fait entuber. La RDC est tombée trop bas et ses voisins en profite comme la nature a horreur du vide, le pétrole Congolais ne restera pas indéfiniment à Muanda sans que l’Angola l’exploite, bien que ceci est condamnable nous n’accepterons pas longtemps cette situation d’injustice de la part de l’Angola mais par contre nous en remettons l’entière responsabilité à ceux à la tête du pays trop occupés a gérer leurs propres affairés illicites en lieu et place de gérer la cité comme çà se fait ailleurs.

freddy-mulongo-etienne-tshitshi-1

9. Le corps d'Etienne Tshisekedi est toujours en Belgique. Qu'est-ce qui bloque pour le rapatriement de sa dépouille pour un enterrement avec honneur au pays de ses ancêtres ?

 

Christian Nyamabo Mpoyi: Le problème du rapatriement de la dépouille mortelle d’Etienne Tshisekedi en RDC est un cas complexe puisque ici nous parlons d’un homme d’abord membre de sa famille biologique et en suite comptée parmi les acteurs politiques majeurs de notre cher pays. J’estime que sa famille politique et biologique qui d’ailleurs pour ce cas précis représente les mêmes personnes à l’occurrence de son fils Felix Tshisekedi qui est en même temps fils biologique et fils politique d’Etienne Tshisekedi, donc je reviens sur ce que je considère comme faisant la complicité de ce dossier en y rajoutant l’autre partie dans cette affaire qui est le gouvernement (la Kabilie) il s’avère que ceux-ci sont de mauvaise foi et surtout ne sont pas du tout pressés de voir revenir la dépouille de Tshisekedi au Congo avec le lots des soucis que cela pourrait infliger au régime en place.

freddy-mulongo-joka-14

10. Réveil FM International: La révolution pardon de M'zée Laurent-Désiré Kabila a amplifié l'impunité. Les Dinosaures Mobutistes sont devenus des revanchards. Mués en Mammouths Joséphistes, ils pillent, volent et violent comme sous la dictature Mobutu. Au fait Alias Joseph Kabila =Mobutu. Comment vovez-vous le futur de Jo Ka ? Que va-t-il arrivé ? Que peut-il lui arriver ? Et les Dinosaures Mobuto-Joséphistes ?

Christian Nyamabo Mpoyi: Vous abordez la question de l’après Kabila en ainsi que son sort et sa cohorte, en effet je suis l’un de ceux la qui pensent fermement qu’il est temps de réfléchir mûrement sur cette question pour ne plus reproduire les erreurs du passé mais aussi d’éviter à la RDC de tomber dans la médiocrité présente.

Vous savez cher Mr. Mulongo on dit que toutes entreprises basées sur le mensonge fini toujours par s’écrouler je le dit en relation avec ce que vous appelez « la révolution pardon » qui ne fut rien d’autre qu’un tas de mensonge mal ficelé. Les dinosaures Mobutistes sont revenus aux affaires pour poursuivre leur entreprise d’enrichissement personnel grace à ladite révolution qui comme à Disney Land il leurs suffisaient de s’acquitter de la somme de $500.000 pour avoir son ticket estampillé « bon retour aux affaires signé par Mzee Kabila lui même ! » C’est ainsi que les plus récalcitrants d’entre eux comme Mr. Tambwe Mwamba, Mr. Mbunza Nyamwisi ainsi que Mr. Bemba Jean Pierre se retrouvèrent en opposition armée contre ce nouveau Chérif qui faisait payer le ticket trop cher à leurs avis.

Le revanche des Mobutistes !

Bref, une révolution il y en a eut effectivement le 17 Mai 1997 mais sans pardon puisque certains on dû payer le droit d’entrer et d’autres y on laisser leurs peaux comme le cas de 60% d’officiers FAZ tués à petit feu à Kitona et certains d’entre eux même empoisonnés ! « On ne fait pas du neuf avec du vieux » dit-on !

L’erreur qu’avait commis Mzée Laurent-Désiré Kabila par avidité de laisser revenir les Dinosaures est l’une des multiples causes de la situation de quasi permanente crise de moralité que le Congo connaît aujourd’hui puisqu’ayant favorisé un climat d’impunité généralisé avec le régime actuel qui tire déjà ces origines à l’époque dite de l’AFDL.

de serment de M'zée Laurent-Désiré Kabila

Ceci étant nous pensons qu’il est plus qu’important d’établir des points de repère pour un Congo nouveau basés sur les valeurs démocratiques et de justice; pour s’y faire nous devrons procéder par une vraie opération TABULA RASA pour que cette fois les écuries d’augias soient effectivement nettoyées de fond en comble dans ce pays! Comment y arriver sans ériger un modèle de justice équitable qui doit passer forcément par le jugement des actuels acteurs médiocres qui délibérément 21 ans durant ont choisis de se servir sur le dos du peuple Congolais avec une arrogance démesurée !

 

Nous sommes obligés de les juger très sévèrement pour qu’ils servent d’exemple pour les générations futures de notre pays. Cependant la lecture des événements passés et actuels en RDC démontre que les tares de la médiocrité ne se situe pas qu’au niveau de ceux au pouvoir aujourd’hui, ils s’y sont arrivés aussi à cause de la médiocrité de la plus part de ceux se disant opposants aujourd’hui !

J’en appelle à la même sévérité et vigilance de notre peuple pour obliger ceux d’entre nous aujourd’hui à l’opposition fonctionnant avec le même logiciel de médiocrité à prendre une retraite politique anticipée où soit forcée.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.