Belgique: Diaboliser Martin Fayulu, Président Elu et la Résistance Kongolaise!

Martin Fayulu est le Président Elu du peuple congolais. Pourquoi la Belgique veut-elle le diaboliser ? La diabolisation de Patrice Emery Lumumba, le Premier ministre congolais, par la presse belge, avait contribué à son assassinat. Les Congolais réfutent le troisième hold-up électoral: 2006, 2011 et 2018. Trop, c'est trop. Il y a risque que les Congolais ne puissent plus croire aux élections.

Mafia belge et médias mensonges veulent diaboliser Martin Fayulu et la Résistance congolaise !

Par Freddy Mulongo, jeudi 16 mai 2019  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-fayulusoldatdupeuple-62

Président ÉLU du peuple congolais: Martin Fayulu à Parsi. Photo Réveil FM InternationalMartin Fayulu est le Président Élu du peuple congolais. 62,8% de notre peuple a voté pour Martin Fayulu. Il est légitime et son combat pour la vérité des urnes est juste.

Martin Fayulu a étudié en France. Homme politique Congolais simple, intègre et sage, la rhétorique de sa pensée est du pays de Voltaire. Le Président Elu est au sommet de sa carrière politique. Il n'a pas besoin de faire des: "Alliance" ni "Mariage" avec qui que ce soit. Ce sont les Résistants-Patriotes Congolais de la diaspora congolaise qui le rejoignent. Les Congolais de l'étranger n'ont pas droit de vote. Les Africains de la diaspora votent pour leurs pays. Les Congolais sont les seuls africains qui ne votent jamais. La diaspora congolaise, qui ne croit pas aux "Élections boutiquées et grugées d'avance" se reconnait en Martin Fayulu, Président élu. C'est en Toute Liberté que chaque Congolais en âme et conscience soutient le Président Élu du peuple congolais. Le Patriarche Julien Ciakudia, le De Gaulle Congolais depuis Londres, ancien soutien international de l'Udps et parenté à la famille Tshisekedi, est précurseur dans le soutien publique de Martin Fayulu. Il n'est pas de Lamuka. Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, président d'Apareco-que l'on aime ou non, continue son combat dans la résistance congolaise.

freddy-mulongo-julienciakudia-xxx

Le patriarche Julien Ciakudia à Oslo. Photo Réveil FM International

freddy-mulongo-honorengbanda

Honoré Ngbanda, Président de l'Apareco

Le vendredi 10 mai 2019, une méga marche a été organisée par l'Aparaco, l'ECiDé et le Conseil National de la Résistance Congolaise (CNRC), pour la vérité des urnes avec dépôt de mémorandum à l'Union européenne. Marie-France Cros de la Libre Belgique sort du bois. Sans ambages, elle fustige la démarche de la diaspora congolaise avec un titre alambiqué, sorti tout droit dans un tiroir des services belges : " RDCongo: le parti de Martin Fayulu s'allie à celui d'Honoré Ngbanda" ! Pour affaiblir cette démarche citoyenne et pacifique, elle s'attaque à Ngbanda, le sulfureux qui avait ordonné le massacre des chrétiens à Kinshasa le 16 février 1992. Woauhh. Cela fait plus de 22 ans que le régime Mobutu a été balayé. Cela fait 22 ans qu'Honoré Ngbanda vit en exil, hors du pays. La majorité des dinosaures Mobutistes ont rejoint la mangeoire en devenant des Mammouths josephistes. Ce sont eux, qui ont porté le régime d'imposture, d'occupation et de prédation d'Alias Kabila durant 18 ans.

freddy-mulongo-mariefrancecros

Marie-France Cros de Libre Belgique

Pour assassiner, Patrice Emery Lumumba, le Premier ministre Congolais, la presse coloniale belge avait commencé par le "Diaboliser" qu'il était communiste. La presse néo-coloniale "La Libre Belgique" veut-elle abattre Martin Fayulu, le Président du peuple congolais ? La mafia belge veut-elle s'en prendre au patriote Fayulu, El Commandante au risque d'embraser le Congo ? Il est l'espoir de tout un peuple. Pourquoi, les Congolais de diverses horizons et tendances ne doivent pas se retrouver autour de sa lutte et son combat ? Pourquoi la devise belge "L'union fait la force" ne doit jamais s'appliquer aux Congolais ?

La Libre Belge et Marie-France Cros dans une démarche néo-colonialiste et esclavagiste de "Tintin au Congo" croient encore que le Congo est belge. Le journal belge a-t-il prit la peine de passer au peigne fin les 18 ans d'Alias Kabila, avec ses crimes de sang, crimes contre l'humanité, pillages des ressources...? Le 16 janvier 2001, n'est-ce pas Louis Michel, Ministre Belge des Affaires étrangères qui a annoncé, sur les antennes de RFI, la mort de M'zée Laurent-Désiré Kabila ? Lors de l'élection Louis Michel 2006, la mafia internationale n'a-t-elle pas placé Alias Kabila sur le trône du Congo, pour mieux piller ses richesses et ressources? Jean-Pierre Bemba avait gagné l'élection en 2006. La Belge avait fait le choix du taiseux Alias Kabila et Louis Michel, Commissaire européen, devint son lobbyiste. En 2011, Etienne Tshisekedi avait bel et bien gagné l'élection du 28 novembre. Mais Didier Reynders, Ministre Belge des Affaires étrangères, avait soutenu le hold-up électoral d'Alias Kabila contre le peuple congolais. Les intérêts de la Belgique passent avant notre peuple et ses aspirations. Dans une relation RDC-Belgique qui gagne réellement ?

Pourquoi le mépris des Belges néo-colonialistes à l'égard du peuple congolais ? Pourquoi Marie-France Cros ne peut pas comprendre que le peuple congolais a droit à la démocratie qui est universelle ? Pourquoi la Belgique qui est une royauté s'intéresse-t-elle tant à la RDC qui est une république ? Pourquoi des Belges doivent-ils s'obliger à penser à la place des Congolais ? Le génocidaire Léopold II, roi des Belges, qui entre 1885 et 1908, a orchestré un système d'exploitation, qui a fait des millions de morts au Congo et des "mains coupées", a laissé des séquelles dans le comportement de certains belges.

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, qui a vécu 30 ans en Belgique, a fait l'école buissonnière. La justice belge a confirmé que le diplôme qu'il avait introduit à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) était faux. Félix Tshilombo Pétain Bizimungu avec ses 16% a fait un deal avec Alias Kabila contre le peuple congolais. Il est devenu son pantin, clone, masque et bouclier. Tshilombo est l'incarnation de l'impunité au Congo.

La démarche de la vérité des urnes est le passage obligé pour l'instauration de la démocratie au Congo. Les Congolais réfutent le troisième hold-up électoral: 2006, 2011 et 2018. Trop, c'est trop. Il y a risque que les Congolais ne puissent plus croire aux élections. Or, qui dit élection, dit légitimité pour agir au nom du peuple. Une nomination électorale n'est pas une élection. Il est important que les Congolais soient unis.

Marie-France Cros fait diversion avec son article commandé par une main blanche, pour nous ramener à Honoré Ngbanda, qui a demandé pardon au peuple congolais dans une église parisienne, pour les méfaits du régime de Mobutu. Et il n'a jamais fui une convocation de justice.

La Belgique fomente ses coups-bas contre la Résistance Patriotique Congolaise. De quoi a-t-elle peur ? Marie-France Cros roule-t-elle pour les ennemis du Congo ? Les résistants congolais sont vigilants et veillent. Le peuple congolais d'abord !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.