Sommet de Goma: Pantin-marionnette, Tshilombo ne pèse pas dans les Grands Lacs !

Le 14 septembre, le sommet de Goma a été annulé pour cause de Covid-19. Et le 19 septembre, deux invités qui ont réfuté diplomatiquent Goma, les présidents Yoweri Museveni de l'Ouganda et Ndayishimiye du Burundi ont été reçus en Tanzanie par leur homologue Magafuli. Tshilombo payé de ses amitiés et accointances avec Paul Kagame, dictateur Rwandais et bourreau du peuple Congolais.

Sommet de Goma : Tshilombo ne pèse pas dans les Grands Lacs !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

20200920-075726

Étonnant de voir et constater que le sommet de Goma a été annulé, le 14 septembre, pour cause de Covid-19. Cinq jours après, les deux supposés participants au sommet, l'Ougandais Yoweri Museveni et le Burundais Ndayishimiye qui ont décliné l'invitation de Goma, ont été reçus par leur homologue Tanzanien Magufuli, le 19 septembre.

20200920-085445

Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. La diplomatie congolaise est-elle en lambeaux ? 

Les amitiés et accointances de Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba avec Paul Kagame, Hitler Noir et bourreau du peuple congolais font jaser dans les capitales africaines. Comment un président peut-il s'agglutiner avec le Terminator de son peuple qu'il est censé protéger et sécuriser ? 

20200920-075736

Les Grands Lacs est une région de perpétuels conflits armés. 

Victimes de l'infiltration et espionnage des Rwandais Kagamistes, le président Ougandais Yoweri Museveni rejette catégoriquement de s'asseoir à la même table avec le Rwandais Paul Kagame, fouteur des troubles dans les Grands Lacs. 

  1. 20200920-075747

Quant au successeur de Nkurunziza, le président Burundais Ndayishimiye réfute la main-mise des Grands Lacs par Kagame. L'Ouganda et Burundi savent que le sommet de Goma a été "Boutiqué" par le Rwanda. Et que Tshilombo n'est que le Toutou-marionnette de l'homme de Kigali. 

Le sommet de Goma s'est délocalisé un peu plus vers le sud en Tanzanie, pays respectable, respectueux et respecté depuis Mwalimu Nyerere. 

Les tribaux, tribalistes et tribalisés qui sont à la présidence usurpée de Tshilombo vont lui trouver des circonstances atténuantes. Comme quoi le ridicule ne tue pas à l'Udps. Et à la République des Bena Mpuka, Talibans, Tribale-Ethniques et Wewaïstes tout se justifie et se défend. Haro aux écervelés lobotomisés. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.