Prestation de serment des juges tribaux, Tshilombo dictateur des Bena Mpuka?

Soutenu par son agent de communication, Mike Hammer, ambassadeur des Etats-Unis en RDC, Tshilombo Monsieur 15% qui a volé le destin de tout un peuple est entrain de virer en dictateur. Après avoir fait crever des pneus de la Toyota de Martin Fayulu pour la marche d'intégrité territoriale contre Minembwe, le fils de Marthe Kasalu a réquisitionné le palais du peuple avec sa garde républicaine.

Prestation de serment des juges tribaux, Tshilombo dictateur des Bena Mpuka?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-fatshi-ntaba-tshilombo

Faut-il croire les Américains ? Les Etats-Unis, grande puissance et pays démocratique n'a jamais dénoncé le troisième hold-up électoral en RDC. Corneille Naanga , président de la CENI et Basengezi son vice-président , ont vu leurs comptes bloqués aux Etats-Unis, et après ? L'ambassadeur des Etats-Unis, Mike Hammer se comporte en agent de communication de Tshilombo. Ce qu'il fait au Congo, aucun ambassadeur Congolais ne peut le faire aux Etats-Unis. Tshilombo croit que les G. I Américains vont accepter de mourir au Congo pour son imposture et usurpation. Il se trompe lourdement.

freddy-mulongo-mike-hammer14
 Tshilombo est entrain de céder aux pressions de Mike Hammer: il faut créer une crise persistante pour dissoudre l'Assemblée nationale avant l’élection présidentielle de novembre. L'avenir politique de Tshilombo est-il lié aux élections présidentielles des Américains ? Pourquoi le forcing actuel ? Des crises politiques fabriquées chaque deux mois, des faux fuyants pour cacher l'incapacité à gérer. Hier, on nous a dit que la coalition était salvatrice. Aujourd'hui, on nous dit qu'elle est destructrice. Pourquoi Tshilombo veut-il un bras de fer avec ceux qui l'ont nommé et font de lui  un pantin-marionnette ?  On ne gère pas un pays par défi , Tshilombo risque de l'apprendre à ses dépends. Le fameux fils de Marthe Kasalu Jibikila, qui est allé nuitamment à Kingankati pour faire un odieux deal, pour bénéficier d'une nomination électorale, demeure un pantin-marionnette. Tshilombo a volé le destin de tout un peuple. Que cache son bras son bras, pour la nomination de ses juges Luba Kasaïens à la Cour Constitutionnelle, en violation flagrante de la Constitution? Cela prouve à dessein, que le Mabudicrate est entrain de devenir un dictateur en puissance.
freddy-mulongo-serment-1
freddy-mulongo-serment-2

Après avoir fait crever des pneus de la jeep Toyota de Martin Fyulu, président Elu, qui organisé une marche pour défendre  la souveraineté et l'intégrité nationale de la RDC, en s'opposant à Minembwe contre commune rurale, Tshilombo fait boucler le palais du peuple, siège du parlement, par sa garde prétorienne. Demain , il faut que ses juges à lui prêtent serment.   

Son comportement belliciste rappelle celui du défunt président Lisouba du Congo-Brazzaville qui espérait déloger Denis Sassou Nguesso à sa résidence de Mpila. Il y eut  les Ninja, les Cobra et les Zoulou dans la bataille à Brazzaville. On connait la suite. 

La grande erreur de Tshilombo est d'avoir trahi le peuple congolais avec son odieux et satanique. Il a accepté d'être celui qui chauffe le fauteuil présidentiel, qu'il assume. Il s'est enrichi au détriment du peuple. En deux, l'incapacitaire a montré ses limites.

Le peuple gagne quoi dans cette guerre des égos surdimensionner pour la nomination des juges tribaux ?  La prestation de serment de juges tribaux, tribalistes et tribalisés de la Cour Constitutionnelle ne profite en rien à  la population congolaise. Ce sont de juges de l'un à l'autre camp politique comme conséquence ils seront au service de leur obédience politique.

Aucun député de l'Udps n'a soulevé la question de Minemebwe. Pour la prestation de serment des juges tribaux, l'Udps veut prendre le peuple à témoin. Mais de quel peuple ? Les Udpsiens se servent du peuple, comme marche pied. Une fois à la mangeoire, ils interdissent au même peuple de critiquer. Des Mabumucrates sont parmi nous ! 

Le tweet de Jean-Claude Kasende de l'Asadho fait rigoler. Défenseur des droits de l'homme de pacotille, le voilà Vuvuzélateur de l'Udps: "#RDC: L'erreur de Mabunda et Thambwe Mwamba est d'avoir montré les biceps. Mainentant, on est en biceps contre biceps".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.