Mafieux, Miyibicrates et corrompus: C. Nangaa et les Basengezi doivent dégager !

Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanamb, fils Tshisekedi tu n'a jamais été élu par le peuple congolais. Tu es imposteur et usurpateur, autant que Corneille Nangaa, Norbert Basengezi et son fils Marcellin Basengezi ! Les trois Miyibicrates doivent être arrêter et traduit en justice. Annuler toutes les élections organisées par des mafieux, réfuter les résultats proclamés entachés de corruption.

Mafieux, Miyibicrates et corrompus: Corneille Nangaa et les Basengezi doivent dégager de la CENI!

Par Freddy Mulongo, vendredi 22 mars 2019  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-corneillenangaa-101

Corneille Nangaa, Monsieur 100 millions $, est un Moyibicrate

Vaniteux, orgueilleux et arrogant, Corneille Nangaa, Monsieur 100 millions $ américains volés à la CENI, se croit tout permis. La Commission Électorale Nationale Indépendante-CENI de la République démocratique du Congo doit être dissoute ! Corneille Nangaa, président de la CENI et deux sujets Rwandais infiltrés au sommet de la CENI par Azarias Ruberwa du RCD lors du gouvernement "1+4=0" "Partage équitable et équilibré entre criminels de guerre" , Norbert Basengezi vice-président Norbert Basengezi, et son fils, Marcellin Basengezi conseiller de la CENI, sont sanctionnés par le trésor américain pour corruption. A Réveil FM International, nous nous étions étonnés que Corneille Nangaa tonne sur les juges godillots de la fameuse Cour Constitutionnelle que la requête de Martin Fayulu sur le recomptage des voix bureau de vote par bureau de vote, circonscription par circonscription, n'était pas recevable ! Sans que des juges ne bronchent ! Les juges aux gants blancs de Majordome étaient déjà corrompus par la CENI ! Il faut nettoyer au Karcher la crasse politique corrompue et les prétendus acteurs de la société civile, corrompus eux aussi jusqu'à la moelle épinière.

freddy-mulongo-basengezi

Kingakati, l'autre Rwandais infiltré au sommet de la CENI: Norbert Basengezi

Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe qui a fait un odieux deal avec Alias Kabila contre le peuple congolais et le Congo, s'est fait nommer président par une CENI corrompue et confirmée par une Cour Constitutionnelle inféodée et aux ordres, n'est pas légitime. Il est imposteur et usurpateur et doit en tirer les conséquences immédiates. Félix Tshilombo doit démissionner. Il n'est pas le Président de la République démocratique du Congo. On ne bâtit pas un pays sur des mensonges !

Les griefs à charge des trios mafieux miyibicrates de la CENI, Corneille Nangaa, Norbert Basengezi et son fils Marcellin Mukoko Basengezi sont nombreux par les Etats-Unis:

Détournement des fonds opérationnels de la CENI;

Attribution des contrats et marchés à des sociétés écrans ;

Prise des mesures visant à repousser les élections;

Vente de l’essence destinée à l’alimentation des groupes électrogènes pour l’enregistrement au Kasaï,

Négociation des taux réduits et conservation de la différence par rapport au montant budgétisé afin de le répartir les excédents;

Gonflement de 100 millions USD $ les coûts du contrat de la machine à voter électronique dans le but d’utiliser les fonds excédentaires pour l’enrichissement personnel;

Perception des pots-de-vin et utilisation des coûts de campagne pour financer la campagne électorale du candidat de Kabila : Emmanuel Ramazani Shadary;

Approbation du retrait des fonds de fonctionnement de la CENI pour les postes budgétaires non autorisés destinés à un usage personnel par les employés du gouvernement de la RDC;

Fabrication des reçus pour couvrir les écarts des dépenses résultant de l’utilisation des fonds de la CENI à des fins personnelles;

Et versement des pots-de-vin aux juges de la Cour constitutionnelle afin de faire respecter la décision de la CENI et de retarder les élections de 2016 en RDC.

Corneille Nangaa a été nommé présidente de la CENI en novembre 2015, en remplacement de l'abbé Malu Malu décédé. Sous sa direction, les élections initialement prévues pour décembre 2016 ont été reportées à décembre 2018. Le Moyicrate-Mafieux a justifié ce report par le manque de financement et le retard dans l’inscription des électeurs.

Le Rwandais Norbert Basengezi Kitintima est vice-président de la CENI. Les USA indiquent qu’il a retiré et fourni au moins 80 000 dollars des fonds opérationnels de la CENI à son propre hôpital, qui fournissait des soins médicaux à tous les employés de la CENI. Il est aussi indexé par le pays de l’Oncle Sam comme l’un de ceux qui ont corrompu les enquêteurs convoqués pour mener un audit financier au sein de la CENI.

Marcellin Mukolo Basengezi quant à lui est conseiller à la CENI et fils du vice-président de cette institution. En sa qualité de chargé de l’attribution des contrats dans la centrale électorale, ce dernier a attribué des contrats à ses propres sociétés écrans à des fins lucratives, en contournant les procédures de passation des marchés publics.

Au regard de tous les faits susmentionnés, les États-Unis ont décidé de geler les avoirs de ces derniers sur le sol américain. Un mois auparavant, les 3 personnalités s’étaient déjà vus refuser l’entrée sur le sol américain.

Les trois Miyibicrates doivent être arrêter et traduit en justice. Annuler toutes les élections organisées par des mafieux, réfuter les résultats proclamés entachés de corruption. Dissoudre la Commission Électorale Nationale Indépendante devenue source d'enrichissement personnels et fabricant des résultats!

Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanamb, fils Tshisekedi tu n'a jamais été élu par le peuple congolais. Tu es imposteur et usurpateur, autant que Corneille Nangaa, Norbert Basengezi et son fils Marcellin Basengezi !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.