Diaspora: Candide Okeke, présidente ai, n'a plus droit d'accès au site de l'Apareco

Désormais l'Apareco a deux sites: www.info-apareco.com et www.apareco.fr ! Le premier site est gardé par des Vieux Schnocks avec des égos surdimensionnés et le second avec candide Okeke, présidente ai. Un mois seulement après la disparition d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, la Wengetisation de l'Apareco est déjà en marche. La résistance, c'est des actions, non des divisions.

Diaspora: Candide Okeke, présidente ai, n'a plus droit d'accès au site de l'Apareco

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-candide-okeke

Incroyable mais vrai, Candide Okeke, présidente ai, n'a plus accès au site de l'Apareco ! Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba a laissé un seul Apareco.  Désormais l'Apareco a deux sites: www.info-apareco.com et www. apareco.fr Le premier site est  gardé par des Vieux Schnocks  avec des égos surdimensionnés, avec tous les archives et le second avec candide Okeke, présidente ai, un palliatif pour garder la visibilité et continuer à communiquer. Un mois seulement après la disparition d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, la Wengetisation de l'Apareco est déjà en marche. 

freddy-mulongo-apareco-x

Peaux de vaches et peaux de bananes émaillent déjà la présidence intérimaire de Candide Okeke à l'Apareco. Il y a une grande différence entre un parti politique et un mouvement de résistance. C'est incompréhensible ! C'est la révélation, du côté sombre, de l'Apareco, un "panier de crabes" où des Ngbandistes  passent leur temps à comploter les uns contre les autres et à se faire des méchancetés gratuites. Alors que le Congo se meurt ! Et la libération, une Arlésienne dont tout le monde en parle, sans actions concrètes.  Pour certains membres, Candide Okeke  est "le clou qui dépasse appelle le marteau" !

La "cinquième colonne" de l'Apareco est-elle une chimère ? Aucune action dans 20 ans. Au lieu de s'unir pour demeurer une force, on se tire entre les pattes. Si Honoré Ngbanda pouvait voir son Apareco, après lui, quelle honte et tristesse ? La résistance, c'est des actions. Des blablateurs, bluffeurs, fabulateurs...prennent en otage l'Apareco et oublient la mission première  de la résistance.  

Il y a presque deux semaine, elle a été interviewée sur RFI et qu'elle a dénoncé le régime de Paul Kagamé, Candide Okeke a été surprise que son interview ne puisse pas s'afficher sur le site de l'Apareco. Des vieux Schnocks savonnent sa planche.  L'Apareco, un mouvement de résistance, qui a pour  vocation à œuvrer   pour  la libération du pays dont les membres se battent pour des postes.

Batailler pour des postes est une mesquinerie. En quoi la résistance est différente du régime de Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais ? Dans aucune résistance au monde, on se bat pour des postes. De 2005 à aujourd'hui, l'Apareco n'a jamais eu un congrès. Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba a fonctionné avec l'Apareco sans congrès. Candide Okeke, une fois présidente ai, le congrès est brandi comme un chiffon rouge.  "Selon l’article 9 alinéa 2 des statuts de l’Apareco  concernant la succession éventuelle du  Président National  en  cas d’indisponibilité, il n’y a pas d’intérim moins encore de congrès. Il est clair que, c’est le 1er Vice-Président qui remplace, automatiquement le Président National en cas d’absence  ou d’empêchement". 

La démocratie va de pair avec des élections pour avoir des dirigeants légitimes. Mais est-ce qu'un mouvement de résistance est un parti politique d'opposition ? Les résistants-patriotes-libérateurs ont-ils vraiment des personnalités qui se croient déjà arriver ?  En 20 ans de résistance, il y a eu des manifestations, sit-in, mémos...mais aucune action contre l'occupation et des occupants de la RDC.  Seules les actions vont parler de la résistance, pas la bataille de poulailler.  Le "Bo Ngai" commence à prendre le dessus sur les vrais valeurs de la résistance. Le temps n'est-il pas venu de reformater le combat, avec des hommes et femmes vrais et véridiques, dans leur engagement patriotique ?  Est-ce que le plus important n'est-il pas la libération du Congo ? 

Si la course au pouvoir devient un leitmotiv dans la résistance congolaise comme dans un parti politique, le Congo ne sera jamais libéré ! 

Si dans la résistance congolaise, fourberies et roublardises sont pareilles, que dans la République Wewacratiques de Tshilombo, qui nous rassure demain, que certains résistants ne risquent-ils pas de comporter comme Tshilombo ? Traîtrise, gabegie, tribalisme, népotisme, silence sur nos morts, vols organisés, pillages des ressources, esclavage, ambassadeur plénipotentiaire de l'occupation, misère...  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.