Monsieur Mabundicrate Félix Tshilombo, il n'y a pas des terroristes au Congo !

La République démocratique du Congo est un pays agressé et victime de l'occupation Ougando-Burundo-Rwandaise. La raison ? Le pillage de ses ressources. Fieffé menteur, roublard et fourbe, Félix Bizimungu Tshilombo, petit président Quado, nommé et Mbeya Mbeya pour s'attirer la sympathie dans son vol électoral, invente la lutte contre le terrorisme au 39ème sommet de la SADC.

Monsieur Mabundicrate Félix Bizimungu Tshilombo, il n'y a pas des terroristes au Congo !

Par Freddy Mulongo, vendredi 23 août 2019  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-257

La vassalisation de Félix Pétain Bizimungu Tshilombo par Paul Kagame, le dictateur, autocrate, pillard et receleur des ressources de la République démocratique du Congo, est un comble. Monsieur 15 %, petit président Quado et nommé, Mata Mata, Bouddha, Mabundicrate, Félix Pétain Bizimungu Tshilombo commence à emprunter le langage sécurocrate de son parrain et ogre de Kigali, pour justifier la dérive autoritaire. Sans légitimité, le petit président Mbeya-Mbeya Tshilombo, qui est garçon de course et ambassadeur de l'occupation Ougando-Rwandaise, voudrait se légitimer avec cette histoire alambiquée de lutte contre le terrorisme. Monsieur l'imposteur-usurpateur Félix Pétain Bizimungungu Tshilombo, il n'y a pas des terroristes au Congo.

Les Maï-Maï sont des patriotes Congolais, ils se battent contre l'occupation de fameux occupants Ougando-Burundo-Rwandais. Ils sont légitimes. Pour mieux piller les ressources de la République démocratique du Congo, l'Ougandais Yoweri Museveni et le Rwandais Paul Kagamé, deux monstres soutenus par des mafieux lobbyistes anglo-saxons, créent des guerres d'invasion au Congo, pour justifier le pillages et recels des ressources de la RDC. Yoweri Museveni et PaulKagamé sont des nouveaux Conquistadors, à la peau noire. Les Laurent Nkundabatwaré, Jules Mutebusi, Bosco Ntangana, CNDP, M23 sont des rebelles et mouvements de rébellion, fabriquées de toutes pièces au Congo, pour justifier les pillage de ressources.

Avec son cerveau de moineau, le Grand Voleur du destin du peuple, a minimisé le fait que 7 mois se sont déroulés sans gouvernement. Pour ce cancre écervelé, ce n'es pas grave. Après le deal pour sa nomination électorale, il fallait que FCC et CACH prennent le temps de se connaître.

Allié de Paul Kagmé et Yoweri Museveni, deux bourreaux sanguinaires du peuple congolais, Félix Pétain Bizimungu tshilombo, pince sans rire, a proposé la mise en place d’une « coalition régionale contre le terrorisme », au 39 ème sommet de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), qui s’est ouvert, le samedi dernier, 17 août 2019, à Dar es-Salaam en Tanzanie. « Je voudrais ici solliciter, en vertu de la Charte de notre Organisation, votre solidarité envers mon pays et son peuple, pour qu’à l’issue de cette session, nous puissions, à l’instar de la Brigade Spéciale qui opère sous le commandement de la MONUSCO et qui avait mis en déroute le Mouvement M23, prendre la ferme résolution de renforcer les Forces Armées de la République Démocratique du Congo, d’en finir définitivement avec tous ces mouvements qui sèment la mort et la désolation au sein de nos populations. Je propose de créer, à l’image de la coalition mondiale contre le terrorisme, une coalition régionale pour éradiquer ce fléau », a-t-il plaidé.

 Yoweri Museveni et Paul Kagamé sont ceux qui ont crée des problèmes au Congo. Doit-on trouver des solutions auprès d'eux ? Malgré ses 160 conseiller tribaux de Bena Mpuka, Félix Pétain Bizimungu Tshilombo patauge et son imposture est de plus en plus criante. L'incapacitaire est aux abois, ses discours sont tarabiscotés et sa vision est invisible. Même les Etats-Unis, qui avaient tenté de fermer son ambassade à Kinshasa, avant l'élection présidentielle de décembre 2018, ont ré-ouvert leur ambassade, sans ambages. Il n'y a pas des terroristes au Congo. Fieffié menteur, fourbe et roublard, Félix Pétain Bizimungu Tshilombo doit chercher autre chose. Voler l'élection à tout un peuple est une lourde irresponsabilité. Il ne suffit d'être joufflu pour croire que l'on va fabriquer des ennemis imaginaires.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.