RDC: Syndrome des Bena Mpuka,"Faux pardon bidonné" de Félix Tshilombo !

Un "Pardon" ne se décrète pas. Il y a plusieurs étapes pour y arriver. Avec son pardon bidon, Félix Tshilombo courrouce encore davantage le peuple congolais.

RDC: Syndrome des Bena Mpuka,"Faux pardon bidonné" de Félix Tshilombo !

Par Freddy Mulongo, lundi 24 juin 2019  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-315

Usage de faux, de la prière de pardon d'u sénateur Américain Joe Wright au stade des Martyrs à Kinshasa. Etienne Tshisekedi wa Mulumba "Mula Nkuasa" se retourne tous les jours dans sa tombe à Bruxelles, suite aux bévues, magouilles et faussetés de l'enfant qu'il n'a jamais voulu qu'il porte son nom "Tshisekedi","Muana Ya Libabe" ! L'enfant de Marthe Kasalu Jibikila Tshisekedi est l'incarnation de la calamité en République démocratique du Congo.

Faussaire patenté, Angwalima, Fakwa, Ballados, Félix Tshilombo a cru bon d'enfariner encore une fois de plus le peuple congolais,avec un pardon bidon. comme l' l'a si bien signifié notre confrère Roger Bongos,il y a plusieurs étapes au pardon:

1. La reconnaissance du tord causé à autrui.

2. Une contrition intérieure qui s'accompagne des remords profonds.

3. Aller vers la personne offensée, parler avec elle et lui demander pardon.

4. Restituer comme Zachée les biens volés, et s'engager à ne plus recommencer les mêmes fautes et erreurs.

#Voleur du destin de tout un peuple,#Voleur des rêves, #Voleur des voix, #Voleurs d'espoirs du peuple congolais,Félix  Tshilombo doit demander "Pardon" aux Congolais et la diaspora congolaise,pour son putsch électoral. Le peuple a congolais a bravé la pluie et le soleil, le 30 décembre dernier. Le peuple a voté le changement et le "dégagisme" du régime d'imposture et d'occupation d'Alias Kabila. Et lui Arsène Lupin, Félix Tshilombo est allé en catimini négocier et il a fait un deal odieux avec Alias Kabila, pour sa #NOMINATION ÉLECTORALE. Tshilombo a volé et contourner les voix du peuple congolais.

C'est folklorique sa démarche du "Pardon" avec quelques églisettes du sommeil au stade des Martyrs de Kinshasa. S'il veut demander "Pardon" pour son vol du destin du peuple qu'il le fasse de manière solennelle. Dans l'enceinte du palais de la Nation ou de la cité de l'Union africaine. Le drapeau de la RDC bien visible. Son allocution audible et intelligible: "Moi, Félix Tshilombo, je suis un faussaire. Je vous ai menti. J'ai volé l'élection du 30 décembre dernier, par mon deal avec mon prédécesseur. J'ai volé votre élection. Le vrai gagnant est Martin Fayulu. Par ma cupidité et ambition démesurée, j'ai volé l'élection présidentielle du 30 décembre dernier. Je me rends de plus en plus compte de la détresse et désastre que j'ai causé à mon pays. Je suis la cause de la cause de cette situation. Je demande pardon à chaque Congolais et à la diaspora. Je démissionne illico presto de ma présidence usurpée. Et je remets mon sort au souverain primaire, que vous êtes. Vive la République! Vive la RDC" !

Félix Tshilombo n'a pas à demander pardon avec un texte d'un sénateur Américain Joe Wright. Il doit demander pardon avec ses propres mots. Pas plagier le sénateur Américain. Voici sa demande de pardon: "Je confesse mes péchés, ceux de mon peuple et ceux commis par les autres sur le sol de mon pays.Pardonne nous d d'avoir donné ta place aux Hommes, en les adorant comme des dieux. Pardonne nous pour le culte de la personnalité ancrée dans toutes les couches de notre société. Aux noms de toutes les autorités, anciennes comme présentes,je te demande pardon pour le sang des des innocents qui a été versé intentionnellement ou par simple erreurs" !

Primo: A qui s'adresse le pardon de Tshilombo à Dieu le père, fils et Saint- Esprit ? A la trinité ou à quelqu'un d'autre ? A aucun moment dans son pardon , il n'indique le destinataire !

Secundo: Dans le Nouveau Testament, c'est Jésus-Christ qui a versé son sang pour le salut du monde. Le salut est individuel, il n'est plus collectif comme dans l'Ancien Testament où l'on parle beaucoup plus du peuple d'Israël. Félix Tshilombo est un embrouilleur de la Primacuria. Il agit en non en un non appris et non instruit. Il est un véritable Pharisien de temps moderne.De quel droit peut-il demander pardon au nom du peuple congolais ? Un #Voleur patenté qui se prend pour je ne sais pas qui. Dans les Évangiles et Épîtres du Nouveau testament, il y a un "Christocentrisme" réel.Jésus-Christ est le Dieu fait homme. Il est la lumière du monde, la porte du salut et du Royaume. Ignorer cela et commencer à divaguer comme le fait Tshilombo est déjà un signe d'inconscience et d’envoûtement !

Tertio: Le peuple congolais n'a rien demander à l'Inconscient National, traître et Collabo. Avec plus de 12 millions de morts Congolais, Félix Tshilombo a le toupet de déclarer : "Je demande pardon pour le sang des innocents qui a été versé intentionnellement ou par simple erreurs" ! N'est-ce pas la même phrase que Tshilombo avait écrit dans le livre d'or du mémorial rwandais à Kigali ? Les Congolais sont morts par "Effets collatéraux", c'est-à-dire par erreurs!

Quarto: Comment Félix Tshilombo Pétain Bizimungu Tshilombo ose-t-il demander pardon pour les autorités présentes ? Alors que cela fait 6 mois que la RDC n'a pas de gouvernement. Il dirige la RDC comme un monarque avec son directeur de cabinet Vital Kamerhéon. L'Alliance FCC-Cach est une continuité dans le non changement.

Félix Tshilombo se moque du peuple congolais.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.