Crises enchevêtrées: Tshilombo tend la main, et ses Bena Mpuka,Talibans?

Arrogants, orgueilleux et auto-suffisants pour défendre son illégitimité, ses deals et ses décisions alambiquées, Tshilombo a une armée des écervelés, fanatiques lobotomisés qui écument les réseaux sociaux et injurient tous ceux qui critiques, l'incapacitaire qui a volé le destin du peuple congolais pour bénéficier d'une nomination électorale avec ses 15%. Et les méchants Bena Mpuka et Talibans ?

Crises enchevêtrées: Tshilombo tend la main, et ses Bena Mpuka,Talibans?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-1267

"Un traître est plus dangereux qu'un fou." citation de Jules-Paul Tardivel (Écrivain et journaliste canadien) dans son livre: "Pour la Patrie".  Le peuple congolais est allé aux élections, Tshilombo qui n'a comme bagage, le nom Tshisekedi qu'il n'avait pas mais à tout fait pour récupérer depuis le décès d'Etienne Tshisekedi, le Sphinx de Limeté, est allé à Kingakati nuitamment faire un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale avec ses 15%. Tshilombo n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. La question est sous toutes les lèvres: Qui va croire les promesses farfelues d’un pseudo- président bénéficiaire d'une   qui a violé tous les accords signés en deux ans : Genève, Nairobi, l’accord avec le FCC ? "Maintenant qu'il est coincé, "Tshilombo l'enfarineur" cherche des béquilles, mais qui pourrait faire confiance à un individu versatile qui a piétiné la volonté de tout un peuple: 80 millions de congolais. Il ne respecte ni sa parole ni sa signature. La trahison est inscrite dans son ADN" tweet notre compatriote Berry Muekatone, le meilleur de la twittosphère sur la RDC. Il y a une constante chez Tshilombo, briser les accords dans lesquels il est impliqué d’une façon unilatérale. Face à un dribbleur patenté,  le mot "Sacrée" dans une "Union" n’est pas une garantie.  Etienne Tshisekedi "Mula Nkuasa" avait déjà été président de l'Union Sacrée  de l'opposition radical (USOR)  à Mobutu Sese Seko en 1991, pour quel résultat ? Zéro ! Libungutulu !

freddy-mulongo-usor-2
freddy-mulongo-usor-1

Cette plate-forme  regroupant toutes les forces politiques se réclament de l'opposition et dont le protocole d'accord fut signé le 17 juin 1991 par l'UDPS, l'UFERI et le PDSC, l'union sacré de l'opposition se fixé entre autres objectifs : a). le combat pour la tenue d'une conférence nationale véritablement souveraine ; b). Les atermoiements du pouvoir ; c). les tractations des partis en présence ; d). la  mise en cause des partis politiques venus à la rescousse de l'opinion publique.

freddy-mulongo-usor-4
freddy-mulongo-usor
Ce qui contraigne Mobutu à la signature des ordonnances 91-020 et 091-21 reconnaissant les principes de l'immunité et de la souveraineté de CNS. Cette conférence nationale reconnue souveraine, convoquée pour le 13 juillet 1991 ne sera finalement ouverte officiellement que le 7 Août 1991 sous la présidence de Mulumba Lukoji alors Premier ministre. Curieusement, alors que les leaders de l'Union sacrée de l'opposition avaient décidé de former le gouvernement, mais seulement celui qui sera issu de la Conférence Nationales Souveraine, l'opinion tant nationale qu'internationale fut surprise de suivre le 22 juillet 1991 par voies des ondes, le Maréchal Mobutu proclama la nomination d'Etienne Tshisekedi au poste de Premier ministre. Etc...

Mobutu était un fils du pays, il laissait faire. Ceux qui l'insultaient sur les ondes, ce sont les mêmes qui allaient récuprérer des cartons de billets verts chez lui. Etienne Tshisekedi étant un habitué. 

Le problème aujourd'hui est que Tshilombo est démasque par tous les Congolais. L'individu ne respecte ni sa parole ni sa signature. Et il a en face de lui, Alias Kabila et les FCC qui sont déterminés. Par quelle magie et mécanisme, Tshilombo peut-il dissoudre l'Assemblée nationale et le Sénat, sans marcher sur la Constitution ? Si Tshilombo argue que les parlementaires FCC ont été nommés, par quelle magie, lui qui n'a obtenu que 15% a été proclamé président de la RDC? 

 

Seul un idiot peut faire confiance à Tshilombo. Malheureusement la classe politique congolaise est pourrie, mangériste, mangecrate mais surtout toxique. Les quémandeurs d'emploi vont se saisir de la main de l'enfarineur Tshilombo, ignorant les vrais enjeux de son deal avec Alias Kabila. 

Malheur aux politicailleurs ventriotes  et à tous ceux qui iront faire une "Union sacrée" avec un individu qui n'a jamais respecté ni sa PAROLE ni sa SIGNATURE. Un opportuniste infantin qui n'a jamais rien réussi mais se croyait plus malin que tout le monde en allant faire du DIABLE son allié.

Tshilombo dans son second discours prononcé remanié, le premier étant trop incendiaire, a déclaré qu'il va consulter les acteurs politiques. Il va consulter ? Qui ? La bonne blague ! Tshilombo depuis sa candidature alambiquée, après ses rencontres avec les FCC à Ibiza, Venise, Paris, Bruxelles et Kinshasa. Dauphin d'Alias Kabila, Tshilombo a envahi les réseaux sociaux avec ses Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes et Wewaïstes pour injurier et insulter tous les Congolais qui s'opposent aux fourberies, roublardises et dribbles de l'Enfarineur Tshilombo: Après avoir insulté ses propres compatriotes des : "Combantaba, Ba Ndoki, Ba Nyangalaka et ses fanatiques nous traitent constamment des Jaloux, Aigris, Tribalistes, Haineux, etc. "Cette crapule ne respecte pas sa parole. Akosilisa yango !"

Tshilombo fait perdre du temps aux Congolais avec son hold-up électoral ! Hier, l'enfarineur avait proclamé  que son deal avec Alias Joseph Kabila  était motivé par le soucis de maintenir la Paix ! Aujourd'hui, il cherche de nouveaux alliés qui seront bien idiots de faire confiance à ce traître ! Le faussaire est enivré par le pouvoir qui lui a été donné par Alias Kabila , par un deal, enfarinant le peuple congolais.  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.