A Souillac dans le Lot: Emmanuel Macron parle ruralité et de la France conquérante !

Par Freddy Mulongo, samedi 25 février 2017 Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-macron-souillac

La dynamique est chez Emmanuel Macron, le président d'En Marche la France ! 200.000 à Souillac dans le Lot ! C'est à son arrivée qu'Emmanuel Macron a annoncé que le mouvement En Marche venait de franchir le cap des 200.000 adhérents. Dont enfiron 500 aficionados étaient présents au Palais des Congrès à Souillac.

Après Bayrou et l'écologiste Rugy, des poids lourds de lapolitique française pourraient rejoindre le candidat Macron. Deux ministres PS ne cachent pas leur sympathie pour leur ancien collègue: Ségolène Royal, ministre de l'écologie et Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. On parle aussi du "Vert" le plus populaire de France, Nicolas Hulot, et du "retraité chiraquien" Dominique de Villepin.

Emmanuel Macron a tendu la main aux ruraux: 80% de ménages n'auront plus à payer la taxe d'habitation; aux collectivités (stabilité des dotations), aux élus de cette "ruralité conquérante qui révalorise le territoire", à la filière du tourisme, à l'agriculture, aux smicards, aux entreprises...

A écouter EmmanuelMacron, ily en aura pour tout le monde dans un "nouveau modèle de croissance" où le président d'En Marche prévoit "60 milliards d'économies" et "50 milliards d'investissements"-sur cinq ans.

Emmanuel Macron n'a pas oublié ses rivaux: La France conquérante doit révaloriser le travail, pas le RSA qui est déjà un revenu universel dont personne n'est content d'en vivre. Benoît Hamon en prend pour sa grade puisqu'il "accepte la défaite du travail" avec son revenu universel. "En 2007, François Fillon avait déclaré que la France est en faillite (...) François Fillon a creusé le déficit de la France de 600 milliards en 5 ans ! (...) il n'avait rien fait pas la redresser doit-on continuer à faire confiance à ceux qui ont contribuer à affaisser la France ? ". " On vit une drôle de campagne, où une candidaterefuse de répondre à la justice de son pays; un autre estimeque lajustice est partiale lorsqu'elle fait son travail".

Emmanuel Macron réfute qu'avec lui, c'est du Hollandisme bis !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Bien entendu, les gens ne vont retenir que sa proposition pour la taxe d'habitation...à savoir ne plus la payer.

Mais ils vont en oublier d'autres...comme la diminution des dépenses de santé ( et pourquoi pas une privatisation de la Sécu par exemple et des hôpitaux, pour une santé à 2 ou 3 vitesses ), la diminution des fonctionnaires ( dans l'enseignement, la santé, etc...) et la diminution des dépenses territoriales ( donc un budget de fonctionnement des villes en baisse qui touche tout le monde ),  LA DIMINUTION DES IMPOTS SUR LES BENEFICES DES GRANDES ENTREPRISES OU MULTINATIONALES ( un bon moyen de faire un cadeau supplémentaire aux actionnaires mais en contrepartie une diminution des recettes et donc le peuple paiera l'addition par une hausse d'impôt ).

Et puis aussi une diminution des droits des chômeurs, tant qu'à faire !

C'est de l'ultralibéralisme et le pire est de constater que les Sogène Royale et autres du PS rejoignent  Macron. Le PS français est mort...

En Suisse, en février 2017, le peuple a voté contre cette diminution des impôts sur les bénéfices des grandes entreprises ou multinationales. Le PS suisse s'est battu pour cela.