RDC: Les Carabiniers Italiens déjà à l'Est du Congo où sévissent 122 groupes armés!

La communauté internationale, qui s’était habituée malheureusement à regarder ailleurs quand les victimes étaient seulement congolaises, est aujourd’hui confrontée à la triste réalité que vivent quotidiennement les habitants endeuillés du Nord-Kivu. Il n’est certes pas question de hiérarchiser les morts. Il faut mettre hors d’état de nuire tous les groupes armés qui sèment la mort.

RDC: Les Carabiniers Italiens déjà à l'Est du Congo où sévissent 122 groupes armés!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-luca-attanasio-19

Tshilombo a une patate chaude entre les doigts. La foudre italienne sera foudroyante. Des télévisions, radios et médias occidentaux de Washington, Paris, Bruxelles, Rome... qui étaient complaisants et silencieux sur son hold-up électoral commencent à dire clairement et ouvertement  que c'est Martin Fayulu (62,8%) qui avaient gagné l'élection présidentielle du 30 novembre 2018. La présidence tournante de l'Union africaine n'est pas une mérite pour Tshilombo, elle revient de droit à la République démocratique du Congo, qui l'avait présidé en 1967 avec le Général Mobutu, 54 ans après Tshilombo a pris le bâton de commandement... sans passation de pouvoir avec son prédécesseur le Sud-Africain Cyril Ramaphosa, dans une salle vide sans aucun chef d'Etat africain, ni même la présidente Ethiopienne Sahle-Work Zewde dont le pays abrite le siège de l'UA. Le 6 février 2021, Tshilombo devait se remettre en question et la RDC devrait suspendre sa participation à l'Union africaine. Comment Tshilombo peut-il diriger l'Union africaine s'il a été boudé le jour de passation de pouvoir ? Comment peut-il diriger l'Union africaine en tant qu'un non-élu et illégitime dans son propre pays ?Comment peut-il espérer d'être entendu que l'Est du Congo est infesté par 122 groupes armés qui sèment la mort tous les jours parmi les populations civiles, et Tshillombo est silencieux comme une carpe. Pas des messages de condoléances aux familles, pas de drapeau en berne en signe de deuil, il s'est fait ami-ami avec Paul Kagamé, alors que la soldatesque rwndaise commet des crimes de sang, crimes de guerre, crimes contre l'humanité sur le sol congolais...Comment Tshilombo peut- il être un président de l'Union africain alors qu'il a décidé que le rwanda doit dominer sur le Grand Congo ? Le panafricanisme des pères fondateurs de l'organisation de l'unité africaine (OUA) ancêtre de l'Union africaine, n'a jamais été une domination d'un pays africain sur un autre. Tshilombo est pantin-marionnette et garçon de course de Paul Kagamé. Le rwanda est devenu le premier producteur du Coltan, un minerai qui ne figure pas dans son sous-sol. 

Sur le plan interne, avec ses 15%, son deal avec avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale et être le pantin-marionnette de Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais, pilleur et receleur des ressources congolaises, cela ne passe toujours. Le peuple d'abord slogan de l'Udps devient le ventre d'abord. Les Udpsiens au pouvoir sont pires que les apprentis sorciers qui n'ont jamais dirigé. Gabegie financières,  détournements de fonds, corrompus corrupteurs, enrichissements illicites, arrestations arbitraires, jugements en flagrances...odieux culte de personnalité d'un imposteur-usurpateur, Tshilombo qui a ses miliciens Bena Mpuka, Talibans, tribalo-Ethniques et Wewa, qui inondent les réseaux sociaux par des injures, insultes et menaces des compatriotes qui osent critiquer l'incapacitaire de Kabeya Kamuanga. "Bokomesana", "Ba Jaloux", "Ba Haineux", "Pouvoir Ya Biso Baluba", "Tshilombo Azali Président Ti Mukolo Yésu Akozonga" tous ces slogans divisionnistes fissurent l'unité nationale. 

Le social des Congolais est le cadet de souci de Tshilombo. Les Congolais n'ont rien. Pas d'eau potable, pas d'électricité

Tshilombo s'est entouré des amateurs checkuleurs. Il a instauré le tribalisme et le népotisme. En deux ans, la justice congolaise est inféodée par des juges tribaux, tribalistes et tribalisés. Tshilombo s'est acheté une majoritaire parlementaire en corrompant les 500 députés de l'Assemblée nationale avec 1500$ par député. Mieux le président du bureau d'âge, Mboso Nkodia, à 78 ans, pour remplacer l'équipe Mabunda, a été candidat unique du perchoir. Chaque membre du bureau élu n'a pas eu de challenger. Etre juge et partie puis candidat unique, n'est-ce pas le comble dans une démocratie made in Tshilombo ? Mboso Nkodia est un dinosaure Mobutiste, qui a été Mammouth Joséphiste avec Alias Kabila et le voilà Tyrannosaure avec Tshilombo, e nouveau président de la chambre basse est le doyen des élus nationaux.  Les Congolais veulent toujours un changement, mais Tshilombo et ses tribaux de conseillers font du débauchage des barons et apparatchiks du régime Alias Kabila. L'amateurisme doté d'une arrogance notoire vont à leur perte.

 Voici l'itinéraire de  l'ambassadeur italien Luca Attanasio :
Jeudi 18 - vendredi 19 Minova
Samedi 20 Bukavu via Kalehe
Dimanche 21 Goma par bateau Ihussi
Lundi 22 Goma-Kiwanja.
Alors, conclusion, si les autorités nationales et provinciales l'ignoraient : il n'y a plus d'autorité au Congo

Arrivé en 2017 à Kinshasa, l’ambassadeur d’Italie en République démocratique du Congo, Luca Attanasio, est décrit comme un diplomate empathique. Sa disparition tragique est comme un défi lancé par ses assassins , à la République démocratique du Congo, qui n'a jamais pris la peine de protéger ses citoyens et les étrangers qui y résident. Tshilombo s'il est réellement président de l'Union africaine devra tout mettre en œuvre pour que son mandat soit celui de la pacification définitive de la partie orientale du Congo.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.