RDC: 7 mois après sa NOMINATION ÉLECTORALE, Tshilombo a un gouvernement !

Après 7 mois de gabegie, 7 mois mois après sa fameuse Nomination Électorale, l'imposteur et usurpateur Félix Tshilombo a enfin son gouvernement. Un exécutif de bric et de broc, un attelage brinquebalant rempli des figurants, un amas de compromissions, de ministres inutiles. La pérennisation du système kabiliste avec les inamovibles et la consécration du replâtrage politique.

RDC: 7 mois après sa NOMINATION ÉLECTORALE et gabegie, Félix Pétain Bizimungu Tshilombo a un gouvernement !

Par Freddy Mulongo, lundi 26 août 2019 Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-335

RDC: 7 mois après sa NOMINATION ÉLECTORALE, Félix Pétain Bizimungu Tshilombo a un gouvernement !

5 remarques rapides :

1. Angwalima, Fakwa, Bouddha, Mabundicrate, voleur de destin de tout un peuple, Félix Pétain Bizimungu Tshilombo a été nommé à 3h du matin, comme président Quado. Depuis toutes les nominations se font nuitamment le levé du jour. Il faut briser ce cycle satanique qu'impose au pays des imposteurs, usurpateurs et nécromanciens.

2. Bouddha Félix Pétain Bizimungu Tshilombo, pantin, marionnette et masque d'Alias Kabila avait retoqué la première monture du gouvernement. Raison évoquée : " Manque de parité" ! Dans son gouvernement nommé et nocturne: 83 % sont des hommes et seulement 17 % sont des femmes. C'est ça la parité selon Tshilombo, un fieffé menteur et Ballados. Il ment comme il respire, ce fils bâtard de Mobutu.

3. Comment Azarias Ruberwa dont le parti politique, criminel et terroriste, RCD-GOMA n’a JAMAIS atteint 5% de votes, se débrouille pour toujours avoir des hauts postes en République démocratique du Congo. Pourquoi c'est toujours lui qui est Ministre de la décentralisation ? Félix Pétain Bizimungu Tshilombo parlait de déboulonner l'ordre ancien. L'impopulaire Azarias Ruberwa n'est-il pas ce Mammouth qui se retrouve à tous les gouvernements successifs ? Décentralisation rime-t-elle avec Balkanisation du Congo ? Même après 50 ans, ceux qui ont usurpé la nationalité congolaise seront déchus.

4. Un gouvernement de bric et de broc, un attelage brinquebalant rempli des figurants, un amas de compromissions, de ministres inutiles. La pérennisation du système kabiliste avec les inamovibles, Ruberwa et Nyarugabo. La consécration du replâtrage politique du pantin articulé.

5. Mabundicrate Tshilombo n'a pas un agenda pour la RDC. Il a volé l'élection pour se servir et servir ses maîtres. Le garçon de course et ambassadeur de l'occupation pas de choix. Seuls des Bena Mpuka, Talibans, Tribaloethniques et fanatiques peuvent croire que la bande de 65 peut changer le Congo. Le cancre écervelé Tshilombo se moque de notre peuple.

La liste en question :

Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, M. Gilbert Kankonde Malamba

Vice-Premier ministre, ministre de la Justice et garde des Sceaux, M. Célestin Tunda Ya Kasende

Vice-Premier ministre, ministre du Budget, M. Jean Baudouin Mayo Manbeke

Vice-Premier ministre, ministre du Plan, Mme. Elysée Munembwe Tamukumwe

Vice-Premier ministre, ministre des Infrastructures et travaux publics, M. Willy Ngoopos Sunzhel

►Sont nommés ministres d’État et ministres aux fonctions :

Ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Mme. Marie Tumba Nzeza

Ministre d’État, ministre de la Coopération internationale, intégration régionale et Francophonie, M. Pépin Guillaume Manjolo Buakila

Ministre d’État, ministre des Hydrocarbures, M. Rubens Mikindo Muhima

Ministre d’État, ministre de la Décentralisation et réformes institutionnelles, M. Azarias Ruberwa Manywa

Ministre d’État, ministre des Ressources hydrauliques et de l’électricité, M. Eustache Muhanzi Mubembe

Ministre d’État, ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, Mme. Nene Nkulu Ilunga

Ministre d’État, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, M. Willy Bakonga Wilima

Ministre d’État, ministre du Genre, famille et enfant, Mme. Béatrice Lomeya Atilite

Ministre d’État, ministre de l’Urbanisme et habitat, M. Pius Muabilu Mbayu Mukala

Ministre d’État, ministre de la Communication et médias, M. David Jolino Diwanpovesa Makelele ma-Muzingi

►Sont nommés ministres aux fonctions :

Ministre de la Défense et des anciens combattants, M. Aimé Ngoy Mukena

Ministre de Fonction publique, Mme. Yollande Ebongo Bosongo

Ministre des Finances, M. José Sele Yalaghuli

Ministre de l’Economie nationale, Mme. Acacia Bandubola Mbongo

Ministre du Portefeuille, M. Clément Kuete Nymi Bemuna

Ministre du Commerce extérieur, M. Jean Lucien Bussa Tongba

Ministre des Mines, M. Willy Kitobo Samsoni

Ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication, M. Augustin Kibassa Maliba

Ministre d’Etat, ministre de la Santé, M. Eteni Longondo

Ministre des Droits humains, M. André Lite Asebea

Ministre des Relations avec le Parlement, M. Déogratias Nkusu Kunzi Bikawa

Ministre de l‘Environnement et développement durable, M. Claude Nyamugabo Bazibuhe

Ministre des Transports et voies de communications, M. Didier Mazengu Mukanzu

Ministre de l’Agriculture, M. Jean Joseph Kasonga Mukuta

Ministre de la Pêche et élevage, M. Jonathan Bialosuka Wata

Ministre du Développement rural, M. Guy Mikulu Pombo

Ministre des Affaires sociales, Mme. Rose Boyata Monkaju

 

Ministre des Actions humanitaires et solidarité nationale, M. Steve Mbikaki Mabuluki

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.