Freddy Mulongo et Roger Bongos, deux journalistes menacés par des Talibans de l'Udps!

Felix Tshilombo Tshisekedi , candidat à l'élection présidentielle du 23 décembre prochain en République démocratique du Congo. L'Udps a envoyé ses Talibans, Kuluna et ethno-tribalistes invectiver, lancer des Fatwa et menacer de mort deux journalistes résidant en France: Freddy Mulongo et Roger Bongos.

Freddy Mulongo et Roger Bongos, deux journalistes menacés par des Talibans de l'Udps, parti de Fatshi !

Par Freddy Mulongo, mercredi 26 septembre 2018 Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-bongosmulongo

Paris, Roger Bongos et Freddy Mulongo. Photo Réveil FM International, archives

La France est notre pays d'accueil et d'adoption. Nous aimons ce pays qui nous permet de nous exprimer librement, et qui protège nos droits. Depuis un certain temps, une meute des Talibans, Kuluna et ethno-tribalistes, membres de l'Udps et fanatiques de Felix Tshilombo Tshisekedi "Fatshi" ont pris d'assaut les réseaux sociaux pour invectiver, lancer des Fatwa et menacer deux journalistes: Freddy Mulongo et Roger Bongos. Parti familio-ethno-tribaliste, l'Udps prône la non-violence ? Parti extrémiste, nazi et hypocrite, l'Udps est à l'antipode de ses idéaux. Ce fameux parti familial a ses Gestapistes Talibans: hommes, femmes et jeunes tribalistes et tribalisés à outrance, qui tapissent les réseaux sociaux, ils insultent, injurient, menacent tous ceux qui ne sont pas d'accord avec Felix Tshilombo Tshisekedi, leur gourou. Les Talibans de l'Udps croient que les journalistes sont des griots et applaudisseurs, dont le métier est d'encenser Felix Tshilombo Tshisekedi. Pour les Tshibelabela enragés, les journalistes sont des écervelés et doivent se mettre au service de Fatshi, qui a ramassé l'Udps lors d'un congrès bidon ou le vote s'est déroulé à 2h du matin comme à la Douma soviétique. Il est incapable d'enterrer son défunt père:Etienne Tshisekedi mais veut imposer sa loi sur des journalistes indépendants.

freddy-mulongo-emmanuelshadary2

Papa Iléo, Etienne Tshisekedi, Frederic Kibasa...et Emmanuel Ramazani Shadary (entouré en rouge)

Durant 36 ans, l'Udps n'aura été qu'un parti des accompagnateurs, traîtres et collabos qui se ramassent à la pelle contre la République et ses valeurs: Faustin Birindwa, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, Lambert Mende Omalanga, Samy Badibanga, Bruno Tshibala... Même Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale est un ancien de l'Udps. Il a été le responsable de l'Udps dans le Maniema. Nous ne sommes aucunement dans l'amusement lorsque nous prenons le temps d'écrire nos articles. Le plus condamnable est Felix Tshilombo Tshisekedi "Fatshi" qui se croient déjà Président de la République en RDC et ne lève pas son petit doigt pour calmer ses Tshibelabela enragés ! La France, patrie des droits humains, va-t-elle accepter que deux journalistes se fassent assassinés sur son sol ?

Lorsque nous dénonçons le régime d'imposture, d'occupation et de prédation d'Alias Joseph Kabila kanambe Kazembere Mtwale, nous sommes de bons journalistes. Lorsque nous dénonçons fourberies et roublardises de Felix Tshilombo Tshisekedi, candidat putatif à la Présidence de la République, mangeur à deux râteliers: dans la main du régime, avec ses négociations secrètes à Ibiza, Venise, Paris et Kinshasa...alors nous sommes des journalistes à abattre.

Sauf que la France n'est pas la République démocratique du Congo ! Felix Tshilombo Tshisekedi, qui a envoyé ses Talibans fanatisés nous menacer de mort, assumera toutes les conséquences. S'il arrivait un seul pépin à un journaliste congolais en France.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.