RDC: Kimbangu Diantungunua "Fungola" et "Mwinda" de Mbanza Nzambi Kongo !

Combat de libération du Grand Kongo, c'est un combat spirituelle. Et la victoire est spirituelle également. A la Libération, pour le Mbanza Nzambi Kongo, seuls 27 ministères vont fonctionner. Parmi eux, l'intérieur et identification nationale; Agriculture, pèche et élevage. La terre Kongo appartient à Mvuluzi Kimbangu Diantungunua et non aux étrangers. Les Kongolais doivent manger à leur faim.

RDC:  Kimbangu Diantungunua "Fungola" et "Mwinda" de  Mbanza Nzambi Kongo!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

mvulunzi

La République démocratique du Congo est le pays de Mvuluzi Kimbangu Diantungunua. La libération touchera le Royaume Kongo: RDC, Angola, Congo-Brazzaville et Gabon. Les Balkanisateurs qui aiment les ressources du Kongo sans les Kongo ont échoué à balkaniser le Kongo, c'est le Soudan qui a été balkanisé. Les Avatars, qui ne sont Congolais que de noms, qui sont des ennemis du pays sont à la manœuvre. Ils volent, tuent, pillent, assassinent, esclavagisent le peuple avec pour objectif d'étaler les souffrances du Kongo, afin que Bayinisa Mboka Esanto Na Bana Kongo. Mboka ezali Ya Kokufa Té ! C'est une vision déformée de l'optique réelle. Likambo ya Mabele Ezalaka Suka na Sangruuuma Sangruuuma Sangruuuma ! Muana Kongo Nyonso Akozala Na Libanda Ya Bomoko Na Mvulunzi Kimbangu Diantungunua Ayeba Ke Azali Zéro, Libungutulu ! 

Kongo, c'est le Mboka Esantu  Ya Mvuluzi Kimbangu Diantungunua. Avec les Bana Bilaka, Bana Elonga Ya Kimbangu Diantungunua à Mbanza Nzambi Kongo le compteur  sera remis à zéro. La primeur à la spiritualité "Bo Nzambe d'abord" ! "Toko Sala Na Ndenge Na Biso Té" !  Il faut faire recours aux ancêtres et vraies valeurs traditionnelles Kongolaises. 

Le Mbanza Nzambi Kongo ou Kongo Diantontila n'aura que 27 ministères dont les deux premiers:

1. Intérieur et identification nationale; 2. Agriculture, pèche et élevage. 

Chaque Kongolais doit s'identifier pour bénéficier d'une carte d'identité nationale. Il devra connaitre les noms de ses parents, village, territoire, district d'origine. La carte d'électeur ne peut pas remplacer la carté d'identité nationale. Les occupants veulent contenir le Kongo dans une occupation éternelle. Le dernier recensement date de 1984. Il y a eu plusieurs guerres d'agression-invasion où les Rwanda, Ouganda et Burundi ont déversé leur trop plein des populations sur des terres Kongo. Les Bakolo Kongo, Bana Bilaka, Bana Elonga Ya Kimbangu Diantungunua n'auront pas besoin des aides extérieures pour faire ce grand travail. La CENI sera dissoute.

 A Mbanza Nzambi Kongo, le qui est qui sera le leitmotiv. Le Kongo est le seul pays au monde, qui a connu des génocides successifs: de Léopold II, génocidaire roi des belges, 10 millions de morts et plus des mains coupés pour le caoutchouc; celui de Paul Kagamé dictateur Rwandais: 18 millions de morts. L'holocauste du peuple Kongo est passé sous silence. Personne ne dénonce, il y a l'omerta total. Ce qui compte, c'est le pillage des ressources du Kongo. L'extermination du peuple Kongo est l'une des missions de tous les pantins-marionnettes-traîtres et collabos, qui écument la classe politique congolaise. Les politicailleurs et Mabumucrates sont des "Valets" qui ne travaillent pas pour le peuple.

A Mbanza Nzambi Kongo pour être politicien, il faut d'abord commencer par gérer la rue. Il faut Kobima Na Zamba, Ko Miyeba Pe Ko Mindima ! Tout sera spirituel. Il n' y aura pas de sentiment. Ce sont les Kongo qui vont te choisir et non plus un individu qui va s'autoproclamer. Les fossoyeurs, criminels, pillards, magouilleurs, voleurs, Fakwa, Balados,  Angwalima ... seront commis aux travaux publics et accompagnés spirituellement. Les prisons seront des dortoirs, les prisonniers vont travailler. Ceux qui espèrent s'évader doivent oublier. 

Mbanza Nzambi Kongo est un grand chantier. Il est inconcevable que Mbanza Nzambi Kongo soit un "Fulu géant nauséabond" alors que c'est la chambre à coucher de Mvuluzi Kimbangu Diantungunua. Les Bakolo Kongo, Bana Bilaka, Bana Elonga Ya Kimbangu Diantungunua vont nettoyer la parcelle  et la rendre propre. Dans tout le pays, les immondices s'amoncèlent dans les décharges publiques. Kinshasa, la capitale produit par jour 90 000 tonnes de déchets !  Mais elle n’en dégage faussement que 20 000 au quotidien !

Faute d’avoir été évacuées à temps, des immondices jonchent le sol dans plusieurs communes de la ville de Kinshasa. Dans certains endroits, ils obstruent même le passage, empêchant la population, surtout celle qui vit à proximité de ces lieux, de prendre de l’air frais et pur.  Kombo Po Na Kosukola Lopango Ya Tata !

2. Agriculture, pèche et élevage !

Les 2,345 millions km² appartiennent à Mvuluzi Kimbangu Diantugunua. Aucun "Mingizila " ne peut posséder la terre Kongo. L'agriculture, pêche et élevage seront les priorités de priorités. Le Kongo est un grenier pour les Kongo. Sans pesticides, les terres arables Kongo seront cultiver pour nourrir les Kongo. Changement de paradigme dans la gestion de la chose publique. Chaque Kongo doit cultiver le champs. "Après le secteur des mines, qui a subi une véritable razzia, c’est le tour de terres arables de la RDC de faire l’objet d’une ruée à l’échelle internationale. Dans son livre intitulé « Le futur », Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis, note que 48,8% des 120 millions d’hectares des terres arables que compte le Congo-Kinshasa sont déjà cédées aux étrangers. Un véritable bradage qui se fait malheureusement, dénonce l’ex numéro 2 sous Bill Clinton, au détriment du peuple congolais. Une redéfinition s’impose.

Scandale géologique, la République démocratique du Congo n’a pas cessé de séduire.  Qui eut imaginé qu’au-delà de ses mines et de ses forêts, la RDC pouvait attirer autant de convoitises pour ses terres arables ? Et sur ce point précis, la RDC a été bien dotée par la nature, parce qu’elle en compte environ 120 millions, derrière le Brésil. La RDC, c’est aussi de larges étendues de terres fertiles et propices à l’agro-industrie."

Les Bakolo Kongo, Bana Bilaka, Bana Elonga Ya Mvuluzi Kimbangu Diantungunua n'ont vendu aucune portion de terre aux étrangers. Ceux qui ont mafieusement acheté des terres au Kongo doivent déjà commencer à rechercher les commissionnaires et vendeurs de terre. Plus questions d'importer les produits vivriers, les Kongo se nourriront des produits locaux dont les prix seront bloqués. Si la botte de Pondu est à 1 Nzibu ce prix ne prendra aucunement d'ascenseur.  La plantation des arbres fruitiers seront étendus dans toutes provinces. Les arbres fruitiers plutôt que les arbres d'ornement. Mbanza Nzambi redeviendra le vrai jardin d'Eden. Les Kongo doivent manger à leur faim les produits de terres de Mvuluzi Kimbangu Diantungunua.

La situation actuelle de la faim en RDC est toujours aussi alarmante. 27,3 millions de Congolais font face à une insécurité alimentaire aiguë élevée, selon des chiffres publiés par le Programme alimentaire mondial (PAM). À Kinshasa par exemple, plus de 1,5 million de personnes affichent un besoin d’assistance humanitaire, selon les données récoltées entre février et juillet 2021. Les communes de Masina, Matete, Ndijli, Ngaba et Ngaliema sont particulièrement touchées. Dans les autres zones urbaines, les communes de Bumbu et Kimbanseke à Kinshasa et les villes de Kindu, Beni, Kananga, Kalemie, Mbuji Mayi, Uvira et Gemena sont également en situation de crise. Et Tshilombo Tshintuntu Tshifuea dépense 250 millions de $ pour ses 100 voyages inutiles. Les députés godillots et corrompus  ont 500 Jeep 4x4 neuves...les détournements sont en cascade avec ce régime d'imposture, d'usurpation et d'occupation. Tous les politicailleurs ventriotes sont des mafieux, au Kongo rien ne changera sans Mvuluzi Kimbangu Diantungunua, l'étendard du Kongo. Les Bana Kongo, Bana  Bilaka, Bana Elongo sont de Babesi Ya "COOPS" ! 

Les spéculateurs et autres commerçant mafieux habitués à faire de la raréfaction des produits, pour mieux vendre au prix élevé, seront tenus à l'œil ! L'agriculture sera industrielle sans produits chimiques. La Banque agricole va octroyer des crédits aux fermiers. Dans les 9 provinces, des crédits agricoles seront implantés. Les éleveurs vont élever tous les animaux comestibles sauf le porc ! Au delà, de la pêche dans le fleuve Kongo, nos lacs et rivières. La pisciculture industrielle sera encouragé.

A suivre ! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.