RDC: Bemba et Katumbi s'auto-exclus de Lamuka, après humiliations à l'union sucrée

Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, deux politico-affairistes se sont ralliés à l'union sacrée-sucrée-salée de Tshilombo. Tournant le dos aux valeurs de Lamuka, pour aller à la mangeoire avec Tshilombo, ils se sont auto-exclus. Humiliés par Kabunda wa Kabunda, le faux Katangais, Bemba et Katumbi savent désormais: "Il y a incompatibilité entre être membre de Lamuka et de l'union sacrée".

RDC: Bemba et Katumbi s'auto-exclus de Lamuka, après humiliations à l'union sucrée

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-bemba-katumbi-1-jpg

C'est le peuple congolais qui est souverain de la République démocratique du Congo. Le peuple congolais n'appartient à aucun politicailleur, ventriote, profito-situationniste, traverseur de rue et mangériste à tous les râteliers. La classe politique congolaise est la plus corrompue et toxique du continent africain. Après une campagne réussie, le 30 décembre 2018, le souverain primaire a élu Martin Fayulu, candidat Lamuka N°4 à 62,8%. Magouilles et deals avec Alias Kabila ont permis à Tshilombo Monsieur 15% de bénéficier d'une NOMINATION ELECTORALE ! Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba voleur de destin du peuple congolais n'est qu'un imposteur et usurpateur. Il est regrettable que Bemba et Katumbi qui n'ont aucun souci pour le peuple congolais, aillent chercher des postes chez Tshilombo. Au nom du respect des engagements et des textes qui régissent la coalition Lamuka , Bemba et Katumba, politicailleurs-ventriotesles doivent tirer conséquences de leur adhésion à  l’union sacrée-sucrée-salée-souillée de Tshilombo. Au vue des dispositions pertinentes de l’alinéa 4 de l’article 3 de la convention de Lamuka  du 27 avril 2019, dispositions qui ont transformé Lamuka de plateforme électorale à une plateforme politique, Bemba et Katumbi se sont auto-exclus de Lamuka. Déjà humiliés par Kabunda wa Kabunda en complicité avec Tshilombo, Bemba et Katumbi n'ont pas à penser se réfugier dans Lamuka. Le communiqué de Lamuka que nous diffusons pousse les deux chauve-souris à la porte. Ils ne sont ni oiseaux avec Lamuka ni souris avec l'union sacrée-sucrée-salée. Martin Fayulu, président élu et coordonnateur  de la coalition Lamuka, vient de demander officiellement à Jean-Pierre Bemba du MLC et Moïse Katumbi  d'Ensemble pour la République, de tirer les conséquences  de leurs actes, qui visent à destabiliser la coalition Lamuka. Sans ambages, Martin Fayulu chasse pacifiquement et intelligemment deux impénitents traverseurs de rue.

freddy-mulongo-bemba-katumbi-auto-exclus
freddy-mulongo-bemba-katumbi-auto-exclus-1

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.