France: Hommage national pour le gendarme Arnaud Beltrame aux Invalides !

« Aux grands hommes la patrie reconnaissante » c'est ce que nous avons vécu aujourd'hui en France. Une cérémonie d’hommage national de deux heures a lieu ce mercredi 28 mars, en l’honneur du gendarme Arnaud Beltrame tué vendredi 23 mars par l’assaillant djihadiste de l’Aude. 20 minutes d'oraison funéraire. Arnaud Beltrame a été décoré Commandeur de la légion d'honneur par Emmanuel Macron.

France: Hommage national pour le gendarme Arnaud Beltrame aux Invalides !

Par Freddy Mulongo, mercredi 28 mars 2018  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-hommagearnaudbeltrame-3

A tire posthume, le Colonel Arnaud Beltrame a été décoré Commandeur de la légion d'honneur par Emmanuel Macron

« Aux grands hommes la patrie reconnaissante » c'est ce que avons vécu aujourd'hui en France. Une cérémonie d’hommage national de deux heures a lieu ce mercredi 28 mars, en l’honneur du gendarme Arnaud Beltrame tué vendredi 23 mars par l’assaillant djihadiste de l’Aude. 20 minutes d'oraison funéraire: "Il faisait face à l'agression islamiste, à la haine et à la folie meurtrière, et avec lui surgissait du cœur du pays l'esprit français de résistance." Emmanuel Macron, président de la République, a salué, dans la cour des Invalides à Paris, le sacrifice du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, victime du tueur jihadiste Radouane Lakdim. "Au moment du dernier adieu, je vous apporte la reconnaissance, l'admiration et l'affection de la nation toute entière. Je vous fait commandeur de la légion d'honneur et je vous nomme colonel de gendarmerie. Vive la République, vive la France." (...) "Arnaud Beltrame rejoint aujourd'hui le cortège valeureux des héros qu'il chérissait (...) Sa mémoire vivra, j'y veillerai, je vous le promets." (...) "La gratitude de la patrie ne vous ramèneront pas l'être que vous aimiez tant." !

freddy-mulongo-hommagearnaudbeltrame-1

freddy-mulongo-hommagearnaudbeltrame-2

« Le lieutenant-colonel avait démontré par son parcours exceptionnel que cette grandeur parcourait ses veines. (…) A cet instant toutefois, d’autres, même parmi les braves, auraient peut-être transigé. Mais le lieutenant-colonel Beltrame a pris une décision qui n’était pas seulement celle du sacrifice, mais celle, d’abord, de la fidélité à soi-même, à ses valeurs, à tout ce qu’il avait toujours été et voulu être. Dès que nous avons appris son geste, nous tous avons tremblé d’un frisson singulier. L’un d’entre nous venait de se dresser, droit, lucide et brave. Il faisait face à la folie meurtrière, à la haine. Et avec lui surgissait l’esprit de résistance des Français.

freddy-mulongo-hommagearnaudbeltrame-4

Arrivée du corps du gendarme Arnaud Beltrame à Villacoublay

freddy-mulongo-hommagearnaudbeltrame-5

Le Colonel Arnaud Beltrame s'est vu décerner la médaille de la Gendarmerie Nationale avec palme de bronze, la médaille d'acte de courage et de dévouement et la médaille de la sécurité intérieure échelon Or ! « Honneur et patrie » : telle est la belle devise qui orne le drapeau de la Gendarmerie

Ce geste convoqua dans nos mémoires les figures de Jean Moulin (…) des héros anonymes de Verdun (…), de toutes ces femmes et de tous ces hommes qui, un jour, avaient décidé que la France, la liberté France, la fraternité France ne survivraient qu’au prix de leur vie et que cela en valait la peine. »

freddy-mulongo-hommagearnaudbeltrame-8

Le corps du gendarme Arnaud Beltrame a été veillé toute la nuit par ses collègues

freddy-mulongo-hommagearnaudbeltrame-11

Durant 15 minutes, le cortège funéraire s'est arrêté devant le Panthéon avant de prendre la route des Invalides 

freddy-mulongo-hommagearnaudbeltrame-9

Catholique pratiquant, Arnaud Beltrame s'était converti à 33 ans !

Au Panthéon ou aux Invalides, le public est venu en nombre à Paris rendre hommage au colonel Arnaud Beltrame, « qui a donné sa vie pour en sauver une » lors de la prise d'otages meurtrière menée par le terroriste Radouane Lakdim, à Trèbes (Aude), vendredi 23 mars.

 

Colonel Mamadou Ndala, bête de M23, héros oublié et sciemment ignoré

freddy-mulongo-mamadou-ndala-1-1

Le Colonel Mamadou Ndala, héros oublié et sciemment ignoré

Lors de l’unique offensive triomphante des Forces armées de la RDC (FARDC), c’est Mamadou Ndala et ses hommes qui étaient en première ligne, mettant ainsi en déroute les soudards criminels tutsis-Rwandais du M23. Le colonel Mamadou Ndala a été tué, le 2 janvier 2014, dans une embuscade près de l’aéroport de Mavivi, à quelque cinq kilomètres de la ville de Beni, dans le Nord-Kivu. Il s’agissait d’une attaque à la roquette contre le jeep du Colonel Mamadou Ndala qui se dirigeait vers Eringeti, à 54 km de Beni. Juste quand il est arrivé à Matembo, une roquette est arrivée du côté droit de la route et a atteint la jeep du Colonel Mamadou Ndala. Les enquêtes pour déterminer les causes de l'assassinat du Colonel Mamadou Ndala n'ont jamais abouti ni abouti.

freddy-mulongo-mamadoundalaheros

Le Colonel Mamadou Ndala, héros oublié et sciemment ignoré

La médiocrité du régime d'imposture, d'occupation et de prédation d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale est su r tous les plans. L'imposteur de Kingakati ne s'est jamais incliné sur le cercueil de celui redonna de la fierté à tout un peuple face aux terroristes tutsis Rwandais du M23. Et pourtant, le Néron du palais de Nation décora le cercueil de Jules Shungu Wembadio et le proclama "Héros National" pour avoir contribué à la dépravation des mœurs de la jeunesse. Pour montrer son "Motema Mabé", l'incapacitaire et ancien Kadogo, pour tromper la vigilance, a érigé un mémorial du soldat congolais, le 28 juillet 2017, au centre de l’ex-rond-point Forescom. A la libération, cette place portera le nom du Colonel Mamadou Ndala. Et dans toute la République, des avenues devront porter son nom. S'il faut débaptiser des avenues qui portent des noms des médiocres du régime d'imposture, nous débaptiserons !

freddy-mulongo-mamadoundalaheros-1

Voici la tombe du Colonel Mamadou Ndala au cimetière de Kintambo

Le Colonel Mamadou Ndala n'a même pas une tombe digne dû à son rang. Le vaillant Colonel Mamadou Ndala a été inhumé au cimetière islamique de Kintambo. Le cimetière de Kintambo, s’est trouve être l’un des plus anciens de la capitale congolaise qui a totalisé 65 ans d’existence, depuis la colonisation des belges. Il fut érigé en 1953.

Exclusivité : SPECIAL HOMMAGE A MAMADOU NDALA , Combattant jusqu'à la mort !‏ © congomikilinews

Erigé en 1953, c’est-à-dire pendant la colonisation, le cimetière de Kintambo, situé dans la commune du même nom, totalise cette année cinquante-huit ans. Il se trouve être l’un des plus anciens de la capitale. Plusieurs familles kinoises ont toujours un regard tourné vers ces lieux, la dernière demeure d’un des leurs.

S’étendant à perte vue, des milliers de personnes y ont, à ce jour, déjà été portées en terre. Mais de quelle manière ? Contrairement aux cimetières de pays développés qui ont des allées où l’on peut circuler sans problèmes et qui constituent de véritables attractions, celui de Kintambo ressemble à un labyrinthe où l’on peut se perdre. En effet, au Cimetière de Kintambo on y inhume les dépouilles mortelles vaille que vaille et retrouver une tombe pour certains membres de famille n’est pas facile. Surtout pour ceux qui y vont pour la première fois. Ou pour ceux qui avaient assisté à l’inhumation d’un des leurs et qui y retournent plusieurs années après.

Faute d’espace à certains endroits, on y va jusqu’à superposer certains corps. Ce qui met dans tous leurs états certains membres de famille qui y vont pour se recueillir devant les tombes des leurs, ou qui vont pour ériger l’encadrement sur les tombes des leurs décédés pour honorer leur mémoire ou encore poser une pierre tombale.

Un pays doit être juste dans la reconnaissance du dévouement, de l'engagement, du service rendu par ses filles et fils. Depuis Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale qui est arrivé en 1997 au Congo et a été catapulté sur le trône de la RDC par la mafia internationale pour mieux piller ses ressources, l'imposteur et incapacitaire de Kingakati, un imposteur plus, plus , ne fait qu'humilier des congolais et la RDC. Mais la roue tourne...elle va tourner !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.