RDC: Marcel Amos Mbayo, un ex-guérisseur-tradipraticien au ministère des sports!

Angwalima, Félix Pétain Bizimungu Tshilombo n'a trouvé mieux que de nommer Marcel Amos Mbayo, un ancien guérisseur-tradipraticien comme ministre des sports et loisirs. Celui qui fut chassé de la résidence de M'zée Pierre-Victor Mpoyo comme un empoisonneur revient par la grande porte !

freddy-mulongo-amosmbayo

RDC: Marcel-Amos Mbayo, ministre des Sports de Tshilombo, ancien guérisseur-tradipraticien et empoisonneur d'après M'zée Pierre Victor Mpoyo !

Une vidéo circule sur les réseaux sociaux, on voit Amos Mbayo festoyer sa nomination du ministre des sports du nouveau régime d' imposture de Félix Pétain Bizimungu Tshilombo. L'individu est prêt à servir son ventre mais la République. C'est quoi cette manie de festoyer à outrance pour des nominations boutiquées ?

M'zée Pierre-Victor Mpoyo doit se retourner dans sa tombe. De là où il est, apprendre que son ancien guérrisseur et tradi-praticien a été nommé Ministre des sports et loisirs de l'imposteur-usurpateur Félix Pétain Bizimungu Tshilombo.

En effet, l'ancien Tout-Puissant Ministre d'Etat, sous M'zée Laurent-Désiré Kabila, souffrait de rhumatisme. C'est Marcel-Amos Mbayo, guérrisseur et tradi-praticien, qui soignait ses pieds avec des plantes.

Ce charlantin, un habitué des BI, à la Gestapo Joséphiste a été démasqué. C'est le M'zéeïste Augustin Kikukama du Mouvement du 17 mai (M17), qui l'avait démasqué comme "Espion" et chassé de la résidence de M'zée Pierre-Victor Mpoyo. Marcel- Amos Mbayo travaillait déjà pour Alias Kabila.

On se souvient de Modeste Mutinga Mutuishayi, avec la fameuse étouffoir des libertés: la Haute Autorité des Médias (HAM), pour avoir muselé des journalistes, bâillonné des médias et opposants politique, surtout pour avoir annulé le débat démocratique qui devait opposer Jean-Pierre Bemba à Alias Kabila, "Momo" fut nommé Rapporteur au Sénat par Alias Kabila.

Pour services rendus, Marcel-Amos Mbayo a été pistonné le régime d'imposture et d'occupation d'Alias Kabila d'abord comme conseiller financier durant 15 ans au ministère des sports, puis président de la Fédération du Handball congolais, enfin comme président du Comité Olympique du Congo (COC).

L'empoisonneur, comme aimait l'appeler M'zée Pierre-Victor Mpoyo, Marcel-Amos Mbayi traîne des casseroles de non transparences dans sa gestion de la Fédération du Handball congolais.
Avec ce non transparent à la tête du ministère des sports, le Congo risque d'avoir plus des loisirs que du sport.

Le sport continue à la santé des citoyens mais il est aussi un levier important du rayonnement d'un pays. Depuis le Joséphiste Marcel-Amos Mbayo est président du COC, la RDC a participé à combien des compétitions olympiques ? Avec quels résultats ? Et la Fédération du Handball congolais a gagné combien des coupes ?

Angwalima et Fakwa, Félix Pétain Bizimungu Tshilombo se moque du peuple congolais avec son gouvernement des brics et brocs. Au fait, c'est Alias Kabila qui a nommé ses gens et Bouddha Mabundicrate n'a fait qu'enteriner.

Il y a un adage swahili qui dit: "Abakulake Mulenda na Aya", en Lingala:" Baliaka Dongo Dongo Na Soni Té" !

Un guerisseur et tradi-praticien a la tête du ministère des sports et loisirs, pourquoi n'avoir pas nommé directement Gwe Mapema Alias Edingwe Moto Na Ngenge ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.