Télé Tshangu "Dé-panthéonise" Étienne Tshisekedi "Mula Nkuasa"!

Menaces de mort et injures tribalistes pleuvent en cascades contre le confère Fabien Kusuanika de Télé Tshangu. Comme le journaliste a de la mémoire, pour calmer les tribaux, Télé Tshangu a largué une bombe ! Une vraie Tomawk ! On voit dans la vidéo de 2011, Étienne Tshisekedi, candidat à l'élection présidentielle, incapable de dire le nom du www.etiennetshisekedi2011.net.

Télé Tshangu "Dé-panthéonise" Étienne Tshisekedi "Mula Nkuasa" dans une vidéo diffusée de 2011 !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-313

Bombe atomique avec l'uranium de Shinkolowe du Katanga ? Tomahawk missile politique à la congolaise ? La diffusion de la vidéo de Télé Tshangu est révélateur de trois vérités:

DEVOIR DES MÉMOIRES ON EST HAINEUX TRIBAL OU JALOUX LORSQU'ON PARLE LA VÉRITÉ ??? © Peter

1. En 2011, le candidat à l'élection présidentielle, Étienne Tshisekedi "Mula Nkuasa" n'avait plus toute sa tête. Amnésique, il n'arrivait même pas à répéter le www.etiennetshisekedi2011.net! Et que notre confrère Flavien Kusuanika de Télé Tshangu a dû s'époumoner pour coacher un vieux dont la mémoire flanchait et jouait au yoyo. 

2. L'Udps, Tshilombo, Marthe Kasalu Jibikila... sont coupables de haute trahison. Ils savaient tous que le vieux Étienne Tshisekedi n'était plus en bonne santé. Mais l'ont imposé comme candidat à l'élection présidentielle. Avec toutes les conséquences que cela aurait causé au pays. Si Étienne Tshisekedi était élu que nous serait-il arriver au Congo ? Son corps serait présent au palais de la Nation mais son esprit à la 10è rue de Limeté ou à Kabeya Kamuanga. Il allait commencer à signer n'importe quoi sur le Congo et contre le pays. Passer son temps à roupiller, ignorant son boulot comme Antoine Gizenga, Premier ministre, qui après quelques mois à la primature, à vite jeter l'éponge. Il pouvait aussi passer son temps dans des hôpitaux pour soins. Le pays serait suspendu sur l'état de santé d'un grabataire.

3. De 2011 à son décès en février 2017 à Bruxelles, Étienne Tshisekedi était gravement malade. Souffrait-il de la maladie d'Alzheimer ? On comprend maintenant pourquoi Marthe Kasalu Jibikila qui négociait déjà du vivant du vieux, avec le régime d'Alias Kabila, à viré tous les secrétaires généraux non Kasaïens : Valentin Mubake, Albert Moleka, Rémy Massamba, Bruno Mavungu, ainsi que tous les intellectuels que regorgaient l'Udps, pour préparer son fils Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. Étienne Tshisekedi malade, à son insu, l'Udps en quête d'argent a négocié avec le régime à Ibiza, Vénise, Monaco, Paris, Bruxelles et Kinshasa. Lorsque Mubake disait que le vrai dauphin d'Alias Kabila était dans l'opposition. Il ne croyait pas bien dire. Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba était le candidat d'Alias Kabila pour l'élection présidentielle de 2018. Renier sa signature à Genève n'était qu'une mascarade et suite logique d'un deal longtemps orchestré. Angwalima Tshilombo n'a jamais manifesté contre le régime d'Alias Kabila. Il a toujours fui.

Menaces de mort et injures tribalistes tribalisés pleuvent en cascades contre Flavien Kusuanika et Télé Tshangu. Les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewaïstes fanatiques se déchaînent abusivement contre un confère qui ne fait que son travail. 

Excéder, Flavien Kusuanika a balancé cette vidéo qui a calmé temporairement les tribaux, Tribalistes Tribalisés. Leur gourou d'Étienne Tshisekedi avait pour coach en 2011, un journaliste Congolais originaire de Bandundu, que les Tshilomboïstes insultent: Muyaka. N'est-ce pas le monde à l'envers. C'est comme si Adolphe Hitler, qui haïssait des juifs, avait un médecin juif !

Le journaliste a de la mémoire. Les Tribaux, Tribalistes Tribalisés l'apprennent à leurs dépends. Menacer un journaliste de mort, c'est le raidir ! L'arrêter et le jeter en prison, c'est le radicaliser. Dans des pays développés, les gouvernants écoutent des critiques formulées par des journalistes pour s'améliorer.

Depuis la  nomination électorale de Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, des Tribaux, Tribalistes et Tribalisés menacent, injurient et insultent des journalistes indépendants de la diaspora. Diviser pour mieux règner, la dictature Tshilombo achète des "Coupagistes", "Thuriféraires", "Djaleloïstes", "Quados" et "Journalistes Prépayés" pour défendre un régime aux abois, pris en otage par des chekuleurs et frappeurs patentés. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.