Covid-19 : un crime organisé ?

Kissinger, au début des années 70, transformait radicalement la Médecine, l'Agriculture, en instrumentalisant la Science qui, frauduleusement, accusait le cholestérol comme responsable des maladies cardiovasculaires. Aujourd'hui, c'est avec Bill Gates, Rockefeller, et le Big Pharma qu'il supervise le mariage de l’Intelligence artificielle, des nanoparticules et du Génie Génétique. Pour le pire.

Il y a cinq ans, dans un livre que j'avais présenté ici même, "Le diabète: un crime organisé", je dénonçais la corruption des instances dirigeantes de la médecine, de la Haute Administration et des plus importants responsables politique de la France qui s'enrichissaient, asseyaient leur pouvoir sur un désastre alimentaire et sanitaire des plus cyniques.

Dépité, je m'étais aventuré à faire ce diagnostic:

"Aujourd'hui la philosophie de la médecine, qu’elle soit humaine ou vétérinaire, est de rendre les gens, où les animaux, malades en leur donnant une alimentation inappropriée, pour les soigner le plus longtemps possible sans jamais les guérir et en tâchant, à travers les traitements prescrits, de leur inoculer d'autres maladies pour les soigner encore toujours plus et toujours plus longtemps, pour le plus grand bénéfice de quelques-uns".

Le dogme était devenu : Primare profitere

La "grave" pandémie que nous subissons aujourd'hui relève des mêmes mécanismes, de la même logique, en utilisant des moyens technologiques inimaginables il y a 50 ans, quand fut créé la logique médicale que nous avons subit jusqu'au mois de février 2020.

Depuis nous sommes passés dans une autre ère de la médecine.

Il est intéressant de noter que c'est le même cerveau qui est à la manoeuvre aujourd'hui et il y a 50 ans !! C'est en effet Kissinger qui a utilisé les travaux du criminel Ancel Keys dont l'oeuvre a été de falsifier la Science pour établir que c'était le cholestérol, le responsable des maladies cardiovasculaires, imposant à l'humanité, trois mois avant l'investiture de Jimmy Carter, le régime "Low Fat- High Carb" . De 35 millions de diabétiques dans le Monde en 1985, ils sont aujourd'hui près de 500 millions !! 40 % des américains sont obèses, 70 % en surpoids et 10% diabétiques.

Plus grave, le Big Pharma a utilisé massivement les Statines pour "juguler" les maladies cardiovasculaires. Non seulement le cholestérol n'est en rien responsable de ces pathologies mais est indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau et il est aussi le précurseur de bon nombre d'hormones notamment du cortisol indispensable dans les phénomènes inflammatoires, infectieux, etc...

En empêchant le cerveau de fabriquer le cholestérol dont il a un grand besoin, les statines (dont la plupart passent la barrière hémato-méningée) ont été à l'origine des maladies neuro-dégénératives dont la maladie d'Alzheimer a fait le plus de ravages . On nous bassine que l'explosion de la maladie d'Alzheimer est due au vieillissement de la population, or l'espérance de vie des américains baisse depuis 5 ans, un américain pouvant espérer vivre 76 ans quand un japonais vit jusqu'à 83 ans (homme). Face à l'épidémie du coronavirus, un américain a très peu de chance de s'en sortir, cumulant tous les facteurs  de co-morbidité: diabète , maladies cardiovasculaires, obésité, système immunitaire épuisé...

Manque de chance, et comme par hasard, Sanofi a abandonné en décembre 2019 la recherche sur le diabète et sur les maladies cardiovasculaires, après avoir fait une faillite lamentable dans Onduo, son association avec Google pour traiter le diabète avec la télémédecine (voir www.veterinaire-a-domicile.paris rubrique "diabète").

Sanofi n'est pas un laboratoire français. Il est détenu à 70% par des fonds de pension américains. Dirigé par Serge Weinberg, énarque, ex chef de Cabinet de Laurent Fabius en 1982, éminence grise de la famille Pinault à qui ils doivent une bonne part de leur fortune, qui a été pendant de très nombreuses années membre de la Trilatérale, cerveau du Nouvel Ordre Mondial dirigée par Kissinger et Rockefeller.

Weinberg avait pour mission de siphonner les fonds de la Sécurité Sociale pour le compte des fonds de pensions américains avec notamment son insuline, la Lanthus ( et avec la bénédiction des plus hautes autorités médicales françaises), en prenant bien sûr, au passage, d'indécentes primes et stock-options qui seront probablement parties dans des paradis fiscaux ad'hoc, ne risquant rien du Parquet Financier, lui.

En décembre 2019, plus question d'investir pour Sanofi dans le pourtant très juteux marché du diabète et des maladies cardiovasculaires. Exit Google, et vive Bill Gates et les centaines de milliards de dollars qu'il leur à fait miroiter: le mariage à trois entre l'intelligence artificielle, les nanotechnologie et le génie génétique pour régenter le Monde!

. Le plan est très simple: on déclenche (ou on profite) d'une épidémie du à un virus que l'on maîtrise parfaitement , qui tue suffisamment , mais pas trop, et on organise un vent de panique dans les populations pour apparaître ensuite comme la seule alternative pour sauver l'Humanité avec "LE" vaccin très chèrement mis aux points par les philanthropes Gates et Rockefeller.

Tout avait été magnifiquement préparé ( j'allais presque dire, comme pour le 11 septembre...):

- on profite du système dictatorial chinois pour imposer le confinement en prétextant une épidémie majeure aux ravages jamais atteints. (à noter que pour une population similaire, Hong Kong, où la densité de population est une des plus élevée au monde, le taux de mortalité a été de 0.5/million d'habitants quand elle est, officiellement, en France de 240/million d'habitants. Si les chinois confinent, ça doit être du sérieux, comme l'a insidieusement suggéré Michel Onfray !

Macron avait fait les choses en grand professionnel: on rapatrie sans tester les français de Wuhan en pleine épidémie, sans protection, sans quarantaine, en les laissant se balader à leur retour dans toute la France...

"On" s'arrange, quelques jours avant l'arrivée de l'épidémie de chine, pour retirer le seul médicament qui avait fait ses preuves dans la prévention et le traitement précoce du coronavirus , alors qu'il était en service depuis 70 ans...

"On" organise (ou pas) la pénurie des masques de protection pour le personnel soignant, les forces de l'ordre, les acteurs économiques en première ligne, contaminant ainsi un maximum de personnels soignants, mettant sur ceux qui sont encore valides, une charge de travail insoutenable pour gonfler l'hécatombe. Incapable de mobiliser quelques dizaines de millions d'euros pour faire fabriquer dès janvier 2020 les masques nécessaires, il ne vous a fallu que trois jours pour envisager de mobiliser 40 milliards d'euros de la BPI, qui a bien d'autres missions, pour éviter aux sociétés du CAC 40, détenues et dirigées par vos petits copains, de perdre trop d'argent en Bourse.

"On" évacue les grands malades dans des zones indemnes,à coûts prohibitifs, risquant de contaminer encore plus de gens, alors qu'il aurait été si simple de déplacer quelques respirateurs et autres matériels à très peu de frais, des zones peu touchées aux zones en fortes tensions ...

Pour mettre le pays en péril économique "on" confine sans aucun discernement toute la population alors que les personnes à risque sont parfaitement identifiées, "on" promet de s'endetter encore davantage, pour laisser à nos enfants une dette encore plus vertigineuse et "on" les empêche de s'instruire en leur faisant peut être passer des examens qui ne seront même plus au rabais.

"On" ferme les marchés de proximité qui travaillaient avec les producteurs agricoles locaux , tout en laissant ses petits copains de Carrefour, Auchan, Monoprix et autres, régner en maîtres sur l'alimentation des français, en s'assurant bien que la production française pourrira sur place faute de petites mains. Résultat: si on veut acheter des fraises françaises à Paris, c'est 19 € le kg quand les fraises espagnoles ramassées par des esclaves sont à 6 € le kg.

Comme pour sa donation à "Notre Dame", le double de celle de Pinault, Bernard Arnault, patron de carrefour et de LVMH aura mis ses moyens de production à disposition de la Nation pour fabriquer des solutions hydroalcooliques et autres accessoires, quand , à l'arrivée il finira de toutes façon par se gaver, comme d'habitude, la quasi totalité des inspecteurs des finances qui tiennent l'économie, la haute administration et la Politique n'étant que ses sbires dans sa secte du Siècle qui tient également 95% des médias en France.

Ce plan allait marcher du feu de Dieu ! et puis patatras ! Un médecin, même pas parisien, proclame que ce virus n'a rien de problématique car il est sensible à un traitement élaboré après la crise du SRAS en 2003 à Hong Kong !

Il est efficace en prévention et même en début de maladie, le plus grand souci n'étant pas le virus lui-même mais les infections opportunistes qu'il favorise.

Un traitement à deux balles !!

Panique chez vos sbires , même chez cette Prix Nobel de médecine, qui apparemment n'a jamais vu un malade et qui a dû avaler son serment Hippocrate, si elle en a, d'aventure, entendu parler.

Panique chez tous ces "philanthropes" mondialistes qui voulaient "sauver" l'Humanité avec leurs vaccins orwelliens, et qui ne pourraient plus, désormais, leur permettre de faire main basse sur la Planète.

Monsieur Macron, vous qui n'avez pas d'enfant, avait fait une très grosse erreur ! Vous avez, pour le déconfinement, l'intention d'ouvrir en premier, les crêches, les écoles, les lycées...

De deux choses l'une:

- soit le covid-19 est une maladie redoutablement dangereuse, et vous allez utiliser nos enfants comme des cobayes en les envoyant en éclaireurs, sans protection digne de ce nom, devant un danger dont vous avez montré que vous étiez totalement incapable de nous protéger.

- Soit ce virus est, et était, inoffensif ou à peine plus agressif qu'une grippe saisonnière (et vous le saviez pertinemment); il y a eu 44.000 morts en France en mars 2018 et 39700 en mars 2020 ! Dans ce cas vous avez ruiné notre pays pour le soumettre à des assassins sans aucun scrupule, qui par une manipulation digne du 11 septembre, veulent utiliser la médecine pour détruire l'Humanité.

Dans ces deux cas j'ai bien peur qu'il ne vous reste plus que de finir en Samouraï. Malheureusement, vous n'en avez pas l'étoffe.

Vous pouvez, néanmoins, être sûr d'une chose: si un seul vaccin produit par Gates, Rockefeller et leurs acolytes, est injecté à un enfant français: VOUS ÈTES MORT !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.