Maroussia Gentet

"Tangata Manu" (Extrait de "Miniature Estrose") © Maroussia Gentet - Topic
Vingt sept ans. La jeunesse et l'esprit de sérieux se conjuguent en Maroussia Gentet, pianiste lauréate du Premier prix Blanche Selva du 13e Concours International de piano d'Orléans. Lyonnaise, elle d'abord étudié son art au CNSMD de sa ville natale, avant de poursuivre son cursus à l'École Normale de Musique, puis au CNSMD de Paris. Doctorante à la Sorbonne, elle est aussi passionnée de littérature.

Elle paraît souriante, aimable, et présente un disque chez B-records. Il s'appelle Invocations, donne une large part à des œuvres contemporaines. A l'heure où de jeunes artistes se cantonnent au répertoire du XIXe siècle - avec des fortunes diverses, pourquoi ne pas s'offrir - ou bien offrir- une telle nouveauté? On aime la qualité sonore de cette soliste et bien sûr on lui souhaite un avenir de lumière.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.