Philippe Jaroussky

Morte e sepoltura di Christo: "È morto il mio Gesù" (Maria di Giacobbe) © Philippe Jaroussky - Topic
Cet artiste a toujours cet air de jeune homme au sourire aimable et, pour ne pas l'avoir revu depuis quelques années, le billettiste reste persuadé que Philippe Jaroussky demeure bienveillant, dénué de vanité. 

Abramo: "Perché più franco" (Isacco) © Philippe Jaroussky - Topic
Si, précisément, c'est la vanité du monde qu'il chante, c'est pour mieux nous encourager à la spiritualité. Pas au cléricalisme...Gageons que ce nouveau disque apportera bien du plaisir aux mélomanes et néophytes. A l'approche des frimas, le talent de Jarrousky reste une valeur sûre. 

 A écouter:

"La vanita del mondo" par Philippe Jarrousky, label Erato.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.