Saint-Michel en Thiérache 2020

Marseillaise de Paul Goussot à La Réole © bruno marty
Dimanche 7 juin, le festival de Saint-Michel en Thiérache ouvrira ses portes. Mais, précisons-le tout de suite, il s'agit d'une ouverture virtuelle, respectueuse des précautions que la pandémie nous impose. N'est-ce pas une raison supplémentaire pour suivre l'événement? Tout les mélomanes n'ont pas la chance de vivre dans les Hauts-de-France, mais la plupart d'entre eux disposent d'Internet. Alors, tous à vos écrans dimanche prochain!

François Joubert-Caillet (viole et lyra-viol), Lila Hajosi (mezzo-soprano) et Paul Goussot (orgue) se produiront chaque dimanche, jusqu'au 5 juillet, à 11 heures 30 puis à 14 heures, une douzaine de minutes à chaque fois, sur Youtube et Facebook.
Le premier programme s'intitulera L’âge d’Or de la Renaissance et permettra d'écouter des œuvres de John Dowland et Tobias Hume; le second programme, appelé L’orgue concertant et le siècle de la Révolution  proposera des partitions de Haendel et de compositeurs du XVIIIeme siècle, et  même La Marseillaise, que nous entendons ce matin.

Saluons Jean-Michel Verneiges, musicien devenu l'un de ces entrepreneurs courageux de spectacles pour qui  la culture n'est pas un secteur d'activité, mais une ambition noble au service de tous.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.