Les arrangeurs de la chanson française (V)

Le métier d'arrangeur, par Jean-Claude Petit © sacem
  Les arrangeurs de la chanson française font preuve, pour la plupart, d'une grande humilité. Le témoignage de Jean-Claude Petit nous le fait comprendre.

Serge Elhaïk le confirme: "Depuis trente ans que je me suis lancé dans cette aventure un peu folle qui consiste à décrire un métier singulier, tracer le portrait de ceux qui l'exercent, je n'ai pas rencontré plus de trois ou quatre prétentieuxAussi reconnus soient-ils , tous ces musiciens veulent d'abord travailler tranquilles, à l'abri des projecteurs et des vertiges que provoque la célébrité". Même quand ils interprètent leurs œuvres, ils gardent une distance où l'humour tient une place essentielle:

Jean Claude Vannier - Reviens je m'aime (Live) © Chansons, Folklore et Variété
L'ouvrage qui vient de paraître, un des plus jolis cadeaux que l'on puisse faire à des amoureux de la chanson- quel que soit leur âge, on insiste- a été imaginé, rédigé, porté à bout de bras par un homme dont l'obstétrique était la profession. Voilà pourquoi le billettiste ne peut s'empêcher de penser qu'il a fait naître les arrangeurs à eux-mêmes. "Je n'y ai pas songé de cette manière, admet Serge Elhaïk en souriant, mais une amitié véritable a surgi de ces rencontres, un phénomène auquel je ne m'attendais guère ; avec presque tous, j'ai tissé des liens chaleureux qui perdurent". On pourrait se divertir en disant que pour le cordon de l'obstétricien n'est pas encore tranché, mais il faut se méfier des métaphores: elles finissent toujours dans le ruisseau des idées bancales. On préfèrera se réjouir que la fidélité d'un homme à ses passions d'enfance ait fait vivre un très bon livre, hommage à des artistes qui le méritaient bien.  

 A lire:

"Les arrangeurs de la chanson française" Serge Elhaïk, édition Textuel 2158 p. 55 €

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.